Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 13.

1 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 13.

The Good Wife // Saison 7. Episode 13. Judged.


Les créateurs de The Good Wife ont dit qu’ils avaient un plan pour sept saisons. Robert et Michelle King ont également annoncé qu’ils quitteraient leur poste à la fin de la saison 7 si jamais la série était renouvelée. Du coup, après que Julianna Margulies ait fait une petite blague sur le fait qu’après avril elle sera au chômage, tout cela laisse à suggérer que la saison 7 est la dernière de la série et pourtant, CBS refuse de l’admettre. Peut-être aussi car The Good Wife reste l’une des séries les plus intéressantes de sa garde robe encore aujourd’hui. Je serais surpris que la série ne s’arrête pas cette année car j’ai de toute façon envie de la voir s’arrêter maintenant. La saison 7 n’est pas très bonne mais elle s’améliore et surtout, elle propose de conclure une bonne partie des intrigues développées jusqu’à présent. Comme l’histoire du message de Will que Eli avait effacé. C’est une intrigue anodine mais c’était l’un des derniers « secrets » de The Good Wife. Maintenant que tout cela est résolu, la série peut partir encore un peu plus en paix. J’aime bien aussi l’alchimie qui se créé entre Alicia et les petits nouveaux, notamment Lucca Quinn. La scène que les deux femmes vont partager dans la seconde partie de l’épisode était riche en émotions. Mais tout cela est fait de façon intelligente, sans jamais déborder dans tous les sens et c’est forcément une très très bonne nouvelle.

D’autant plus que les permutations sont bonnes, mais que les personnages montrent aussi leurs détresses de façon intelligente. Cet épisode rappelle le The Good Wife que j’ai toujours aimé avec une certaine forme de nostalgie, ce qui n’est pas forcément mauvais non plus. Par moment, cet épisode est presque une sorte de méditation sur le destin même de la série. Alicia a atteint un point de non retour, elle ne voit plus le point d’exister à présent. Quand elle dit à Lucca, « Now I’m sick to death of everything—this apartment, this laundry, the fact that things get dirty, the law, just standing here », la série démontre à quel point Alicia a du mal à aller de l’avant. Mais justement, « Judged » est peut-être l’épisode attendu, celui qui va balancer The Good Wife peu à peu vers sa fin. Pourquoi pas, après tout comme je le disais je ne vois pas la série poursuivre sans ses créateurs. Elle reste une belle série mais qui doit s’éteindre et puis sept saisons c’est très bien pour une série. Non ? Surtout pour The Good Wife, qui était presque prédestinée à mourir plus tôt quand elle a été délocalisée au dimanche soir sur CBS. Pour en revenir à l’épisode, c’est un épisode sur le pardon là aussi alors qu’Alicia décide de pardonner à Eli. Le moment où ce dernier vient chercher le pardon à la fin de l’épisode était un moment très important.  

C’est encore de l’émotion créée pour nous donner encore un peu plus l’impression que The Good Wife est capable de beaucoup de choses. Le baiser échangé avec Jason à la fin est là aussi un signe de conclusion qui se rapproche de plus en plus, cela n’est pas sans rappeler quelque chose que la série a déjà fait avec Will. C’est spontané et très bien avancé. Alicia admet quoi qu’il en soit au travers de ses larmes qu’elle ne sait même pas si elle aime vraiment ses deux entants (c’est horrible oui, mais dans un sens réaliste). Tout cela semble être un grand clin d’oeil au téléspectateur afin que ce dernier se demande si au fond il ressent quelque chose pour Grace ou Zach ou les deux. J’ai dis la semaine dernière que Grace était en train de devenir un bon personnage, volant la vedette à d’autres. Mais d’un autre côté en sept saisons, les enfants d’Alicia ont rarement été des personnages très importants. Je pense donc que toute la scène de la machine à laver représente plus ou moins l’épisode dans son intégralité. C’est too-much peut-être mais dans le bon sens du terme. Il y a une vraie réflexion, une introspection qui fait plus ou moins écho à ce qui se passe avec les personnages bien évidemment.

Note : 10/10. En bref, The Good Wife prend conscience et nous offre tout cela sur un plateau d’argent.

Commenter cet article