Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 15.

23 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 15.

The Good Wife // Saison 7. Episode 15. Targets.


Elsbeth Tascioni est de retour. Dès que Carrie Preston est dans les parages, cela ne peut jamais être raté. Par chance, cet épisode est plutôt sympathique dans son ensemble, grâce à l’énergie de l’actrice, sa folie et sa capacité à donner un vrai coup de fouet. Maintenant, Alicia travaille à Lockhart, Agos & Lee depuis la semaine dernière alors qu’Alicia et Lucca avaient accepté l’offre de Cary de rejoindre la firme. C’est une bonne chose qu’elle soit revenue dans cette firme. Cela permet de donner un sens beaucoup plus intéressant aux intrigues des divers personnages et surtout de rapprocher un peu tout le monde. Au début, la saison séparait ses intrigues en trois pans très distincts sans liens les unes avec les autres. Le fait que Lucca et Alicia soient maintenant à Lockhart, Agos & Lee permet de changer un peu la direction et c’est une très bonne nouvelle. Tous les personnages occupent désormais le même espace physique, ce qui pourrait aussi suggérer qu’ils occupent le même espace narratif. « Targets » est un épisode classique de The Good Wife, un peu comme à la bonne vieille époque. Cela me rappelle les moments où la série travaillait sur un cas de la semaine un peu originale, sur une partie du système judiciaire américaine avec Alicia.

Le reste de l’épisode était alors consacré aux autres personnages évoluant dans des intrigues légèrement différentes. Ce que je trouve dommage dans ce retour à la bonne vieille dynamique de The Good Wife, c’est que cela semble entrer dans une sorte de mécanique trop huilée. On sait déjà comment tout cela se passe et il n’y a rien de vraiment neuf là dedans. Même le fait qu’Alicia et Jason couchent ensemble n’est pas forcément ce que je préfère. Non pas que je n’aime pas Jason et qu’Alicia n’ait pas le droit de s’amuser mais bon, j’aurais justement apprécié que cela soit fait autrement. Le moment est balancé comme si le but pour les scénaristes était de se débarrasser de ça et d’aller de l’avant le plus rapidement possible. Je n’ai pas forcément envie de voir Alicia quitter Peter pour Jason, ou bien Alicia coucher plus souvent avec Jason. Il y a quelque chose de vraiment étrange dans cette relation. Jason fait un peu partie de ces personnages que la série a tenté d’introduire mais avec lesquels rien n’a véritablement fonctionné. Du coup, The Good Wife tente de le garder dans les parages et d’en faire quelque chose. Dommage.

Par ailleurs, cet épisode est assez riche en intrigues. Le retour à la NSA par exemple était plutôt drôle même si cela a un peu perdu de son attrait depuis un petit bout de temps. Finalement, The Good Wife se prépare à conclure petit à petit ses histoires sans parvenir à en faire grand chose par la suite. Je trouve dommage qu’ils ne parviennent pas à nous surprendre plus amplement, surtout que ce n’est pas comme si The Good Wife n’était pas capable de mieux. Heureusement que Carrie Preston était dans les parages, même l’affaire d’Alicia sensée être plus originale que les autres ne l’était pas vraiment. C’était même assez ennuyeux. Il faut à chaque fois que d’autres personnages viennent à nous pour que cela vaille le coup.

Note : 5.5/10. En bref, pas totalement convaincu.

Commenter cet article