Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Grinder. Saison 1. Episode 8.

5 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Grinder

Critiques Séries : The Grinder. Saison 1. Episode 8.

The Grinder // Saison 1. Episode 8. Giving Thanks, Getting Justice.


The Grinder est une sitcom que j’ai presque envie de détester à cause de Rob Lowe (alors qu’auparavant, je l’aimais bien comme acteur mais je suis encore sur ce qu’il a dit sur les attentats de Paris et je ne peux m’empêcher de penser que c’est un gros con) mais je ne peux pas et pire, « Giving Thanks, Getting Justice » est peut-être bien le meilleur épisode jusque là. Ce qui fonctionne dans cet épisode c’est le fait qu’il utilise Thanksgiving de façon judicieuse. La famille Sanderson a arrêté de fête Thanksgiving après que Stuart ait surpris sa mère dans une situation un peu compliquée. C’est assez cocasse que toute la famille arrête de fêter cette grande fête simplement à cause de ça mais c’est drôle. Les traditions sont importantes et cet épisode est l’occasion de redonner à la famille Sanderson l’occasion d’imaginer qu’il est possible de refêter Thanksgiving. Cet épisode s’organise autour de tout ce que j’aime dans cette série en assemblant de très bonnes idées et en faisant quelque chose de véritablement sympathique derrière. C’est une occasion de continuer à parodie le statut de star de Dean, le fait que Dean et Stuart peuvent passer du temps ensemble plutôt que de véritablement travailler l’un contre l’autre, Debbie qui prend une place intéressante dans le récit sans compter qu’il y a de bons moments de comédie.

Ce qui fait le succès de cet épisode c’est avant tout son ensemble et la façon dont tout se mélange efficacement. Durant une grande partie de l’épisode, celui-ci se repose énormément sur Fred Savage et Rob Lowe et l’association de ces deux acteurs. Il y a une vraie alchimie comique qui se voit et qui fonctionne. The Grinder se repose de toute façon beaucoup sur ces deux là depuis le début mais c’est d’autant plus visible ici. L’alchimie qu’ils ont développé au fil des épisodes est assez étonnante car Rob Lowe est quelqu’un qui peut facilement prendre de la place, surtout qu’il est le héros et que dans Parks & Recreation il pouvait lors de son introduction dans la saison 3 être imposant. Bon, mais imposant. L’équilibre a été assez bien trouvé dans The Grinder, qui ne cherche pas qu’à mettre en scène son héros ou le « Grinder » mais tout un tas de personnages en parallèle. Cela permet aussi d’intégrer d’autres personnages à l’ensemble avec Debbie et Dean Sr.. J’aime bien la façon dont l’humour est traité dans cette série car les personnages secondaires ont peur propre humour. Cet épisode nous donne aussi l’occasion de revenir à la vie Hollywood-ienne du héros. C’est la première fois que l’on a des flashbacks et c’est là aussi bienvenu.

Le flashback est excellent, en grande partie car c’est un moment où l’on voit à quel point la célébrité ce n’est pas ce qui rendait heureux Dean. Il lui manquait quelque chose. Ce n’est pas réussi non plus uniquement à cause de l’apparition de Timothy Olyphant (mais c’est aidé tout de même). J’aime bien le fait que la série nous parle un peu plus du passé de son héros. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir jusqu’à présent et c’est vraiment le bienvenu. En tout cas, j’apprécie de voir que cette série cherche à ne pas trop faire d’épisodes classiques de comédie et semble se remettre en cause à chaque nouvel épisode qui passe. C’est une occasion de voir les personnages sous divers angles. The Grinder est aussi une série qui semble avoir trouvé son ton et sa mécanique alors que les épisodes s’articulent d’une façon assez intéressante et passionnante. On ne s’ennuie jamais. On retrouve aussi une apparition d’Arielle Kebbel (vu récemment dans UnREAL) que j’aime beaucoup et qui est sous exploitée mais je suis persuadé que l’on sera amené à la retrouver prochainement étant donné que je souhaite d’autres flash-backs de la vie à Hollywood de notre héros de la comédie judiciaire : notre Grinder préféré….

Note : 8.5/10. En bref, peut-être bien le meilleur épisode de The Grinder.

Commenter cet article

Bruno 12/02/2016 07:55

Je ne vois pas ce qu'il a dit d'extraordinaire concernant les attentats... j'aime bien cette série.Bruno

delromainzika 29/02/2016 21:22

http://www.20minutes.fr/societe/1730679-20151115-attentats-paris-rob-lowe-enflamme-toile-critiquant-france-francois-hollande

Fatou 06/02/2016 13:56

Qu'est ce qu'il a dit sur les attentats de Paris?

delromainzika 29/02/2016 21:22

http://www.20minutes.fr/societe/1730679-20151115-attentats-paris-rob-lowe-enflamme-toile-critiquant-france-francois-hollande