Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 1 et 2.

29 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Vikings

Critiques Séries : Vikings. Saison 4. Episodes 1 et 2.

Vikings // Saison 4. Episodes 1 et 2. A Good Treason / Kill the Queen.


Difficile de trouver un équilibre parfois et c’est ce qui s’est passé entre ces deux épisodes. « A Good Treason » est, a contrario du premier épisode de la saison 3, un épisode particulièrement bien mené et parvient à utiliser les personnages de façon judicieuses et à remettre dans le contexte toute l’histoire de Vikings. Le second, « Kill the Queen » est une déception. Pas une immense déception, mais une vraie déception, suffisante pour me rappeler les débuts chaotiques de la saison précédente. Mais avant tout, le premier épisode est l’occasion de revenir sur ce qui s’est passé à la fin de la saison précédente : Ragnar plongeait dans un coma après être revenu de Kattegat. Et si, pas dans un coma, il est dans un sommeil profond avec son lot de visions cauchemardesques pour lui. L’idée est intéressante et elle permet surtout de replacer le contexte. Durant toute la première partie de l’épisode, Ragnar est endormi et pendant ce temps, l’empire étendu de Ragnar semble être hors de contrôle. Dans le Paris conquit, le frère Rollo - laissé derrière pour sécuriser les terres Françaises - semble s’être encore une fois retourné contre son frère en acceptant l’offre de l’empereur Charles. Les trahisons et la façon dont tout cela est emmené dans ce premier épisode m’a beaucoup plu.

Le fait que Ragnar ne soit pas totalement présent dans le premier épisode est une occasion de bousculer un peu la dynamique et de voir les choses de façon différentes. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir dans Vikings l’an dernier par exemple. La saison 4, qui va contenir 20 épisodes (!) se doit de se donner de nouveaux objectifs et les problèmes de Ragnar est un point de départ intéressant qui change de ce que l’on avait pour habitude de voir. « A Good Treason » a donc énormément de choses à dérouler du début à la fin et pas seulement par rapport à Ragnar, aussi avec d’autres personnages comme Bjorn et son discours au peuple de Kattegat - tout cela en tempérant bien évidemment sur l’état de Ragnar et le mettre d’Athelstan -. Il en va de même pour Hedeby, Einar et Kalf. Là aussi Vikings tente de développer des histoires différentes et légèrement moins effrayantes. Si chacun incarne avec brio ses personnages, je pense que le succès de Vikings est en grande partie dû à Travis Fimmel sous les traits de Ragnar Lothbrok. Il incarne à merveille ce que Vikings représente et c’est tout ce que j’aime dans cette série aussi.

Michael Hirst, le créateur, semble avoir une vision des choses qui sort un peu du lot, ou en tout cas qui ne va pas forcément dans la direction la plus simpliste. Et cela me plaît. Même Floki a droit à son moment. Cela ne change pas grand chose dans la dynamique de la série mais l’épisode pose des bases intéressantes que le second épisode, « Kill the Queen » ne va pas parvenir à utiliser de façon judicieuse. Et c’est là que l’on a l’impression que Vikings refuse d’apprendre de ses erreurs passées. Contrairement à Ragnar, la série continue de faire les mêmes erreurs. Si cet épisode aurait pu être désastreux, il n’en reste pas moins une grande déception. Les décisions narratives sont un peu étranges pour le moment. Le créateur et scénariste de ce second épisode ne semble pas avoir appris des problèmes que Vikings a vécu à un certain moment de son époque. Quand Ragnar a investi Wessex, on a eu un nouveau Vikings. Puis les choses ont évolué. Mais ici, j’ai l’impression que Vikings reste bloquée, sans parvenir à véritablement évoluer. En se concentrant également sur certaines futilités, l’épisode perd en intérêt. Ragnar est là, certes, mais ce n’est pas suffisant. Surtout que Ragnar n’est pas encore la présence la plus impliquée de la saison.

Son coma du premier épisode fait encore ses effets ici. Il a du mal à aller de l’avant malgré tout, mais c’est aussi pour ça que Vikings semble connaître certains problèmes narratifs pour le moment. Finalement, s’il y a des perspectives et puis aussi un peu d’action, Vikings a du mal avec certaines intrigues. Notamment la partie de Paris qui pourrait être beaucoup plus rythmée et engageante mais qui manque peut-être de direction pour le moment. On se moque complètement des relations sexuelles du conte Odo. En tout cas, je m’en moque personnellement. Wessex de son côté est un endroit un poil plus entrainant, peut-être grandement aidé par la présence de Ragnar qui insuffle forcément une certaine forme de folie ou en tout cas de danger proche. Heureusement que Floki est là de son côté. Ce dernier réussi à s’échapper avant d’être capturé à nouveau et laissé avec rien du tout. Je me demande ce que Floki va devenir et la scène finale de l’épisode ne semble pas lui laisser beaucoup de chances pour le moment. Gustaf Skarsgard est en tout cas suffisamment brillant pour apporter de l’émotion dans Vikings. Floki avant clairement besoin de ça pour devenir beaucoup plus intéressant.

Note : 7/10 et 4/10. En bref, entre bon et mauvais, Vikings oscille.

Commenter cet article