Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vinyl. Saison 1. Episode 2.

22 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Vinyl

Critiques Séries : Vinyl. Saison 1. Episode 2.

Vinyl // Saison 1. Episode 2. Yesterday Once More.


Vinyl n’est pas une série facile. Disons qu’elle veut parler de tellement de choses qu’elle en oubliait par moment l’un des éléments les plus important dans le premier épisode. « Yesterday Once More » change du premier épisode et nous propose quelque chose d’assez agréable dans son ensemble sans pour autant en faire des caisses. Tout se fait même dans la continuité et je dois avouer que c’est appréciable. J’aime bien aussi la façon dont Vinyl utilise la musique. Pour une série qui parle de musique, il était normal qu’elle la mette en scène de la bonne façon mais l’on ne sait pas toujours à quoi s’attendre. D’ailleurs, les meilleures séquences musicales de Vinyl sont souvent ceux qui ne sonnent pas toujours juste. Le concert des Dolls durant l’écroulement du Mercer Arts Building était un moment presque iconique pour Vinyl. Peut-être encore plus par rapport à la façon dont notre héros s’en sort indemne. Mais la façon dont la musique est utilisée sort un peu de certains carcans du genre, nous permettant ainsi de découvrir des choses différentes. Je pense que Vinyl avait besoin de ça et nous aussi. Avec ce nouvel épisode je me suis senti bien. Du début à la fin j’étais bercé par les personnages et surtout par la musique.

Tout est fait pour que l’on ressente la musique, que l’on ait l’impression de la vivre. Je dois avouer que c’est aussi l’une des forces de Vinyl, de nous faire vivre des moments de l’histoire de la musique. Martin Scorsese, grand fan de rock’n’roll a beaucoup influencé la direction que prend la série. Cela se voit par la mise en scène mais aussi par la patte qu’il a apporté au scénario. On sent tout de suite que c’est une fiction qui vient de lui, peut-être même encore plus que Boardwalk Empire (pourtant, les gangsters c’est un sujet qu’il connait et maîtrise). Vinyl c’est une sorte d’oeuvre mature sur le monde de la musique qui propose des choses différentes. Pour autant, je trouve que Vinyl n’est pas Boardwalk Empire. Tout du moins, pas encore de la même qualité. C’est bon, c’est de la bonne télévision, mais ce n’est pas aussi travaillé et recherché. Vinyl est très clipesque encore dans ce second épisode, proposant tout un tas de très jolies scènes, accordées avec deux ou trois bouts de ficelle. Tout ce qui se passe dans Vinyl pour le moment sont des choses que l’on a déjà vu dans d’autres séries, surtout de façon un peu mieux écrit. Mais si c’est une petite critique que j’arrive à faire envers Vinyl, ce n’est pas non plus la mer à boire. Dans sa façon de nous plonger dans l’époque par exemple, Vinyl brille. Elle échoue plus à nous attacher aux personnages.

Note : 6/10. En bref, c’est toujours très joli mais j’ai envie de ressentir des choses pour les personnages.

Commenter cet article