Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 10. Episode 3.

3 Février 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

Critiques Séries : X-Files. Saison 10. Episode 3.

The X-Files // Saison 10. Episode 3. Mulder & Scully Meet the Were-Monster.


Pour de nombreux fans de X-Files (dont moi), Darin Morgan est l’un des meilleurs scénaristes de la série. Quand il a été annoncé qu’il serait de retour pour écrire un épisode de cette nouvelle saison, j’ai littéralement sauté au plafond. De savoir qu’il a même mis en scène ce fameux épisode était une excellente nouvelle. Le seul truc qui me faisait presque peur c’est de savoir que le scénariste m’a plus fait grand chose depuis X-Files. En effet, à part deux épisodes d’une très médiocre série (Intruders) créée par son frère ou encore des épisodes de Tower Prep (qui était une bonne série fantastique annulée trop tôt), il ne m’a pas forcément donné de quoi se souvenir. Avec cet épisode je retrouve son style original, celui qui faisait son identité dans l’univers de X-Files. Avec cet épisode, ultra comique sur les bords, on nous délivre quelque chose d’ingénieux et de magique à la fois. Du début à la fin, l’épisode s’amuse avec les codes de la série, avec la relation entre ses héros. L’épisode dénote tellement des deux premiers épisodes de la saison que je suis de plus en plus convaincu que finalement le but de ce retour de X-Files n’était pas de redéfinir la mythologie comme voulait le sous entendre Chris Carter avec son très médiocre premier épisode.

Non, le retour de X-Files c’est juste une occasion de faire jouer la nostalgie au travers d’une pléiade d’épisodes en tout genre qui savent sortir du lot et qui reprennent les codes de très bons cas de la semaine. Au fond, cet épisode reproduit l’histoire du monstre de la semaine et en l’occurence une sorte de lézard aussi étrange que fascinant. Le scénario et même la mise en scène de cet épisode sont ambitieux et drôle, peut-être même plus que tout le monde pouvait espérer au départ. Durant tout l’épisode, l’humour se fait omniprésent (rien que d’entendre la sonnerie du portable de Mulder, comme une référence meta parfaite était un moment hilarant) et le casting semble s’amuser du début à la fin. J’avais besoin de ce genre de choses pour prendre une vraie claque et me dire que finalement le retour de X-Files était une brillante idée. Cet épisode permet aussi de rendre une sorte d’hommage à Mulder et sa quête chevaleresque pour prouver qu’il a raison. C’est un hommage au plaisir de chasser des monstres, de faire des recherches et notamment sur la vérité que l’on nous cache de manière générale. Scully et Mulder se retrouvent sur une affaire, entourés tout au long de l’épisode d’idiots chacun plus idiots que l’autre.

On retrouve donc un casting parfait pour le faire de Tyler Labine dans le cold-open à Kumail Nanjiani, sans parler de Rhys Darby. Je pense que ce qui fait justement le succès de cet épisode c’est aussi son casting qui colle parfaitement au script et son côté comique. L’ensemble fonctionne aussi car cela permet de réaliser qu’il y a plus encore que l’on ne veut bien le croire dans l’univers de X-Files. Darin Morgan revient à quelque chose de fun sans pour autant tomber dans le kitsch. Il a su évoluer avec X-Files et ce dont la série a besoin, équilibrant ainsi entre le X-Files que l’on a connu et une série de 2016. L’équilibre n’était pas simple à trouver, d’autant plus avec un monstre comme celui-ci. En effet, ce n’est pas le monstre le plus simple mais peu importe, le résultat est tout simplement succulent du début à la fin. Je ne m’attendais pas nécessairement à prendre autant mon pied, même si Darin Morgan a toujours su s’y prendre. J’avais peur qu’il ait un peu perdu de sa folie. Ce qui change aussi c’est le fait que Gillian Anderson et David Duchovny semblent prendre du plaisir vraiment pour la première fois depuis le retour de X-Files. Je pense que c’est un pas importante qui permet de se connecter au mieux à ce qu’ils peuvent bien nous raconter.

Note : 10/10. En bref, le retour du scénariste prodige.

Commenter cet article

Kikyo 04/02/2016 20:35

Au contraire, autant l'episode n'est pas mauvais en soit, autant je comprends pas l'interet de faire revenir Xfiles juste pour la nostalgie.
J'ai adoré le premier épisode, le deuxième en dehors de l'arc ( qui en fait le 5eme) etait pas trop mal. Mais là, refaire revenir juste pour refaire des episodes sans fil rouge, j'ai du mal surtout qu'il y en a que 6.

J'ai cru lire que finalement, seul le premier et le dernier relatait l'histoire, doit on comprendre que c'est du remplissage?
J'ose espérer que cela sera plus profond que ca.