Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Midnight Special (2016)

23 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Midnight Special (2016)

Midnight Special // De Jeff Nichols. Avec Michael Shannon, Joel Edgerton et Kirsten Dunst.


Midnight Special s’inscrit parfaitement dans la filmographie de Jeff Nichols. Après le brillant Take Shelter, sous estimé mais au message apocalyptique particulièrement intéressant, et puis après Mud, il revient ici avec un quatrième long assez fascinant de par l’utilisation de sa thématique. Il est difficile de savoir de quoi il en retourne exactement jusqu’à ce que l’on comprenne réellement ce qui s’est passé à la fin du film. La fin est d’ailleurs assez belle dans son ensemble, plantant au milieu de cette histoire une aventure SF brillante. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que le film évolue dans cette direction, surtout qu’au premier abord je pensais vraiment à un thriller avec une histoire de kidnapping. Etant donné que la famille est un thème que Jeff Nichols chéri, je pensais justement que cela allait rester très proche de cet univers à sa façon, mais je suis forcé de constater que c’est beaucoup plus que ça. Visuellement, le style est toujours aussi irréprochable, laissant derrière ce grain l’impression d’assister à quelque chose de vraiment nouveau dans un univers assez statique finalement. Car Midnight Special cherche à associer surnaturel et réalisme à la façon Jeff Nichols.

Fuyant d'abord des fanatiques religieux et des forces de police, Roy, père de famille et son fils Alton, se retrouvent bientôt les proies d'une chasse à l'homme à travers tout le pays, mobilisant même les plus hautes instances du gouvernement fédéral. En fin de compte, le père risque tout pour sauver son fils et lui permettre d'accomplir son destin. Un destin qui pourrait bien changer le monde pour toujours.

Plus qu’un simple film de SF, Midnight Special est une curiosité à sa façon qui nous trimballe de scènes en scènes dans une aventure entre un père et son fils. Un combat que l’on ne cerne pas tout de suite mais qui l’on va rapidement comprendre. Le film porte en tout cas un regard assez fascinant sur le monde d’aujourd’hui et des conséquences à tirer. C’est donc avec cette fable, à mi chemin entre tout un tas d’influences maîtrisées par le scénariste et réalisateur, qu’il profile son histoire de bout en bout sans jamais nous laisser tomber. Bien au contraire, le film parvient justement à nous conter les choses de façon assez brillante, prenant soin de ne jamais laisser le spectateur de côté. Ce dernier participe à cette aventure exceptionnelle, qui n’a pas d’égal. Même à la fin on est un peu comme tous les gens « normaux », perdus. On est comme paumés das un monde que loin n’a pas totalement cernés. Midnight Special reste cependant un film ambitieux qu’il était difficile de mener à bien. Le point de départ est assez simpliste, mais c’est sur la longueur que le film se révèle et que toute la poésie de la SF explose devant les yeux du spectateur.

Il faut savoir être patients pour que l’on ait droit à ce qu’il fallait vraiment attendre de ce film. Par ailleurs, côté casting c’est un sans faute. A commencer par Michael Shannon (Take Shelter) qui brille par sa présence et donne le ton du film durant une bonne partie de celui-ci. Il y a quelque chose d’électrique dans sa façon d’incarner ce père qui veut à tout prix protéger son fils. Puis il y a Joel Edgerton, assez discret en flic lui aussi protecteur de la cause. Sans parler de Kristen Dunst qui apporte une douceur maternelle bienvenue. Elle qui n’est pas forcément une actrice de rêve et qui a tendance à tirer sur la monoexpression à tout va, trouve ici un juste milieu assez fascinant qui sort du lot. Derrière ce mélange de SF, de road-movie, de thriller surnaturel, se cache donc un film sincère avec un immense coeur. L’amour du cinéma que Jeff Nichols tente de nous transmettre est bien présent, ce qui me plaît forcément beaucoup. Ce film mélange les genres comme une recette d’un met délicieux et l’on redemande un peu plus de ce cinéma.

Note : 9/10. En bref, c’est fort et riche d’idées.

Commenter cet article