Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Par Accident (2015)

20 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Par Accident (2015)

Par Accident // De Camille Fontaine. Avec Hafsia Herzi et Emilie Dequenne.


César du meilleur espion féminin en 2008 pour La Graine et le Mulet, Hafsia Herzi se fait discrète dans le cinéma française. Elle choisit ses rôles minutieusement mais reste présente, en l’occurrence ici avec Par Accident. Camille Fontaine (scénariste sur Les Revenants ou encore Coco avant Chanel) réalise ici son premier film, dont le but est d’explorer quelque chose de légèrement différent. A mi chemin entre le drame social et le polar, Par Accident est un film qui explore petit à petit la personnalité de son héroïne au travers d’une histoire pas si facile que ça. Camille Fontaine démontre surtout dans ce premier film qu’elle a la maîtrise du genre et du scénario qu’elle a écrit. Le film nous propose quelque chose d’intelligent du point de vue de ses deux héroïnes, avec une exploration de leurs différences et de leurs sentiments, tout en naviguant avec une intrigue polar-esque haletante. Petit à petit, la cinéaste met en avant les doutes, égraine des éléments dramatiques forts afin de nous plonger petit à petit dans la torpeur. Sans compter sur le fait que Par Accident nous conduit petit à petit vers la fin inéluctable, à laquelle on s’attend tous et qui fait aussi le succès de cette histoire.

Un soir, Amra, une jeune algérienne installée en France, renverse accidentellement un piéton. Celui-ci reste entre la vie et la mort. Ravagée par la culpabilité et la certitude qu’elle n’obtiendra jamais ses papiers français, elle est miraculeusement innocentée par Angélique, une belle rousse aussi libre et décomplexée qu'Amra est sauvage et introvertie.Les deux jeunes filles deviennent amies. Mais l’attitude d’Angélique devient de plus en plus étrange, voire inquiétante…

Ce ce que j’ai adoré avec Par Accident c’est la capacité du film délivrer quelque chose de vraiment différent, de sincère. La scène de course poursuite à la fin du film est l’une des plus intenses scène de genre que j’ai pu voir depuis un bout de temps. Il se passe quelque chose dans cette scène qui permet à celui-ci de briller. Par Accident aurait pu se reposer sur une fin beaucoup plus conventionnelle mais je suis forcé de reconnaître que cette scène m’a tenu en haleine comme rarement depuis un sacré bout de temps au cinéma. Cela vient peu-être de Hafsia Herzi et Emilie Dequenne ou je ne sais pas, peut-être la mise en scène de Camille Fontaine aussi, mais cette scène est maîtrisé de bout en bout. L’évolution se fait alors petit à petit tout au long du film alors que celui-ci explore les sentiments de chacun. C’est un thriller psychologique qui égraine la personnalité de ses personnages afin d’en faire un vrai moteur narratif derrière. Il fallait le faire. Et puis au milieu de ce thriller se cache un vrai dédale de sentiments en tout genre qui prennent les tripes du spectateur. L’évolution de la relation entre les deux femmes est vraiment fort, à commencer par l’une qui joue forcément de la situation et l’autre qui la subit.

Je ne sais pas vraiment d’où sort Camille Fontaine mais ce qui est sûr et certain c’est qu’elle sait très bien se servir d’une caméra. Elle utilise celle-ci comme un objet pour montrer la dure réalité de ce monde. Elle ne prend pas de pincettes et elle utilise le talent de son casting (d’ailleurs, on n’avait pas vu Emilie Dequenne aussi bien dirigée dans un film depuis un sacré bout de temps, je me souviens du très mauvais Pas son genre que je vomis encore tant le moment au cinéma que j’avais passé était insoutenable) à bon escient. Chacun des personnages de Par Accident a son petit truc à raconter et le fait de façon intelligente. Au bout d’une heure vingt de film on se demande pourquoi ce film s’arrête, pourquoi il n’y en a pas un peu plus. En tout cas, je n’aurais pas été déçu que cela dure un peu plus longtemps.

Note : 8.5/10. En bref, une agréable surprise inattendue.

Date de sortie : 14 octobre 2015

Commenter cet article

rachidus 27/03/2016 20:11

J'ai détesté la fin dommage