Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Pattaya (2016)

8 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Pattaya (2016)

Pattaya // De Franck Gastambide. Avec Franck Gastambide, Malik Bentalha et Anouar Toubali.


Avec Pattaya, pas besoin de chercher bien loin et pourtant, le film de Franck Gastambide regorge de petite trouvailles bien sympathiques comme les parodies d’émissions comme Enquête Exclusive ou L’île de la Tentation. Les dialogues donnent souvent l’impression de voir une suite exotique de Les Kaïra (on reprend d’ailleurs plus ou moins les mêmes et ont recommence). C’est ce savoureux mélange à mi chemin entre la parodie et quelque chose de beaucoup plus jeune. Ce qui s’apparentait au premier abord comme une comédie française décevante s’avère être une bonne petite trouvaille. Le délire va jusqu’au bout, même dans le too-much mais c’est aussi pour ça que l’on apprécie ce film. Le mauvais goût sied à merveille aux délires tant que le casting, très réussi, apporte une vraie énergie au film. Le casting est d’ailleurs très important. Outre Frank Gastambide, toujours impeccable, mon préféré reste Malik Benhalta. Ce jeune comédien, qui brille déjà sur scène avec son one man show, prouve encore ici qu’il est un talent à part entière. Et puis Anouar Toubali, qui n’était pas prédestiné au cinéma est ici une découverte à côté d’un Gad Elmaleh en roue libre.

Franky et Krimo rêvent de quitter la grisaille de leur quartier pour partir en voyage dans la célèbre et sulfureuse station balnéaire thaïlandaise de PATTAYA. Pour pouvoir s’y rendre à moindre coût, les deux amis ont la folle idée d’inscrire à son insu le nain de leur quartier au championnat du monde de Boxe Thaï des Nains. Mais ce qui devait être pour eux des vacances de rêves va se transformer en l’aventure la plus dingue et périlleuse de leurs vies.

Franck Gastambide reprend la formule qui avait fait son succès avec Les Kaïra : des blagues un peu lourdes mais toujours parfaitement orchestrée et un français que le scénario s’amuse à torturer à sa façon. Tout cela jongle alors avec les stéréotypes (notamment des cités) mais toujours de façon intelligente, notamment en utilisant des références à la pop culture française (comme Enquête Exclusive ou encore Nabilla qui a poignardé Thomas - ici une ex candidate de télé-réalité pour obèses qui poignarde Krimo pour du Nutella). Et tout cela donne une comédie qui sort du lot. Bien entendu, il y a des passages à vide aussi, des passages où le film s’égare un peu et fini par nous perdre. Pattaya n’est pas un drame et ça, on le comprend tout de suite dès que le film tente la carte de l’émotion. En cassant un peu les codes et les conventions, Pattaya parvient à sortir des carcans de la comédie française telle qu’on la connaît (on sort donc de Les Tuche ou toutes ces comédies plus ou moins bonnes mais qui restent toujours coincées dans la même structure familiale). Pattaya se rapproche un peu plus du cinéma américain mais avec un ton très français.

Côté mise en scène, Franck Gastambide ne fait pas forcément grand chose de neuf. Il se contente de faire de son mieux avec ce qu’il a sous les yeux. Devant sa caméra il y a donc Pattaya, la Thaïlande et certains décors magiques (notamment une vue aérienne de la ville quand nos personnages se retrouvent en parachute). Et puis bon, même un bon gag avec une grosse diarrhée cela reste rigolo (même deux fois). L’humour trashouille mais gentiment mis en place, Pattaya s’avère être une comédie française qui sort un peu des carcans actuels. On nous rappelle Les Kaïra et ce que ce dernier pouvait représenter à l’époque de sa série : une comédie déjà originale avec un ton bien à elle et des personnages atypiques aux stéréotypes utilisés pour les bienfaits comiques de son film et jamais pour se moquer méchamment. Et puis il fallait oser transformer la Thaïlande en paradis des cailleras tout de même. Dommage que sur le sol thaïlandais le film perde de sa fraîcheur, peut-être car Gastambide maîtrise beaucoup plus les cités françaises que de Pattaya.

Note : 5.5/10. En bref, c’est souvent irrévérencieux mais avec de belles trouvailles, le film sait être drôle et nous offrir un divertissement sympathique.

Commenter cet article

vts 09/03/2016 09:52

Rien à voir mais quand arrive la critique de once upon a time ?