Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 9 et 10.

25 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 9 et 10.

Blue Bloods // Saison 6. Episodes 9 et 10. Hold Outs / Flags of Our Fathers.


Ce que je trouve d’intéressant avec cette saison 6 de Blue Bloods c’est la façon dont elle parvient à remettre en cause le personnage de Frank et à permettre à ce dernier de se poser des questions sur son poste, sur la vie qu’il mène et sa vision de la politique, etc. Il y a encore du boulot à faire mais j’ai bon espoir que dans la seconde partie de la saison les choses évoluent beaucoup plus rapidement. Frank a donc du mal avec les décisions qu’il peut prendre. Ses collègues et sa famille ont maintenant peur des conséquences que cela pourrait avoir pour la ville s’il décide de se retirer. C’est intéressant de voir que Danny est celui qui est le plus concerné par cette histoire. La façon dont il explique ce que ce changement pourrait faire à son père est quelque chose de très fort, car cela permet de rappeler aussi à quel point la famille Reagan est très attachée les uns avec les autres et qu’une décision que l’un des membres de cette famille peut faire, peut affecter tout le reste.

Danny - « For him moving on is going to be less like letting go and more like letting go of an arm or a leg. If he needs our support he's going to need our support to let go. Support is only worth what it costs you to give it.  »

De retour au boulot, Erin est forcée d’abandonner ses plans de vacances afin de prendre l’affaire de l’ADA Kelly Blake qui s’est terminée avec un juré pendu. Erin et Kelly c’est quelque chose qui fonctionne aussi très bien, d’autant plus que Blue Bloods parvient à délivrer quelque chose d’assez différent. Erin prend elle aussi de plus en plus de place cette année ce qui n’est pas pour me déplaire car cela change de ce que l’on a pour habitude de voir. Alex me manque tout de même. L’alchimie qu’il y avait entre lui et Erin était vraiment parfait. Du coup, même si j’apprécie Anthony, ce dernier n’est pas du tout comme Alex. Et puis il y a Eddie et Jamie. Là aussi la série continue de tenter des choses avec ces deux personnages même si je commence à avoir un peu de mal avec la vie personnelle de Jamie. J’ai l’impression que Blue Bloods évite à tout prix de créer une romance pour Jamie. Cela commence un peu à tirer en longueur. Je me demande si Jamie a le droit de tirer son coup par moment. Désolé pour la vulgarité mais c’est vrai, depuis que la série a commencé, j’ai l’impression qu’il a enfilé une ceinture de chasteté. Je veux bien que Blue Bloods soit une série conservatrice et avec des valeurs religieuses pour ses personnages… Jamie n’a pas besoin d’attendre le mariage, surtout que la série n’a jamais montré qu’il était attaché à une telle valeur…

Le coup de la carte des anciens d’Harvard reste sympathique tout de même… Avec « Flags of our Fathers », Blue Bloods nous propose encore une fois de plonger au coeur des problèmes de Frank. Surtout quand ce dernier se retrouve avec une histoire de liberté d’expression à traiter… Ce n’est pas toujours facile de devoir prendre des décisions, surtout quand la liberté d’expression est en jeu. Quoi qu’il en soit, Blue Bloods continue de démontrer ce qui se passe dans les forces de l’ordre à New York tout en ayant un point de vue qui fait aussi la force des Reagan.

Frank - « Battle for Peace is an oxymoron. »
Garrett - « Emphasis on moron. »

J’ai beaucoup aimé le dîner des Reagan cette semaine. Tout le monde avait raison à la table. Brûler un drapeau est offensif pour beaucoup de temps et les gens ont le droit d’être énervé mais les libertés doivent-elle s’arrêter là où l’on peut les trouver offensive ? Telle est la question. La façon dont Frank gère la situation était intelligent et très Frank Reagan aussi. Tom Selleck est toujours au sommet de sa gloire dans cette série. Je me demande d’ailleurs s’il n’a pas été demander aux producteurs un peu plus de place pour cette saison. Ce n’est pas bête si c’est le cas car après avoir passé des années à voir Danny et encore Danny au centre des épisodes, maintenant qu’il est un peu plus en retrait, Blue Bloods peut se concentrer sur d’autres choses intéressantes. Il a fait en sorte que la police puisse protéger les manifestants car de toute façon c’est ce pourquoi il est là, protéger les gens dans toutes circonstances. A côté de ça, Danny se retrouve face à un dilemme quand un ancien collègue à lui créer des preuves afin de faire en sorte qu’un meurtrier soit accusé d’un double homicide.

Est-ce quelque chose de juste que de condamner quelqu’un sans lui donner vraiment le bénéfice du doute, peu importe si l’on est sûr ou non qu’il a tué qui que ce soit. Et puis dans cet épisode aussi, la partie la plus légère (donc celle de Jamie et Eddie) est la moins intéressante de toute. Il fallait bien s’y attendre. Finalement, Blue Bloods démontre encore une fois qu’elle aime énormément Frank et utiliser judicieusement le personnage. J’ai hâte de voir la suite de la saison…

Note : 6.5/10. En bref, deux solides épisodes de Blue Bloods avec des réflexions intéressantes pour Frank et la place qu’il occupe.

Commenter cet article