Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 14.

11 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 14.

Castle // Saison 8. Episode 14. The G.D.S..


Depuis le retour de Castle cette année, la série semble avoir prévu de ne plus du tout se prendre la tête. Cette semaine, Castle prend l’avion et traverse le pays afin de se retrouver à Los Angeles accompagné d’Alexis et Hayley. A Los Angeles il y a une affaire de meurtre suffisamment compliquée pour que Castle s’en occupe, mais ce n’est pas tout car notre écrivain préféré se retrouve en compétition avec une détective privée tout cela dans le but de dégoter une place dans une société secrète. Au fond, tout ce qui se passe à Los Angeles n’a pas forcément de sens ou est en tout cas un peu crétin mais ce n’est pas comme si Castle ne nous avait pas déjà habitué à ce genre de choses. Bien au contraire, depuis le retour la série n’a de cesse d’enchaîner les épisodes de ce genre là qui n’utilisent pas vraiment les neurones de chacun et laissent l’humour prend le pas sur tout le reste. Mais l’humour dans Castle est quelque chose qui a toujours fait le succès de la série par le passé avant qu’elle ne tente des intrigues plus sombres et plus complexes (sans succès). Je préfère le Castle que je vois en ce moment, même dans cet épisode. Car « The G.D.S. » n’est au fond pas exceptionnel. Il repose sur un cas de la semaine très classique d’un côté tout en tentant de parler d’autres choses en parallèle.

En effet, Lanie demande à Ryan de faire des recherches sur son nouveau petit ami. Cela permet de mettre Ryan sur le devant de la scène à New York et de nous faire oublier l’absence de Beckett. Enfin, en apparence. Je sais bien que les producteurs et scénaristes avaient besoin de faire des économies cette année et c’est pourquoi ils n’avaient pas besoin de Beckett dans cet épisode même si dans le fond, elle m’a énormément manqué. Summer Glau, bien que sympathique à sa façon, n’a pas apporté grand chose de neuf par exemple. Heureusement que Nathan Fillion était là pour que cette mini-réunion Firefly/Joss Whedon se passe sous les meilleurs hospices. J’aimerais bien qu’un jour la série parvienne à rassembler plus d’anciens de Firefly ou qu’en tout cas Joss Whedon vienne écrire un épisode de Castle pour le fun. Je rêve ? Oui, je sais. Le but de ce départ à Los Angeles était autre que celui de résoudre un meurtre, c’était de trouver des réponses sur la disparition de Castle du début de la saison 7. On n’apprend rien de vraiment neuf là dedans mais une fois de plus, ce n’est pas le plus important non plus. Peut-être car justement l’humour et Hayley font mouche. Hayley aura été un ajout sympathique cette année, utilisé ici de façon plutôt judicieuse.

Il est juste dommage que Castle ne casse pas des briques à New York. Lane ne sert strictement à rien alors que c’était justement l’occasion pour ce personnage de l’ombre d’être enfin mis en avant. Mais elle n’a pas su utiliser à bon escient cette mise en scène, pas vraiment aidé par le scénario.

Note : 6/10. En bref, un épisode bourré de débilités mais tant que celles-ci sont funs, on passer un bon moment.

Commenter cet article

paco 11/03/2016 21:13

j'ai abandonné la série depuis le courant de la 4ème saison. pour moi, ce n'est pas une série qui me ferait devenir accroc.
lire vos commentaires ne m'invite pas à regarder à nouveau. Je survole ceux-ci et regarde le résumé et bof bof.

john 11/03/2016 18:17

Ce sont tes critiques qui sont pleines de débilités :)