Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Colony. Saison 1. Episodes 9 et 10.

20 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Colony

Critiques Séries : Colony. Saison 1. Episodes 9 et 10.

Colony // Saison 1. Episodes 9 et 10. Zero Day / Gateway.
SEASON FINALE


Renouvelée pour une saison 2 malgré des audiences médiocres, Colony reste une série malgré tout assez sympathique dans son ensemble. Avec Ally Walker dans les parages pour la fin de la saison, on ne pouvait pas demander mieux de la part de la série. J’adore toujours autant cette actrice que l’on n’a pas souvent la chance de voir à l’écran ces derniers temps. Avec « Zero Day » nous avons surtout un premier aperçu des réponses que la série peut nous offrir sur les envahisseurs. Ces deux épisodes délivrent pas mal de scènes d’action sympathiques dans leur ensemble avec tout un tas de bonnes surprises. Les « hosts » sont des personnages mystérieux tout de même mais d’un point de vue d’une série racontant une invasion extra-terrestres, je trouve Colony beaucoup plus pertinente que bien des séries du genre (et notamment Falling Skies qui était un échec à chaque saison, à chaque fois que la série tentait plus ou moins de se rebooter). Katie et Will jouent sur des terrains terriblement différents. Katie a envie d’une vie différente pour sa famille. Elle pense sur le long terme alors que Will réfléchit sur le court terme, vivant plus ou moins au jour le jour. Je ne sais pas comment ils pourraient trouver un terrain d’entente.

Colony sait donc mettre à mal les relations amoureuses ou en tout cas la principale de la série. Sarah Wayne Callies reste convaincante dans le registre des émotions, en tout cas de mon point de vue. Le côté parfois inexpressif de son jeu colle parfaitement sur Colony. Nolan, incarné par Adrian Pasdar, sera probablement le nouveau Proxy. J’espère bien en tout cas que la série va faire des tas de choses différentes et nouvelles car bon, Colony a besoin de ce genre de choses, clairement. Quoi qu’il en soit, l’action est à l’honneur dans cette fin de saison sensée donner un sens à la saison et aussi à la suite que la série nous prépare. Carlton Cuse a été suffisamment intelligent pour ne pas en faire des caisses et pour nous proposer un récit fluide qui fonctionne bien. C’est tout ce que j’attendais de la part de Colony en somme. Avec « Gateway », les choses prennent forcément un peu plus forme là aussi même si j’ai été un peu déçu. Surtout par rapport aux enjeux que l’épisode précédent avaient créé (en plus des intrigues de la saison de manière générale). Du point de vue du développement des personnages et des réponses, on n’a pas eu grand chose. Encore une fois c’est l’action qui a donc primé.

Après les évènements de l’épisode 1.10, je suis beaucoup moins confiant en la Résistance et son idéologie étrange. Les mensonges s’accumulent et finalement peu de choses changent vraiment. Ce dernier épisode n’est clairement pas là pour nous dire que Colony arrive à son terme mais qu’au contraire, cela ne fait que commencer. J’ai été assez déçu par ce dernier épisode et du coup, ce qu’il révèle ne m’a pas plus accroché que ça. L’intérêt ici est donc ce que cela met en place pour la saison 2, ce qui dans un sens est une bonne chose quand on voit que Colony a été renouvelée. Mais peut-être car peu de choses ont été révélées finalement. Nous avons eu l’occasion de voir l’ « Host » mais il est mort. Helena ne nous révèle rien du tout non plus. « During the Arrival, two of our Hosts were killed in Dallas. That city is now a flat sheet of glass ». La réplique est fun mais j’aurais peut-être aimé que cela aille dans un sens légèrement différent. Avec le départ de Beau, Will et Jennifer ont pu travailler un peu plus main dans la main. Elle a cependant plus ou moins raison d’être sous le choc de découvrir ce que c’est que d’être de l’intérieur et pas à l’extérieur. L’action s’enchaîne avec une certaine efficacité et les questions posées continuent de maintenir l’envie du spectateur d’en savoir plus.

C’est pour ça que Colony fonctionne finalement assez bien dans son ensemble, car le scénario parvient à utiliser les personnages et les intrigues à bon escient. Allez, on se donne rendez-vous l’année prochaine pour la suite, USA Network démontre qu’elle en a sous le capot avec ses séries beaucoup moins formatées et beaucoup plus libres. Mr. Robot cet été et maintenant Colony (même si la qualité de cette dernière est bien moindre à côté de la série estivale de la chaîne).

Note : 7/10 et 5/10. En bref, bien que je sois un peu déçu du dernier épisode de la saison, la série prépare déjà le terrain pour la suite et ça promet.

Commenter cet article