Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 6 et 7.

4 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Legends of Tomorrow

Critiques Séries : DC’s Legends of Tomorrow. Saison 1. Episodes 6 et 7.

DC’s Legends of Tomorrow // Saison 1. Episodes 6 et 7. Star City 2046 / Marooned.


Dans le Star City de 2046, Oliver Queen est mort. C’est triste (ou pas). Legends of Tomorrow reste dans « Star City 2046 » un peu enfoncée dans sa mécanique mal fagotée. Pour autant, cet épisode est le premier de la saison qui ait réussi à me convaincre que Legends of Tomorrow n’est peut-être pas une si mauvaise idée que ça et le suite, « Marooned » a terminé de me convaincre. Jusqu’à « Star City 2046 », Legends of Tomorrow s’est surtout centrée sur le passé de l’univers d’Arrow et cie. Mais cet épisode est le premier qui nous embarque dans le futur de Star City, dans le but de voir ce que le monde que l’on connait dans Arrow est devenu depuis. Le futur ressemble donc énormément à Arrow avec des rues sales. Le fait que la série ait probablement un budget limité ne permet pas d’en faire des tonnes mais cela reste tout de même intéressant de voir la série tenter de montrer qu’il peut se reposer sur l’univers d’Arrow et cie sans problème. La mythologie d’Arrow en a dans les pattes maintenant, ce qui permet Legends of Tomorrow de l’utiliser à son avantage. On se retrouve alors avec le nouveau Green Arrow de Star City, Connor Hawke incarné par John Diggle Jr. dans le but de retrouver le Oliver Queen disparu.

Je trouve cependant dommage de faire une utilisation aussi peu judicieuse d’Oliver Queen dans un épisode comme celui-ci. Non pas que je trouve l’idée ratée ou que la façon dont il débarque dans l’épisode ne fait pas sens mais disons que j’aurais apprécié que les choses soient faire légèrement différemment. Si Connor Hawke aurait été important dans cet épisode, le problème c’est que Legends of Tomorrow n’arrive pas à se détacher de l’idée qu’il faut absolument mettre Oliver au centre de tout. Legends of Tomorrow ce n’est pas Arrow et cet épisode donne l’impression d’être un épisode d’Arrow qui utilise très mal les personnages de Legends of Tomorrow. Pour autant, c’est divertissant et pour une fois, j’ai l’impression que la série a du potentiel, qu’elle peut développer un peu plus l’univers de ses personnages. La mécanique des voyages dans le temps reste complexe et rare sont les séries qui maîtrisent cette technique. Dans le registre des séries un peu cheap mais fun, il y avait l’australienne 7 Jours pour Agir qui n’était pas si mauvaise que ça. Et j’aimerais bien des épisodes de ce genre là car Legends of Tomorrow ne peut pas être une série sérieuse comme elle semble se montrer pour le moment. Cela ne colle pas du tout avec son univers.

L’intrigue principale de « Star City 2046 » est donc fainéante et pas vraiment aidée par l’ensemble. Mais c’est plus le genre d’épisodes que je veux voir que ce que l’on a vu depuis un bout de temps. Heureusement cependant que « Marooned » est là pour relever le niveau avec le premier bon épisode de Legends of Tomorrow. Youhou ! J’hésite à sabrer le champagne tout de même car il a fallu attendre la moitié de la saison pour que Legends of Tomorrow démontre enfin tout son potentiel. D’un point de vue de l’intrigue, l’épisode est assez simpliste. Il n’y a rien de vraiment exceptionnel et pourtant, le tout fonctionne parfaitement bien. En délivrant ici un épisode développé de façon intelligent, utilisant les voyages dans le temps et les personnages (vilains comme héros) avec parcimonie. De plus, c’est un épisode particulièrement fun et efficace. Il n’y a rien de mieux que de voir une série qui sait enfin s’amuser, se libérer de certains carcans problématiques pour faire des choses un peu novatrices. En tout cas, le tout est vraiment intéressant car chacun a une place bien définit et est utilisé pour les bienfaits de l’intrigue. Legends of Tomorrow ne s’éparpille pas dans tous les sens à vouloir tout compliquer pour rien du tout.

L’une des réussites de cet épisode c’est le Dr. Stein. Victor Garber est vraiment un bon acteur, peut-être trop bon acteur pour une série de la trempe de Legends of Tomorrow mais il relève forcément le niveau. Pourtant, Stein a beau être très bon dans cet épisode, c’est loin d’être ce qu’il y a de plus important et là, c’est dommage. Rip Hunter de son côté semble devenir de plus en plus irritant. Si dans cet épisode les choses sont à tempérer, c’était quelqu’un que j’avais hâte de découvrir après le pilote et maintenant c’est un personnage que j’ai plus envie de voir gicler de la série. Il n’apporte pas de cohésion de groupe et n’est pas emphatique. Dommage. Cela vient surtout de l’acteur qui aurait dû avoir un rôle de sidekick, plus de la trempe de celui qu’il avait dans Doctor Who. Finalement, en jonglant entre les intrigues et les personnages avec fluidité et sans pour autant chercher à en faire des tonnes, Legends of Tomorrow séduit à merveille et donne envie de creuser un peu plus. J’espère que la suite sera du même acabit, voire même bien meilleure.

Note : 4.5/10 et 6.5/10. En bref, on est sur la bonne voie.

Commenter cet article