Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 13.

16 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gotham

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 13.

Gotham // Saison 2. Episode 13. A Dead Man Feels No Cold.


Ce nouvel épisode n’est qu’une extension de l’épisode précédent, filmé comme un double épisode. Les deux épisodes sont bons, chacun par rapport à son utilisation du nouveau vilain de la saison : Mr Freeze. L’arrivée de ce dernier avec son passé et ce que cela implique me plaît énormément. Le danger est là et ce nouvel épisode utilise ce danger de façon intelligente. Le but n’est pas d’en faire des caisses et les explications sont logiques. De plus, la série revient aussi sur Bruce Wayne et les recherches menées par ce dernier afin de retrouver le tueur de ses parents. Ces deux parties de l’épisode donnent l’impression de suivre deux séries complètement différentes. La première, celle de Mr. Freeze nous plonge petit à petit aux origines de l’histoire de ce vilain emblématique dans l’univers de Gotham et donc de Batman. Si Mr. Freeze est un vilain aussi important, je pense que c’est le vilain le plus intéressant que la série nous ait introduit depuis ses débuts. J’ai hâte d’en voir beaucoup plus, en grande partie car il y a tellement plus. La série se prend un peu trop au sérieux et c’est dommage car justement, de ce point de vue là on est en train de perdre un petit truc qui aurait pu permettre de faire de cette série quelque chose de beaucoup plus fun (et donc à l hauteur des attentes).

Car ce que j’attends de la part de Gotham c’est de m’amuser. Je ne cherche pas des intrigues sérieuses. Je préfère largement des intrigues où le Penguin est attaché sur une chaise dans son hôpital psychiatrique. Le Penguin a toujours été l’un des personnages les plus funs de Gotham et la série compte bien nous le démontrer encore une fois ici. Alors que le Penguin se retrouve avec le cerveau complètement grillé et toujours plus fou, la série me fascine. Je n’aurais jamais cru que tout ce qui se passe à l’asile allait être ce qu’il y a de plus sympathique. Certes, Mr Freeze reste mon vilain préféré pour le moment mais son histoire se prend tellement au sérieux que du coup, le Penguin est là pour nous sauver à sa façon. Quoi qu’il en soit, Victor Fries, l’homme derrière le canon à froid, s’impose rapidement comme quelqu’un. Michael Chiklis de son côté continue d’être un autre élément fun dans le monde de Gotham. Son physique impose forcément beaucoup plus quelque chose que Donal Logue ou même Ben McKenzie ce qui fait de lui rapidement un personnage qui s’impose. J’ai toujours adoré cet acteur et Bullock et Gordon sont à côté un peu petits mine de rien. Quand Barnes dit qu’il va changer Nora Fries de place à Arkham dans le but d’amener Victor dans un endroit beaucoup plus sécurisé, il pense que son plan est le bon.

Sauf que l’on sait très bien que cela ne peut pas se dérouler comme prévu. Bien entendu, Bullock et Gordon ne peuvent pas être les personnages les plus importants de Gotham, car l’épisode (comme la série) a énormément de choses à raconter en même temps. Quitte même à nous perdre légèrement et c’est bien dommage car j’aurais justement apprécié que Gotham sorte un peu de certains de ses problèmes. Finalement, ce nouvel épisode de Gotham a su délivrer des tas de choses sympathiques mais j’ai besoin que la série s’amuse un peu plus.

Note : 6/10. En bref, Gotham est en bonne voie.

Commenter cet article