Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 11, 12 et 13.

29 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 11, 12 et 13.

Grimm // Saison 5. Episodes 11, 12 et 13. Key Move / Into the Schwarzwald / Silence of the Slams.


Depuis le retour de la série, elle s’est bien reprise. La saison est en forme et les personnages évoluent de façon assez intelligente pour le moment. Si ces trois épisodes laissent par moment stagner l’intrigue de la saison avec Eve et cie, l’ensemble sait rester assez sympathique grâce à des cas de la semaine suffisamment funs. Notamment « Silence of the Slams » qui s’appuie sur une idée beaucoup plus originale que je n’aurais probablement pu l’imaginer au premier abord. En effet, dans ce nouvel épisode nous avons une histoire de catcheurs avec l’un d’eux contrôlé par son masque fait avec la peau d’un Wesen. Ce qui est assez fun dans cet épisode c’est qu’il prend plus ou moins l’idée qu’il y avait derrière The Mask et tente d’en faire quelque chose. Cela ne veut pas dire que c’est aussi sympathique, enfantin par moment et efficace, mais c’était une sacrée bonne idée malgré tout. Alors oui, Benito, le fabricant du masque a tué un Balam, coupé son visage et en a fait un masque alors qu’il était toujours en vie. Tout cela pour que le jeune Goyo puisse le porter par la suite. C’était vraiment fun tout de même comme idée, surtout que cela change de ce à quoi Grimm nous habitue. Pour une fois que le fait de porter la peau d’un Wesen peut donner des pouvoirs.

C’est un premier pas vers de nouvelles dimensions pour Grimm. En tout cas, de mon point de vue cela ne pouvait pas mieux se faire que de cette façon. L’épisode ne prend pas le temps de nous ennuyer avec tout un tas de choses et nous offre donc tout un tas de choses assez sympathiques dans leur ensemble. Je n’en attendais pas moins de la part de cette série de toute façon. Il n’y a pas forcément besoin de créer des trucs complètement barrés et ultra sombres. Des intrigues de ce genre là, suffisamment légères et drôles peuvent faire le plus grand bien à Grimm et « Silence of the Slams » en est clairement la preuve vivante. L’histoire de Nick et Adalind dans cet épisode était presque une sorte de redite de l’histoire de Nick et Juliette dans la saison 1, ce qui dans un sens est un peu dommage. Sans compter les mensonges à Adalind sur ce qui était arrivé à Diana dans la saison 3. Je pense que la série a besoin de conclure tout cela de façon différente car pour le moment, c’est assez décevant tout de même. Le triangle Renard/Adalind/Nick manque donc d’originalité et de piquant. Une référence est faite dans cet épisode à un précédent épisode de la série, plus précisément de la saison 2 (2.19 « Endangered ») avec cette histoire de Wesen « alien » et du chasseur de peau Raub-Kondor.

« Key Move » de son côté s’avère être un épisode plutôt classique pour Grimm. L’histoire personnelle de Renard apporte cependant de quoi lancer la série dans de nouvelles directions. L’histoire des élections municipales pourrait donc bien payer avec en parallèle un assassin Black Claw tirant sur Andrew Dixon pendant que nos héros regardent le tout sans pouvoir faire grand chose. C’est ce genre de moments qui pourraient donner aussi un peu de perspective à la série plus souvent. L’intrigue n’est pas ultra neuve mais elle fonctionne malgré tout assez bien dans son ensemble, ce qui est déjà pas mal. L’histoire d’Andrew Dixon a mis pas mal de temps à montrer toute l’étendue de son talent tout de même, même si les liens avec l’intrigue principale avec Black Claw reste gratifiante malgré tout. Il y a beaucoup plus que l’on ne pourrait le penser derrière cette histoire j’en suis persuadé. En effet, le fait que Black Claw assassine un homme qui se présente à la Mairie de Portland est assez étrange dans un sens mais cela pourrait bien devenir intéressant sur la longueur bien évidemment. Je suis presque sûr que le manager de campagne est Black Claw de toute façon.

Quoi qu’il en soit, « Key Move » ne fait rien de vraiment neuf pour Grimm et se contente de nous proposer du cas de la semaine sympathique sans en faire des tonnes. J’ai bien aimé que la Team Grimm n’ait pas pu résoudre tout trop facilement, c’est un peu plus ambitieux que l’on ne pourrait le penser au moins et c’est aussi ce que je recherche dans ce genre de séries mine de rien. Du point de vue de « Into the Schwarzwald », je ne suis pas sûr et certain de ce à quoi il faut s’attendre par la suite. Dans ce nouvel épisode Nick et Monroe retrouvent le trésor du Crusader. Tout cela est le point culminant d’un mystère qui a été introduit pour la première fois dans Grimm au début de la série, dans son pilote. Je me demande d’ailleurs de plus en plus si cette saison 5 n’est pas imaginée comme la dernière de la série. Des épisodes comme celui-ci vont vers petit à petit la conclusion d’une partie des mystères de la série. NBC devrait annoncer la fin si jamais cette saison 5 est la dernière avant que l’on ne se retrouve avec une série inachevée et lâchement abandonnée par une chaîne qui s’était grandement reposée dessus fût un temps quand elle n’avait qu’elle parmi ses plus gros succès.

Cet épisode se concentre donc de façon assez intelligente sur la mythologie de Grimm, ce qui est dans un sens une très bonne chose. Cela change de ce à quoi on avait été habitué ces derniers temps. Bon, je sais pertinemment que Grimm devrait en faire un peu plus tout de même mais globalement, cela fonctionne suffisamment bien et c’est déjà pas mal. A Portland, il se passe aussi des choses avec des développements d’intrigues et de personnages qui font également mouche. Je dirais que parmi ces trois épisodes, « Into the Schwarzwald » est le plus intéressant et le plus réussi de tous. Il apparaît comme un épisode bien différent de ce que j’avais imaginé au premier abord et ce n’est pas plus mal dans un sens.

Note : 4.5/10, 7.5/10 et 6.5/10. En bref, trois épisodes satisfaisants.

Commenter cet article