Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episodes 15 et 16.

24 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hawaii Five 0

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episodes 15 et 16.

Hawaii Five 0 // Saison 6. Episodes 15 et 16. Ke Koa Lokomaika’i / Ka Pohaku Kihi Pa’a.


J’ai comme l’impression que Hawaii Five 0 connecte de plus en plus ses intrigues avec celles de ses personnages. Après le cliffangher de fin de l’épisode précédent, laissant planer le doute autour du personnage incarné par Julie Benz, Hawaii Five 0 met en scène tout un tas d’autres choses comme la mère de Danny dans « The Good Soldier » et Sang Min, un informateur de longue date des Five 0 qui se retrouve accusé de meurtre, ce qui permet le retour d’Odell Martin incarné par Michael Imperioli. Ce dernier est toujours intéressant à retrouver dans une série policière. J’aimais bien District 1-8-7 en grande partie pour la prestation de Michael Imperioli. Ce dernier avait aussi sauvé Californication à un moment où elle n’était plus en très grande forme. C’est quelqu’un que l’on appel donc plus ou moins pour sauver les meubles dans une série. Sauf que dans Hawaii Five 0 puisqu’ici le but n’est clairement pas de boucher un trou, juste d’offrir une intrigue légèrement différente. En se concentrant donc plus sur la partie judiciaire que sur les enquêtes tirant sur l’action habituelles, Hawaii Five 0 se permet de creuser les relations entre les personnages.

Sang Min n’est donc qu’une excuse pour développer un peu plus les relations qu’il y a entre Steve, le reste de l’équipe et puis aussi Odell Martin. Ce dernier n’est pas là par hasard car il a lui aussi des liens avec Steve. Cette amitié devrait peut-être se développer autrement dans un futur épisode où il ne serait pas nécessaire de mettre Odell dans une cour de justice mais peu importe, l’ensemble fonctionne bien et l’on a envie d’en voir un peu plus. Le seul truc que j’ai eu avec ces deux épisodes c’est que dans le fond, ils restent creux. Il y a de bonnes idées pour créer des liens entre les personnages et les relations fonctionnent mais ce qui a vraiment échappé à Hawaii Five 0. L’ensemble reste agréable malgré tout, car les personnages sont tous très sympathiques et qu’il se dégage depuis longtemps maintenant une vraie énergie dans Hawaii Five 0. La place de Will Yun Lee, une star des arts martiaux, sur le banc des accusés reste là aussi un attrait sympathique pour l’épisode 6.16. C’est une formule qui a souvent fonctionné dans Hawaii Five 0, l’idée d’apporter des stars ici et là connues dans leurs disciplines (souvent les arts martiaux ou alors le catch). Je verrais tellement The Rock dans un épisode de Hawaii Five 0 mine de rien. Il incarne à la forme l’homme d’action mais aussi une certaine cool-attitude qui sied à merveille à la série.

Mais arrêtons de rêver. Globalement, si j’ai eu un léger problème avec le 6.16 c’est le fait que des personnages comme Chin Ho soient laissés un peu de côté au profit du reste. Après tout, nous avions une sorte de cliffangher à la fin du 6.14 qui laissait espérer une suite directe et la série continue de remplir un peu les blancs afin de nous faire patienter. Je sais bien que Julie Benz ne va probablement pas revenir avant la fin de la saison mais on peut toujours espérer… Pour ce qui est de l’épisode précédent, le 6.15, la mère de Danny est une occasion de bousculer un peu le quotidien de nos héros et notamment de Danny. Le fait qu’elle soit questionnée par le FBI apporte un peu de piquant là où il faut. De plus, Hawaii Five 0 remet un peu les projecteurs sur Danny et je pense que c’est une excellente idée. En effet, Danny a été à un moment donné très absent de la saison. Même quand il était présent Hawaii Five 0 ne faisait pas grand chose de lui, réduit au rôle de sidekick de McGarrett. J’ai conscience que l’acteur ne veut pas être présent durant 25 épisodes par saison mais sincèrement, je trouve que cela dessert complètement le personnage. On l’a vu précédemment. Heureusement que des épisodes comme « The Good Soldier » sont là pour redorer un peu son blason.

Mais ce n’est pas suffisant. Surtout quand en parallèle il y a encore d’autres intrigues, qui semblent impliquer plus d’émotions. Steve se retrouve alors à faire équipe avec un homme atteint d’autisme. C’est tout de suite beaucoup plus intéressant que les aventures de la mère de Danny. Ne serait-ce que pour l’action ou en tout cas le suspense créé autour de cette intrigue (la scène dans le parking sous terrain était par exemple très efficace, j’aurais presque apprécié qu’elle dure plus longtemps ou qu’en tout cas Steve soit mis directement en danger à ce moment là).

Note : 5/10. En bref, deux sympathiques épisodes qui auraient peut-être mérité de développer un peu plus le fond de leurs pensées.

Commenter cet article