Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards. Saison 4. Episodes 5 et 6.

8 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Cards

Critiques Séries : House of Cards. Saison 4. Episodes 5 et 6.

House of Cards // Saison 4. Episodes 5 et 6. Chapter 44 / Chapter 45.


Après s’être fait tirer dessus, Frank doit faire face à une autre crise : il a besoin d’une greffe de foie sinon, il risque de mourir. Tout le monde doit alors gérer notamment un accord avec la Chine. La perte de son foie va lui faire avoir des visions, notamment une avec ce qui est certainement son arrière grand père Augustus, un soldat confédéré tué en bataille. Tout cela suggère que les secrets et les péchés de son passé sont en train de le rattraper. « Chapter 44 » est un épisode assez sympathique da    ns son ensemble mais aussi un peu ennuyeux par moment. Disons qu’il me fait penser à ces épisodes du milieu de la saison et le retour de Raymond Tusk et Remy Danton ne va pas m’aider à penser autrement. Le retour de Tusk est tout de même assez drôle dans le sens où ce personnage revient toujours au mauvais moment. De toute façon, tout cet épisode continue de tourner autour du plan de Claire et des manipulations dont elle est capable. Mais je me demande quel est son but final d’autant plus qu’il est vraiment difficile de cerner tout ce qu’elle fait (Danton ?). Pour ce qui est de Lucas, je dois avouer que House of Cards est enfin en train de redonner un élan à cette partie de l’histoire.

Il est mort, tant mieux, mais House of Cards utilise ce personnage et les théories qu’il a écrit au sujet de ce qu’il aurait fait afin d’hanter un peu les murs de la série. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile mais cela reste appréciable. Si Dunbar pourrait être en partie responsable de ce qui s’est passé pour avoir refusé un rendez-vous avec Lucas, je pense qu’elle n’est pas bête et qu’elle va savoir où est-ce qu’elle doit aller. L’idée est donc dans « Chapter 44 » de nous démontrer qu’au fond House of Cards n’a pas forcément besoin de Frank pour survivre. La série laisse son héros se noyer dans ses hallucinations afin de pouvoir se concentrer sur ce qui se passe dans son administration pendant qu’il n’est pas là. Et notamment du point de vue de Claire. Et puis il y a l’histoire de la Russie et du fameux « bailout ». Ce serait tout de même énorme que les russes soient aidés par de grandes entreprises, le FMI, la Chine et… les Etats-Unis. C’est quelque chose d’intéressant et le fait que Frank soit sur un lit d’hôpital ne permet pas forcément de se concentrer suffisamment à mon goût sur cette partie de la série. Alors que c’est une histoire qui me plaît énormément. J’ai toujours adoré les négociations politiques, surtout que House of Cards a déjà réussi à en faire de très belles choses par le passé.

Enfin, c’est aussi le retour de Doug sur le devant de la scène alors que ce dernier doit gérer les conséquences des révélations des théories de Lucas. Mais fort heureusement pour nous, cet épisode était un peu plus faible que les autres, ce qui permet à « Chapter 45 » d’être beaucoup plus satisfaisant. Claire est quelqu’un que j’aime beaucoup cette année et Robin Wright mériterait assurément un Emmy Award pour sa prestation. Sa façon d’être toujours là où il faut pour elle-même est quelque chose qui me fascine. Elle va d’ailleurs faire ici un choix intelligent pour que son plan sur les énergies soit un succès. Tout cela jusqu’à ce que Frank ait enfin le foie dont il a besoin. Mais ce foie, il va l’avoir après une brève apparition de Rooney Mara qui revient hanter notre héros. On se souvient tous de la façon dont ce personnage a été tué et je dois avouer qu’elle me manque vraiment quand on voit l’utilisation que House of Cards en fait ici. Corey Stoll fait lui aussi une apparition remarquée dans cette hallucination. Le but n’est pas de voir que Frank perd la boule mais plutôt de le mettre face à ses démons, face à ses actes les plus terribles. L’épisode 4.06 prépare alors le retour de Frank Underwood sur le devant de la scène petit à petit.

En prenant son temps, House of Cards parvient à ne pas brusquer les choses et à rester réaliste. Frank n’est pas directement sur patte et doit se repose. De plus, même si Frank est de nouveau sur pattes, il va avoir besoin de l’aide de Claire plus que jamais. Si House of Cards peut faire revenir les vieux Underwood, ceux qui étaient vilains mais aussi charmants à la fois alors peut-être que la série pourrait injecter un peu d’énergie dans cette saison. Du côté de Dunbar, cette dernière doit faire face au fait qu’elle a rencontré Lucas avant que ce dernier n’aille tirer sur Frank. Dunbar n’est pas aussi importante dans cet épisode qu’elle ne l’a été dans le précédent mais j’apprécie les changements qui sont faites petit à petit. Même du point de vue de Doug alors que ce dernier va faire ce pourquoi il est parfait. Non, il ne va pas tuer des femmes au milieu du Nouveau Mexique afin que Frank ait un don d’organes mais il va juste aller voir le Ministère de la Santé afin de la menacer pour que Frank soit premier sur la liste d’attente des greffes alors qu’il est actuellement second. Je suppose que c’est une décision qui va le hanter plus tard mais pour le moment, c’est Doug qui sauve la mise à Frank et donc aux Etats-Unis par la même occasion. Claire est maligne car de son côté, même si Frank est toujours cloué au lit, elle a un plan sur les énergies avec la Russie et la Chine qui s’avère intéressant.

Finalement, même si le premier épisode des deux n’est pas aussi efficace que l’on ne pourrait probablement l’espérer, j’ai apprécié la façon dont tout est fait dans cet épisode. Claire prouve qu’elle est quelqu’un avec une vraie poigne (et qui pourrait devenir Présidente par la force des choses et surtout si jamais House of Cards voulait se concentrer sur lui).

Note : 5/10 et 6.5/10. En bref, le creux de la vague.

Commenter cet article