Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards. Saison 4. Episodes 9 et 10.

10 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Cards

Critiques Séries : House of Cards. Saison 4. Episodes 9 et 10.

House of Cards // Saison 4. Episodes 9 et 10. Chapter 48 / Chapter 49.


House of Cards continue de montrer les crocs alors que Conway et les Underwood continuent de s’affronter. Le face à face que la série nous offre dans « Chapter 48 » était excellent. Cet épisode, réalisé par Robin Wright, parvient à mettre en avant la stratégie des Underwood face à la sélection du futur Vice Président. Frank supporte Cathy Durant, la Secrétaire d’Etat, mais l’arrivée de Claire Underwood sur la scène est une occasion de rappeler à quel point Claire n’est pas quelqu’un qu’il faut prendre à la légère. La Democratic National Convention était une bonne idée mais ce n’est pas tant ce rassemblement qui compte étant donné que House of Cards se concentre beaucoup plus sur Frank et Claire, chacun de son côté. Frank de son côté dans sa face à face avec Conway, Claire de son côté en restant discrète. Les Underwood pensent qu’ils ont tout sous contrôle sauf que cela ne se passe pas aussi facilement que l’on ne pourrait le croire. Les retournements de situation sont intéressants, surtout ceux qui induisent une vraie crise comme celle vécue à la fin de « Chapter 48 ». Ces deniers temps, j’avais tendance à plus ou moins imaginer que Claire et Frank allaient avoir ce qu’ils veulent sans trop de résistance.

Du coup, Catherine Durant nous sort une Dunbar de sa manche et devient candidate opposée aux Underwood. Bien entendu, les Underwood avaient leur plan bien à eux pour que Frank ait le meilleur candidat à la Vice Présidence. Si publiquement ils mettent en avant Durant pour être nominée par le public, ils font des petits changements en parallèle (comme offrir à quelqu’un l’ancien poste de Claire, quelqu’un qui pourrait faire bouger les votes dans le sens de Claire) pour que Claire soit celle qui est élue à la fin de l’épisode. C’est plutôt génial dans le sens où House of Cards prouve encore qu’elle en a sous le capot. La façon dont le jeu politique américain nous est conté dans cette série me fascine. On sort du lot et Claire est plus ou moins protégée de ce qui se passe. Elle incarne de façon assez intelligente la place qu’elle doit occuper sans trop en faire. Elle dit toujours les bonnes choses, aux reporters (comme le fait qu’elle supporte Durant et que son attention est sur la loi sur le port d’armes) mais aussi au public. Ce que Frank avait sous estimé aussi c’est la perspicacité de Durant. La façon dont elle fait face à Frank dans « Chapter 49 » m’a beaucoup surpris. Petit à petit, les Underwood sont en train de perdre le soutien du DNC mais il y a toujours quelque chose qui permet de mettre en avant leurs forces.

Ils sont prêts à tout pour arriver au sommet (ou en tout cas pour ne pas perdre la place qu’ils ont actuellement). Ces deux épisodes, situés plus ou moins au sein de la convention des démocrates est l’une des meilleures choses que House of Cards ait pu faire depuis ses débuts. C’est le parfait lieu pour situer les intrigues les plus filous dont House of Cards est capable. Après le plan de Cathy dans l’épisode précédent, les choses ne sont pas forcément très bonnes pour Frank. Avec la convention maintenant ouverture, la nomination de Frank comme le candidat à la Présidence est sérieusement mise en péril alors que Catherine Durant et Heather Dunbar, qui ont précédemment laissé tomber la nomination, sont maintenant à la convention pour la nomination. Ce que l’on devrait savoir en tout cas c’est que les Underwood travaillent beaucoup mieux quand leurs dos sont contre le mur. La menace ICO est peut-être bien ce qu’il y a de plus intéressant pour sauver Frank. House of Cards ne fait pas de la grande géopolitique (on n’est pas dans un système aussi élaboré que Madam Secretary sur le sujet par exemple) mais il n’y avait pas besoin de ça dans le sens où de toute façon le plus important dans House of Cards c’est le jeu politique, la façon dont les Underwood utilisent le système politique à leur avantage.

Frank aimerait bien que Cathy quitte la course pour la Présidence sauf que Cathy ne va pas s’arrêter en si bon chemin alors qu’elle pourrait aisément gagner des voix et donc devenir la candidate. C’est assez fun de voir toute l’histoire de House of Cards évoluer de la sorte. La relation entre Claire et sa mère est là aussi mise à rude épreuve alors que la santé de cette dernière est en train de lui faire défaut.

Note : 9/10. En bref, l’idée de situer l’action en grande partie au DNC était une brillante idée.

Commenter cet article