Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 2. Episode 14.

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 2. Episode 14.

How to Get Away with Murder // Saison 2. Episode 14. There’s My Baby.


How to Get Away with Murder prend cette fois-ci le temps de parler des émotions de chacun. De faire des révélations aussi. Si cet épisode est réussi c’est en grande partie grâce aux émotions développées tout au long de l’épisode. Les twists sont impliqués ici dans l’histoire personnelle des personnages et pas dans un tout indigeste. C’est donc un épisode avec beaucoup d’émotions, incarnées avec beaucoup de vivacité par le casting. C’est un épisode qui pousse les personnages à leurs limites, à l’extrême et permet de faire passer énormément de drame et de conflits au centre de toute cette histoire. Le moment où Annalise révèle tout à Wes est quelque chose que l’on attendait depuis pas mal de temps maintenant. C’était urgent de tout raconté mais la façon dont on nous a emmené vers cette scène est un peu douteux. Disons que ce n’était pas toujours passionnant, pas toujours très intéressant à suivre en somme. Du coup, cela semblait à certains moments comme un mystère qui n’avait pas lieu d’en être un. Mais tout fonctionne et paye ici dans ce nouvel épisode. Mais cet épisode pose aussi des questions car si Annalise n’a pas tué Rose, pourquoi elle ne veut pas dire la vérité ? Il y avait forcément beaucoup plus à comprendre là dessous.

Mais la révélation que Wallace Mahoney a violé Rose plusieurs fois et qu’il est le père biologique de Wes est l’élément le plus dévastateur de l’épisode. Mais dans un registre émotionnel réussi bien évidemment. Quoi qu’il en soit, Annalise a protégé Wes de tellement de façons mais c’était la chose la plus intéressante dont elle le protégeait. Ce n’est pas une révélation qui est uniquement là pour jouer le rôle de révélation dans un épisode qui en aurait besoin. C’est une partie de l’histoire qui a des implications directes et émotionnelles pour Wes et Annalise. C’est tout de même plus intéressant qu’une visite de Philip. Surtout que ce dernier n’a jamais été un grand vilain et qu’il n’apporte rien de neuf. Du coup, l’histoire d’Annalise et la façon dont elle joue son rôle dans cet épisode fonctionne très bien. De plus, les flashbacks sont là pour nous rappeler à quel point tout cela est émotionnellement fort et important. Viola Davis continue de briller une fois de plus à l’écran, démontrant qu’elle est quelqu’un de beaucoup plus pugnace que l’on ne pourrait l’imaginer. Annalise est donc au centre de l’épisode, Wes à ses côtés pour une révélation qui risque de changer drastiquement la face du dernier épisode. Je suppose que tout cela va avoir des conséquences sur la vie de Wallace Mahoney. Après tout, How to Get Away with Murder est l’histoire, comme son titre l’indique, de comment s’en sortir avec un meurtre !

Note : 9.5/10. En bref, le meilleur épisode de la saison.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

ptitmayo 26/09/2017 11:24

9.5/10???? Les 2 premiers tiers de l'épisode sont l'apogée du néant, et le coup de Michaela et Asher, c'est d'un ridicule!!!

Ilwan 11/03/2016 22:57

Tout à fait d'accord avec toi, sur l'entièreté de ta review ! Vive How to get away with a Murder !!

vts 11/03/2016 20:29

J'aurais même mis 10/10 !! Soyons fou