Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episode 11.

10 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episode 11.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 3. Episode 11. Bouncing Back.


Afin de commencer sur de bonnes bases la seconde partie de la saison 3 de Agents of S.H.I.E.L.D., nous avons eu droit à « Bouncing Back ». Bon, on ne peut pas dire que cela soit l’épisode de mes rêves dans le sens où il faut attendre les dernières minutes de l’épisode pour respirer un peu et voir où l’on en est réellement. Tout le monde ou presque est en train de gérer des conséquences émotionnelles : Coulson est toujours en deuil de la mort de Rosalind, Fitz et Simmons marquent sur des oeufs l’un avec l’autre, même notre Ward-version alien a besoin de forces. Visuellement, voir l’acteur aussi maigre c’est assez spécial mais je dois avouer que c’était une belle représentation du problème qu’est en train de vivre Ward : il a faim et cela se voit réellement. Du coup, notre équipe (et la série) fait ce qu’elle sait faire de mieux même si au fond il n’y a rien de bien exceptionnel là dedans non plus. Ne pas s’arrêter pour respirer durant tout l’épisode pou presque est dans un sens une bonne chose puisque cela permet de s’éloigner des conséquences terribles de ce qui s’est passé durant la première partie de la saison et de montrer où est-ce que la saison semble avoir envie d’aller. Je pense cependant que l’épisode aurait mérité de se concentrer un peu plus sur l’état émotionnel et mental de son équipe de personnages.

Avec la fin d’Agent Carter, je dois avouer que j’avais surtout hâte de retrouver Agents of S.H.I.E.L.D.. Agent Carter n’est pas aussi fluide et sympathique que la série mère. Pour nous mettre rapidement dans le bain, la scène d’ouverture parvient à faire les choses correctement. Nous sommes trois mois après ce qui s’est passé dans l’épisode 3.10, ce qui est là aussi une bonne chose dans le sens où cela permet d’aller dans une toute nouvelle direction et d’apporter de nouvelles questions. L’introduction est surprenante mais la saison ne veut pas tout de suite nous donner des réponses. Alors que Agents of S.H.I.E.L.D. a été renouvelée pour une saison 4 par ABC (et c’est assez logique), la série nous introduit un nouvel Inhuman : Elena Rodriguez ou « Yo-Yo ». Elle a un pouvoir de rapidité qui lui permet de rivaliser avec The Flash si l’on veut une comparaison. L’arrivée de ce personnage nous met rapidement dans le bain de la seconde partie de la saison alors que Agents of S.H.I.E.L.D. montre son envie de faire d’elle un nouveau porte drapeau des histoires de Daisy. Le duo Daisy/Elena fonctionne plutôt bien à l’écran même si encore une fois, j’aurais peut-être apprécié que Agents of S.H.I.E.L.D. aille encore un peu plus loin. En donnant du corps à d’autres personnages (notamment Daisy), Agents of S.H.I.E.L.D. tente d’étendre un peu son univers cette année ce qui n’est pas une mauvaise chose.

A côté, Coulson et May ne sont pas pour autant mis de côté. Eux aussi ont une place, ne serait-ce car les deux personnages incarnent forcément quelque chose de très important là dedans. Coulson ayant besoin de se venger de la mort de Rosalind, les choses sont forcément tout de suite beaucoup plus sympathiques.

Note : 6/10. En bref, un retour sur les chapeaux de roue mais qui manque cruellement d’émotions.

Commenter cet article