Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 4. Episode 10.

24 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

Critiques Séries : Nashville. Saison 4. Episode 10.

Nashville // Saison 4. Episode 10. We’ve Got Nothing but Love to Prove.


On l’a attendu cette demande en mariage tout de même mais Deacon a enfin décidé de faire le pas. Il a donc décidé de demander Rayna en mariage et elle a accepté. Ouf ! Ils sont donc enfin fiancés et je crois que c’est tout ce que je pouvais. Les errances narratives de ce début de saison autour d’un potentiel nouveau triangle amoureux ne m’avaient pas plu. Et Nashville a tenté de s’y faire avec cet épisode mais fort heureusement, Rayna ne s’est pas laissée tenter car elle aime terriblement Deacon et elle ne veut pas faire d’erreurs une seconde fois. J’ai déjà hâte de voir le grand mariage car je suis certain que Nashville va apporter son lot de drame. Ce ne serait pas drôle sinon. Quoi qu’il en soit, le personnage de Markus n’a rien apporté à la série et je pense qu’il est temps de s’y faire et de le voir disparaître le plus rapidement possible. Quoi qu’il en soit, le face à face entre notre couple vedette fait son effet car c’est le moment où l’on se rend compte que ces deux personnages sont faits l’un pour l’autre et qu’ils vont terriblement bien ensemble. Par ailleurs, ce que je trouve d’assez intéressant c’est le fait que les scénaristes arrivent à combler le départ temporaire d’Hayden Pannetiere en faisant en sorte de la faire vivre.

Son absence se fait ressentir mais cet épisode fait un boulot intéressant afin de nous donner l’impression qu’elle est toujours là, ou en tout cas pas très loin. Je me demande ce que la série va faire une fois que Juliette sera de retour, d’autant plus que l’intrigue avec Avery semblait être jusqu’à présent un mur. Je pense que la série a besoin d’aller un peu plus loin. Et puis il y a d’autres couples comme Scarlett et Caleb. Bon, ils ne sont plus ensemble. C’était de toute façon prévisible et cela va laisser notre pauvre Scarlett dans une rage émotionnelle assez forte. Je me demande ce que Nashville cherche à faire avec elle car j’ai l’impression qu’elle ne connait jamais vraiment de moments heureux dans sa vie. Elle tombe toujours très mal. Mais peu importe, de toute façon cela n’a apparemment jamais été le but de faire d’elle une femme heureuse. Quoi qu’il en soit, je suis content de voir que les choses ont changé alors que l’an dernier, Scarlett était un personnage irritant que j’avais surtout envie de claquer. Du coup, c’est un changement opportun pour un personnage qui est en train de démontrer qu’elle n’est pas qu’une tête à claques. Elle souffre aussi. Je me demande si le fait que j’ai un peu vécu certaines choses récemment ne me rapproche pas d’elle et c’est aussi peut-être pour ça qu’au fond elle est en train de me plaire un peu plus qu’auparavant.

Scarlett et Gunnar ont eux aussi leurs moments. Je me demande quand est-ce que Nashville va décider d’en faire un peu plus avec ces deux personnages car j’aime bien l’alchimie qui se créée cette année. Cela change des années précédentes où les deux personnages et surtout Gunnar étaient des roues de secours. Le départ temporaire de Hayden Pannetiere est finalement une bonne nouvelle. Enfin, il y a Will. Ce dernier a eu du mal depuis le début de la saison à trouver sa place, à savoir quoi faire de sa carrière, de sa vie amoureuse après avoir quitté son petit ami. Maintenant, il doit se frayer un chemin au milieu d’un monde musical homophobe et ce n’est pas forcément facile. Will ne sera jamais dans le placard toute sa vie et c’est le contraste que Nashville veut nous montrer alors que cet épisode fait une révélation intéressante. Finalement, ce nouvel épisode conclu la première partie de la saison intelligemment avec de très belles perspectives pour la suite. Je ne sais pas forcément à quoi m’attendre mais j’ai assez hâte de découvrir ce qu’ils ont encore en stock pour nous, d’autant plus que les surprises semblent se faire de plus en plus nombreuses.

Note : 6.5/10. En bref, il était temps que Nashville se réveille.

Commenter cet article