Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 15.

29 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Quantico

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 15.

Quantico // Saison 1. Episode 15. Turn.


ABC s’est tapée le pire modulateur vocal au monde non ? Ce personnage qui donne ses instructions à notre héroïne me fascine. Mais bien évidemment, ce n’est pas le plus important car de toute façon Quantico continue d’être l’une des séries les plus décevantes de toute la saison. Comment on peut avoir des talents comme Eliza Coupe ou Marcia Cross et les gâcher autant dans une série aussi fade que celle-ci ? L’une des plus grosses erreurs de Quantico reste l’académie du FBI. Dès que la série fait un saut à l’académie, on s’ennuie terriblement et l’on a l’impression que l’on se retrouve devant une série pour adolescents diffusée sur Nickelodeon coincée dans une série beaucoup plus sympathiques. Alors dès que la série créée un danger à l’académie avec des morts, des coups de feu, etc. on est sensé trouver tout cela beaucoup plus sympathique. Bon, le rythme est bel et bien présent ce qui dans un sens n’est pas plus mal mais il faut à l’épisode un bon quart d’heure pour véritablement décoller et nous montrer quelque chose. De plus, cela manque cruellement de mystère et l’on a l’impression que cette assaut est uniquement là pour déjouer notre regard des plus gros problèmes de cette saison et le fait qu’elle ne raconte pas grand chose.

Car oui, Quantico ne nous raconte presque rien de véritablement intéressant. A chaque fois, la série tente de jouer sur des terrains particulièrement problématiques et ennuyeux. Ce que j’aurais apprécié c’est que la série surprenne les téléspectateurs et c’est plus ou moins tout l’inverse qu’ils se retrouvent à faire. A chaque fois qu’il y a une dose de danger, un personnage qui pourrait ENFIN être éliminé dans une scène insignifiante (qui serait alors devenue beaucoup plus passionnante), tout est réglé en un coup de cuillère à pot. L’assaut sur le campus ne dure donc que dix minutes dans un épisode de 45 minutes. Il n’y a jamais le temps d’installer la tension nécessaire à ce genre d’intrigues et une fois que tout est terminé, tout semble revenir au même endroit comme si plus ou mois rien ne s’était vraiment passé. Tout cela m’amène à Marcia Cross. J’adore cette actrice et Quantico tente de faire quelque chose d’elle en lui donnant un rôle important, mystique et un poil mystérieux sauf que cela ne colle pas vraiment non plus car Quantico ne sort même pas les grosses ficelles, elle ne sort rien du tout et le personnage qui aurait dû être intéressant devient rapidement aussi fade que l’ensemble de cette série.

Et puis il y a cette narration confuse qui semble nous balancer de scènes en scènes et de personnages en personnages sans qu’il n’y ait quoi que ce soit de vraiment bien conté. Les scénaristes ne sont pas les plus talentueux, on l’a compris, mais faire une série parfois aussi confuse que Quantico avec des bases aussi simples comme bonjour que ça… C’est sans parler des moments romancés que la série se permet autour d’Alex. Cette dernière est présentée depuis le début de la saison plus ou moins comme la seule personnage lucide et capable de sauver le monde mais non, elle a le temps de boire une bière et de parler romance et sentiments. « Turn » est bourré de tout un tas de problèmes alors que l’assaut sur Quantico était une bonne idée et une occasion de peut-être lancer la machine dans les derniers retranchements de son histoire.

Note : 3.5/10. En bref, Quantico tente des choses mais toujours de la mauvaise façon et c’est bien dommage.

Commenter cet article