Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 15.

3 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supergirl

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 15.

Supergirl // Saison 1. Episode 15. Solitude.


La forteresse de solitude, est un élément important dans la mythologie kryptonienne. Le fait que la série s’invite dans cet univers est assez judicieux dans le sens où c’est un terrain de jeu intéressant pour développer un peu plus la mythologie de la série. Le seul problème de « Solitude » ? Le fait que l’équilibre soit terriblement mal trouvé. Pourtant, cet épisode était teinté d’une référence assez amusante. La présence de Laura Vandervoort sous les traits d’Indigo, une vilaine qui veut mettre fin à l’humanité. Ce qui est drôle c’est que Laura Vandervoort, pour les connaisseurs, a joué le rôle de Supergirl dans Smallville. Le fait qu’elle se retrouve dans Supergirl était presque inévitable, juste pour jouer le clin d’oeil amusant. Mais Indigo est étrangement un personnage que je n’ai pas trop compris. Si l’actrice tente de faire de son mieux (et personne ne peut lui en vouloir pour le coup), c’est surtout l’écriture de son personnage dans cet épisode qui est très étrange. Son but ? Détruire l’humanité mais le personnage est trop faible pour être à la hauteur de ce qu’il cherche à incarner. Ensuite, Indigo n’a pas vraiment de quoi s’intéresser à son personnage. Cette dernière arrive plus ou moins comme un bulldozer alors qu’il aurait justement été intéressant de faire les choses autrement.

J’aurais tellement aimé que Supergirl sorte un peu de sa zone de confort, surtout que visuellement Indigo n’est pas forcément ce que la série a fait de plus intéressant. La révélation qu’elle a dés Kara à s’échapper de la Zone Fantôme ne permet pas d’ajouter un peu de punch au personnage. Tout tombe un peu comme un soufflé avant même que l’on entre dans le vif du sujet. De plus, Indigo était convaincue que le plan d’Astra de vivre avec les humains allait être un échec mais elle a attendu que Astra soit morte afin de lancer son offensive. Il y a des trucs confus alors que Supergirl tente de jouer un peu sur tous les terrains sans trop savoir dans quelle direction aller avec le personnage. Au delà de ça, l’épisode se concentre énormément sur la solitude au sens propre. Cela se manifeste au travers des émotions de ses personnages alors qu’ils se retrouvent tous plus ou moins isolés à leur façon, les uns des autres. Kara a officiellement laissé tomber les DEO après avoir décidé qu’elle ne peut pas travailler avec l’homme qui aurait tué sa tante (enfin, c’est ce qu’elle pense mais je suis sûr que c’est beaucoup plus compliqué). Du coup, elle et les DEO tentent de résoudre le problème Indigo. Jusqu’à ce que la situation devienne trop complexe et doivent donc joindre leurs forces afin d’éviter qu’un missile nucléaire ne tue 7 millions de personnes.

Si la scène de Kara qui arrête le missile est l’une des scènes les plus sympathiques que Supergirl ait offert depuis un bout de temps, je trouve dommage que l’épisode soit en parallèle aussi fade. De plus, la fin de l’épisode me laisse un peu perplexe. Heureusement que Alex et Kara sont là à la fin. Chyler Leigh et Melissa Benoist partagent des émotions vraiment intéressantes. Je crois que c’est là aussi l’une des réussites de cet épisode. Au fond, Supergirl a de bonnes idées dans cet épisode mais il y a des trucs qui ne fonctionnent pas qui viennent ternir le tout. Dommage.

Note : 4/10. En bref, la déception est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît car dans cet épisode pas mal de choses fonctionnent. Il n’y a que le cas de la semaine qui échoue lamentablement à être captivant.

Commenter cet article