Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 11. Episodes 15 et 16.

28 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 11. Episodes 15 et 16.

Supernatural // Saison 11. Episodes 15 et 16. Beyond the Mat / Safe House.


Comme toujours dans une série, il y a des épisodes plus faibles que d’autres et « Beyond the Mat » en fait partie. Fraîchement renouvelée pour une saison 12 par The CW, Supernatural peut cependant se targuer d’être une série avec une longévité exemplaire. Elle est même toujours autant capable de raconter des histoires et de maintenir une vraie tension d’épisodes en épisodes qui continue de développer les personnages. Mais « Beyond the Mat » fait partie des déceptions dont Supernatural a le secret. On s’éloigne ici d’Amara une fois de plus afin de se concentrer sur une sale histoire de combats de catch truqués. Tout cela me fait penser à l’épisode 12 de la saison 5 de Grimm et enchaîner plus ou moins les deux est assez drôle finalement. Quoi qu’il en soit, cet épisode n’a pas grand chose à nous raconter alors quoi de mieux que de jouer la carte nostalgie afin de nous rappeler que Supernatural est une série qui dure depuis près de onze ans maintenant et qu’elle en a donc vécu des tas de choses avec ses personnages. Avec la mort de ce catcheur, nos deux héros se souviennent de leur père mais rien n’est véritablement accrocheur là dedans. Les émotions ne sont pas forcément utilisées à bon escient.

Et c’est là où Supernatural échoue plus ou moins. Par ailleurs, la présence de The Miz, un joueur de catch, n’apporte même pas de quoi sourciller non plus alors qu’il aurait été intéressant de tirer partie de sa présence jusqu’au bout mais hormis un match de catch, ce dernier ne sort pas à grand chose. On est loin de la présence de bien d’autres stars du catch dans d’autres séries du genre. Bien évidemment, on sent que le but de cet épisode est de tirer des conclusions, de rappeler le passé afin de ne pas refaire les mêmes erreurs dans le futur. Heureusement que Sam et Dean sont là car je ne suis pas sûr que sans eux j’aurais été aussi enthousiaste face à cet épisode. Quant à l’Enfer avec Crowley et Lucifer, il y a un petit truc qui manque pour le moment. Je m’attendais avec l’épisode 11.14 à ce que certaines choses prennent forme mais non, Supernatural préfère prendre son temps, car nous ne sommes pas encore à la fin de la saison et qu’il faut donc remplir certains épisodes entre temps. Cet épisode de remplissage n’a donc pas de grand intérêt. De plus, Misha Collins pour qui je n’avais pas la plus grand affection auparavant s’avère beaucoup plus intéressant ici alors qu’il adopte les traits de Mark Pellegrino à merveille. Ne serait-ce que dans son utilisation de la voix.

C’est donc un épisode surtout là pour développer les enjeux en Enfer mais cela reste encore un peu faiblard à mon goût. Avec « Safe House », Supernatural nous propose cependant quelque chose d’un peu plus fun. Je pense d’ailleurs qu’il serait temps à la fin de la saison de supprimer Castiel. Ce dernier a fait son temps dans la série et cette dernière a besoin de nous introduire un nouveau personnage, si possible féminin et charismatique comme Supernatural sait nous en introduire. Ce pourrait être une très bonne chose car Castiel est une corde sur laquelle la série ne peut plus tirer éternellement. J’étais cependant assez peu confiant au premier abord par rapport au retour de Bobby et Rufus. Faire revenir des personnages familiers est une occasion une fois de plus de jouer la carte de la nostalgie, comme avec beaucoup d’épisodes cette année. Ce n’est pas une idée si bête que ça, surtout que contrairement à l’épisode précédent, celui-ci parvient à maintenir un vrai enjeu dramatique intéressant. On se retrouve face à un épisode assez agréable dans son ensemble, ce qui n’est pas plus mal. C’était donc une plaisante surprise et un retour satisfaisant, qui n’empiète pas non plus sur la grande histoire du Darkness. Je me demande si au fond Supernatural n’a pas son spin-off de la série si jamais elle décidait d’en faire un en se concentrant sur Rufus et Bobby.

Bon, ce serait plus ou moins raconter les mêmes choses avec un duo de personnages masculins (et là, Bloodline, le premier spin off que The CW avait voulu tenter avait plus de sens). Dean et Sam forment un duo assez sympathiques dans son ensemble, et ce n’est pas si bête que ça. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais dans un sens, je m’en attendais pas moins non plus. C’était donc un épisode assez agréable dans son ensemble avec son lot de souvenirs et avec un peu d’action. Heureusement que l’affaire de la semaine n’était pas ennuyeuse et qu’elle est boostée par la présence de Rufus et Bobby.

Note : 4/10 et 7/10. En bref, la nostalgie a bon dos, mais pas toujours non plus.

Commenter cet article