Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 4. Episode 17.

31 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Switched at Birth

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 4. Episode 17.

Switched at Birth // Saison 4. Episode 17. To the Victor Belong the Spoils.


Encore un épisode pour pas grand chose mais ce n’est pas une première pour Switched at Birth. Au contraire, la série sembler m’habituer à ce genre de choses et c’est vraiment dommage. Il y a énormément de jalousie et de colère qui semble prendre racine dans les parages et c’est presque frustrant pour le téléspectateur. On a l’impression que tous les personnages sont irrités au sujet de quelque chose qu’ils ne peuvent pas contrôler, un secret ou bien même un mensonge. C’est suffisant pour me donner mal à la tête. Mais il y a aussi quelques moments assez tendres qui apparaissent mais qui ne sont pas suffisamment « forts » à proprement parler. Ne perdons pas de temps et discutons de ce tout nouvel épisode de Switched at Birth, même si je ne suis pas forcément très excité par les problèmes financiers des Kennish. C’était sympathique de le voir discuter de ce qui se passe. Kathryn et John sont tout de même sympathique dans leur besoin de ne pas faire de mal aux enfants. Je ne pense pas dire que je suis particulièrement excité par rapport à ce qui s’est passé dans cet épisode. Toby et Daphne n’ont rien de bien passionnant à nous raconter, Bay non plus, surtout car tout semble avoir déjà été traité ailleurs et autrement.

J’aimerais bien que les personnages aient des intrigues un peu plus prenantes que celles qu’on semble vouloir leur offrir. Dans ce nouvel épisode, on se retrouve encore une fois avec tout un tas de choses assez ridicules et c’est bien le problème. J’aurais aussi aimé que Regina soit un peu plus ouverte face aux problèmes d’Eric. Regina avait la parfaite opportunité de dire tout ce qu’elle a sur le coeur mais elle ne va rien faire de tout ça. C’est tout de même sacrément dommage. Ensuite, nous avons l’histoire de Bay, probablement la plus ennuyeuse et la plus ridicule de toutes. Ce que je ne comprends pas du tout c’est pourquoi Switched at Birth cherche toujours à coincer ses personnages dans des intrigues manquant cruellement d’ambition comme ici. Car ici il ne se passe strictement rien de bien passionnant. Peut-être que le problème est là justement. D’un autre côté, j’apprécie aussi que Bay raconte des tas de choses intéressantes autour de chacun de ses personnages, tente aussi de donner un coup de pouce à ses personnages, etc. Il se passe énormément de choses mine de rien et c’est aussi peut-être ce qui fait le succès (en partie) de la série. Du point de vue de Daphne, c’est un peu mieux qu’avec Bay. Heureusement d’ailleurs. Si je comprends qu’elle ait envie de devenir amie avec Quinn, elle sait aussi ce qui se passe avec Patty.

Switched at Birth se complique parfois un peu trop la vie à mon goût et c’est bien dommage. J’aurais peut-être préféré que la série se donne les moyens de faire les choses autrement. Ce n’est pas que la série n’a pas d’intérêt ou bien n’est pas ambitieuse mais disons qu’elle n’est pas toujours juste dans sa vision des personnages. C’est là que tout ce qui se passe avec Daphne est sympathique un moment et devient un peu moins efficace un autre moment. Même du point de vue de Toby et Lily. Je ne sais pas vraiment où est-ce que Switched at Birth se dirige mais elle ère un peu trop à mon goût. C’est dommage car je suis persuadé qu’ils pourraient faire beaucoup plus et c’est ça aussi le plus important. Accessoirement, j’aimerais bien que les scénaristes donnent un vrai rythme et un vrai sens aux personnages. La saison 4 est pour le moment très étrange, pas très dense et surtout assez ennuyeuse. Les personnages sont dans une certaine redondance cyclique qui ne les aide pas du tout et cela finit donc par m’ennuyer terriblement. La jalousie de Toby fait partie de ces trucs que je ne comprends pas. C’est inutile et en plus de ça, c’est terriblement irritant. Et ce n’est pas la seule chose qui m’ait embêter dans cet épisode. Je crains que Switched at Birth ne sache pas du tout comment conclure sa saison sans passer par tous les poncifs du genre, surtout quand on voit le genre d’intrigues qu’elle développe…

Note : 4/10. En bref, toujours subjugué par le raté de cette saison 4B…

Commenter cet article