Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Teachers. Saison 1. BILAN.

25 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Teachers

Critiques Séries : Teachers. Saison 1. BILAN.

Teachers // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Dans le registre des comédies sur l’univers des professeurs, je crois que Teachers n’est pas la meilleure de toute. Adaptée d’une web-série, la série a ce montage qui donne l’impression d’enchaîner les petites pastilles. C’est catchy certes, dans le sens où l’on a l’impression d’enchaîner les surprises sauf que cela ne fonctionne peut-être pas comme cela devrait fonctionner. Bon, TV Land a voulu tenter quelque chose ici, ce qui reste assez honorable dans un sens mais j’aurais trouvé intelligent d’aller un peu plus loin que ce que l’on a ici. Créée par Matt Miller et les Katydids, cette web-série dont est adaptée Teachers veut jouer sur le fait que le casting n’est pas fait de gens particulièrement connus. Avec quelques guests (notamment Alison Brie de Community), nous avons de quoi avoir un visage familier. On ne peut pas dire que cela soit mauvais non plus, mais cela n’a rien de vraiment neuf. Au fil des dix épisodes, je n’ai pas réussi à trouver des personnages vraiment attachants. Certes, il y a de l’humour, parfois beaucoup, parfois un peu moins, mais au delà de ça il manque un petit truc qui aurait pu permettre de s’investir dans la vie des personnages et ainsi voir les autres autrement. Derrière une galerie de comédiennes assez farfelues par moment, Teachers cache donc un peu la misère.

En effet, il n’y a pas vraiment d’intrigues. On suit tous les poncifs de la vie de profs mais sous un angle humoristique. Cela joue en la faveur de Teachers durant quelques épisodes mais pas tout le temps non plus. Teachers partage également des éléments assez similaires avec Bad Teacher la comédie de CBS avec Ari Graynor. Non pas que cette dernière était mauvaise non plus, mais elle n’avait rien de vraiment exceptionnel non plus. Du coup, je me demande si au fond le problème ici n’est pas le changement de format qui n’a pas réussi à Teachers. La série aurait pu utiliser son format série pour développer les personnages et faire des choses novatrices mais elle se contente d’empiler les trucs sans vraiment chercher à raconter grand chose. Certes, il y a de bons petits moments avec les personnages par moment mais le fait est que Teachers résolvait autour de petits épisodes et surtout une thématique particulière. Chaque épisode de la version série est similaire avec chaque épisode qui se concentre sur un problème à l’école. Rien de neuf là dedans mais dans un sens, la nouveauté n’était pas forcément ce que j’attendais de la part de Teachers non plus.

Cela ne veut pas dire que Teachers n’est pas capable de faire des choses sympathiques, juste qu’elle ne brille pas nécessairement comme elle le devrait probablement. C’est dommage mais de toute façon on ne peut pas trop en demander à cette série qui vient d’une web-série et qui n’a donc pas forcément été construite autour de l’ADN d’un format une demi-heure. C’est d’autant plus dommage que le casting n’est pas mauvais. Ce groupe de comédienne de Chicago aka les Katydids s’avère plutôt convaincant dans son registre comique. Chacune a son petit truc en plus qui permet à la série de vraiment nous donner l’impression de passer de bons moments. Ce n’est pas aussi consistant qu’a pu l’être Bad Education par exemple chez nos amis britanniques. Cette dernière était une représentation loufoque de la vie de profs et qui était il faut bien avouer plutôt fun (même si sur la fin la série commençait un peu à tirer sur la corde). Teachers n’a pas besoin d’une saison 2 pour aller plus loin. Cette saison a déjà touché à tout un tas de sujets divers et variés, il n’y a donc pas besoin de beaucoup plus que ça. En tout cas, pour le moment.

Note : 4.5/10. En bref, en conservant un peu trop l’ADN d’une web-série, le format plus allongé ne sied pas forcément à Teachers. Dommage.

Commenter cet article