Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 2. Episode 17.

31 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 2. Episode 17.

The Flash // Saison 2. Episode 17. Flash Back.


Même quand notre héros préféré fait des choix douteux, il s’en sort toujours bien. C’est dommage car je pense que « Flash Back » avait le potentiel de complètement changer la série et donner une nouvelle dimension à cette saison. On a envie que les héros soient faillibles, qu’ils échouent, c’est quelque chose de normal dans ce genre de série, surtout que c’est en grande partie de ce genre de moments que l’on puise les meilleurs instants. Si Barry ne faisait jamais d’erreur, The Flash serait terriblement ennuyeuse mais ce qui fait l’échec de cet épisode ce ne sont pas les erreurs de Barry mais plutôt la façon dont les conséquences sont gérées en parallèle. Tout fonctionne pour Barry dans cet épisode alors qu’il prend des décisions pas forcément faciles. Du coup, il n’a pas à souffrir des conséquences et encore moins à apprendre d’elles. Et la série joue une pointe de nostalgie sur la fin de l’épisode comme si c’était le bon moment. Certes, tout s’est bien passé mais en rajouter une bonne dose à la fin de l’épisode n’était à mon sens pas le choix le plus judicieux à faire. Je crois que j’ai un petit problème avec la façon dont ici la série tente de faire évoluer l’intrigue en jouant sur les conséquences du cliffangher de l’épisode précédent où l’équipe apprenait que Zoom n’est autre que Garrick et que nous en avions la confirmation. Cependant, cet épisode ne cherche pas nécessairement à bâtir grand chose là dessus.

On sent que The Flash cherche alors à gagner un peu de temps. Bon, Eddie a au moins l’occasion d’enregistrer un message d’anniversaire pour Iris, ce qui fait le point tendresse de la fin de l’épisode et qui n’était pas nécessaire mais au delà de ça, le retour d’Eddie n’était pas ce qu’il y a de plus intéressant. Le but pour Barry est de donner ce message dans le présent à Iris pour qu’elle soit émue par le geste. C’est trognon tout de même ! Heureusement que Rick Cosnett délivre tout cela avec de l’émotion comme il faut. C’était sincère et c’était donc forcément difficile d’y résister. Mais cet épisode est aussi celui du retour d’Hartley. Pas grand chose de neuf là non plus alors que The Flash continue de tenter d’apporter des éléments supplémentaires dans un épisode qui rame à surprendre. Les surprises sont rapidement biaisées par le fait qu’il n’y a que du danger ultra artificiel, et peu de conséquences à gérer derrière. Voire pas du tout. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas passé un bon moment, ne serait-ce que la bonne vieille recette Wells fonctionne toujours face à Barry. Le face à face est trimphant et permet à Wells de faire son retour sur le devant de la scène pour le meilleur. Tom Cavanagh est parfait pour incarner cette dualité qu’il y a à l’écran entre les deux Wells. C’est très nuancé et il le fait subtilement bien. Voilà donc un épisode de remplissage sympathique et sans bruit.

Note : 5/10. En bref, le remplissage façon The Flash ce n’est pas totalement dénué d’intérêt mais cela manque cruellement de surprises.

Commenter cet article