Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episode 9.

8 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Goldbergs

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episode 9.

The Goldbergs // Saison 3. Episode 9. Wingmom.


Quand on est une comédie comme The Goldbergs, qui repose donc sur une certaine forme de nostalgie des années 80 avec son lot de référence, je ne m’attendais pas forcément à Top Gun. La série aime utiliser les références des années 80 ce qui permet aussi de rappeler à quel point elle est ancrée dans son époque. Cette nostalgie joue aussi très bien sur les personnages et l’intérêt que l’on peut porter à leurs histoires. Barry ne veut pas s’engager dans l’armée ? Peut-être. Ce n’est pas facile de vouloir intégrer l’armée et de réussir à l’intégrer. Barry va apprendre quelque chose dans cet épisode et je trouve ça assez touchant plus que véritablement drôle. Il y avait des trucs assez cocasses mais cet épisode a l’occasion de démontrer aussi à quel point Barry n’est pas fait pour l’armée. Il a une façon bien à lui de penser qu’il est bon pour l’armée sauf que Barry a une vision de l’armée qui n’est peut-être pas celle de la réalité pour autant. Heureusement cependant que Bev est là pour remettre son fils dans le droit chemin. Bev est une mère protectrice qui est toujours de bon conseil. J’ai bien aimé le face à face de Bev avec le militaire et accessoirement le principal de l’école.

Bev va donner une leçon à son fils et en plus de ça s’amuser un peu. Le rôle de Wingmom (que je ne connaissais pas non plus) est une occasion de s’amuser un peu plus avec cette intrigue qui au fond est plus ridicule que vraiment intéressante. Disons que The Goldbergs n’en fait que très peu de choses en termes de réflexion et qu’elle ne cherche qu’à nous amuser. Bev et ses petits conseils afin de sortir un peu son fils de son histoire (jusqu’à ce qu’au fond chacun permettent de comprendre quelque chose). Bev va aussi apprendre quelque chose dans cet épisode alors que Murray va lui faire comprendre à la fois qu’elle n’était peut-être pas dû être trop protectrice avec son fils et que Barry n’aurait peut-être pas dû mentir autant. Barry va comprendre qu’il doit devenir un homme et pour le faire, il doit éviter de demander de l’aide à ses parents et ce même si au fond il a du mal à aller au bout des choses tout seul. L’autre intrigue de cet épisode est celle d’Adam Goldberg qui se retrouve dans une salle de jeu avec Pops. J’ai toujours adoré les scènes de jeux d’arcades (notamment avec Pacman dans le lot). Si cette partie de l’épisode n’est pas forcément hilarante, ce que j’ai surtout apprécié c’est la place de Pops.

La scène finale de l’épisode entre Barry et le Captain Wallace était assez cocasse et permet de terminer de façon très drôle un épisode qui l’était déjà de manière originale. The Goldbergs repose sur pas mal de bases très classiques de la comédie familiale et pourtant, je trouve qu’elle sait toujours se sortir des carcans afin de créer des moments bien à elle, drôle et même parfois plus touchant. L’histoire d’Adam fait partie de ces moments les plus touchants dont The Goldbergs a clairement besoin. Ce n’est pas toujours facile de raconter des intrigues de ce genre là mais la série relève le défit haut la main et cela fait vraiment plaisir à voir. Le fait qu’Adam et Pops passent du temps ensemble c’est aussi un changement intéressant par rapport aux épisodes précédents alors qu’Adam semblait être dans une dynamique complètement différente.

Note : 7.5/10. En bref, c’est drôle et touchant à la fois.

Commenter cet article