Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 16.

10 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 16.

The Good Wife // Saison 7. Episode 16. Hearing.


Cela faisait un sacré bout de temps que l’on n’avait pas vu Alicia et Diane ensemble à discuter business. Quand les deux femmes se retrouvent attablées afin de discuter, on se doute bien que quelque chose va être proposé. Diane propose à Alicia d’avoir son nom sur la porte, laissant Cary sur le carreau. C’est une occasion de rappeler encore une fois ce que Alicia a été pour Lockhart/Gardner par le passé et ce qu’elle incarne toujours. Les petites histoires des personnages sont intéressantes car elle permettent de sortir ici un peu de certains carcans judiciaires. The Good Wife ne fait pas ici de la série judiciaire classique mais traite de sujets de bureau et de l’organisation d’une firme. Diane a raison d’approcher Alicia, mais Alicia aurait raison d’en parler à Cary. Après tout, ce dernier a été dans la galère avec Alicia par le passé, ils ont monté une firme ensemble qui a par la suite aborder LG et qui est maintenant plus ou moins en train de redevenir LG. C’est compliqué mais Cary a toujours été le vilain petit canard. Il a été le premier a été laissé de côté au début de la série, puis il a été rappelé. Ensuite il a décidé de suivre son instinct et Alicia l’a suivi dans ses aventures avant que Diane ne revienne et qu’Alicia ne se sente plus comme à la maison.

L’épisode nous permet de ressentir ce que ressent Alicia et c’est une certaine forme d’anxiété. La série utilise les petits espaces afin d’accentuer tout cela. Cela commence dans la chambre d’Alicia avec Jason. La relation entre les deux est complice, peut-être aidé par rapport au fait que les deux acteurs sont amis dans la vie. Ils partagent donc de bons moments ensemble même si je trouve que The Good Wife n’arrive toujours pas à nous faire oublier la complicité qu’il y avait entre Alicia et Will ou même entre Alicia et Peter à un moment donné quand les deux s’étaient réconciliés. Le sentiment de claustrophobie va être accentué par la présence de Veronica, la mère d’Alicia et de son frère. Tout cela permet d’apporter une sorte de cas de la semaine légèrement en marge du reste. Jason s’occupe de Veronica et de ses petits problèmes et tout va bien. Veronica reste un pot de colle que j’aime bien retrouver, beaucoup plus que la mère de Peter qui était devenue un personnage un peu redondant au fil des années. A côté de tout cela, Eli tente de se faire une place. Ce dernier a énormément de mal à vivre ces derniers temps dans The Good Wife. La série ne lui donne ni l’espace pour le faire, ni les intrigues pour trouver une façon de briller.

Déjà bien écrasé par Margo Martindale au début de la saison, il ne reste que des miettes de ce personnages désormais. Cary et David Lee ont raison de leur côté d’être paranoïaque à l’idée que Diane tente de les mettre au placard afin de créer une firme féminine. Lockhart/Florrick cela aurait de la gueule mine de rien et je suis totalement pour ce genre de chose. Diane ne cherche pas à totalement confirmer le fait qu’elle veut faire une firme 100% féminine mais disons que c’est sous entendu malgré tout. Elle veut surtout racheter les parts de Cary et inviter Alicia à la table. Diane et Cary n’ont pas été suffisamment impliqué dans cette saison pour que l’on ressente les choses comme on le devrait mais bon, c’est le jeu.

Note : 8/10. En bref, plus on approche de la fin et puis The Good Wife ressemble à ce qu’elle a été fût un temps.

Commenter cet article

vts 10/03/2016 18:27

Bonne épisode mais on avance pas encore une fois sur l'affaire Peter

vts 10/03/2016 18:27

Bon*

vts 10/03/2016 18:27

Bon*