Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Accusé. Saison 2. Episodes 1 et 2.

28 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Accusé

Critiques Séries : Accusé. Saison 2. Episodes 1 et 2.

Accusé // Saison 2. Episodes 1 et 2. L’histoire de Nathalie / L’histoire d’Arnaud.


Remake d’une série britannique, Accusé continue son bout de chemin avec cette année deux histoires, l’une avec Michèle Bernier, l’autre avec Thierry Fremont dans les rôles des accusés. Avant toute chose, ce qu’il y a de plus intéressant avec ces deux épisodes c’est la prestation de ces deux acteurs. La première brille dans son rôle d’accusée acculée et démontre la qualité de la série, reposant dans un premier temps sur son casting plus que sur le scénario. Le scénario fonctionne surtout par rapport au fait que l’on ne sait pas trop pourquoi l’accusé est accusé. Chaque épisode cherche donc à nous permettre de comprendre de quel crime l’accusé est accusé et pourquoi elle ou il est passé à l’acte (ou non). « L’histoire de Nathalie » est une belle façon de nous remettre dans le bain. C’est un épisode fort, touchant où Michèle Bernier parvient à sortir du lot. Elle est une femme troublée, rongée par les émotions qui vont la conduire à la fin de l’épisode à passer à l’acte. Sa vie de gendarme n’est pas facile, surtout quand elle découvre que celui qu’elle aime est en fait un travailleur clandestin. On sent que la série a aussi un peu évolué. Elle se concentre donc sur le côté thriller des aventures plus que sur les émotions. Certes, la première affaire est très forte émotionnellement parlant mais ce n’est pas la seule chose importante.

En effet, en créant des choses un peu plus thriller-esque (notamment dans le second épisode), Accusé parvient à approfondir le comportement ambigu des personnages qui sont ainsi mis d’avantage sous tension. Certes, la série britannique était bien meilleure et certains trucs me gênent un peu dans le second épisode mais il manque un truc qui tient plus de la production qu’autre chose. Je pense que le désavantage d’Accusé est parfois de traîner en longueur sur certaines scènes qui ne sont pas suffisamment fortes et de passer outre certains passages qui méritaient d’être un poil plus creusés. Le rythme est donc toujours différent mais je crois que la saison 2 a appris des erreurs de la première saison. Notamment car le casting semble fait l’objet d’un vrai remaniement. Michèle Bernier était un choix judicieux pour ouvrir la saison, surtout dans le rôle de cette femme amoureuse. Je me souviens d’une histoire dans la série britannique qui ressemblait à celle-ci (et je me demande d’ailleurs si l’épisode n’est pas une pâle copie) mais peu importe, Accusé tente d’en faire sa propre histoire française et ce n’est pas plus mal. Accusé parle des dommages collatéraux, parle de gens simples, de tous les jours, qui se retrouvent dans des situations qu’ils n’ont pas maîtrisés.

Je pense que ce genre d’histoires arrivent tous les jours (ou en tout cas beaucoup plus que l’on ne pourrait le penser). La seconde histoire, celle de « L’histoire d’Arnaud » est un peu en dessous. Je n’ai pas réussi à me sentir plus concerné par l’histoire d’Arnaud même si Thierry Fremont, est (et il faut le reconnaître) très bon dans son rôle. Au delà de ça, l’histoire est un peu fébrile à mon goût. Si la qualité de la série tente d’être à la hauteur des engagements pris au départ, je ne suis pas forcément le convaincu que j’aurais aimé être. Thierry Frémont a par ailleurs dit que lors des scènes dans le tribunal, il a été « immédiatement ému » comme « si ça lui était arrivé ». Le traitement de l’image et le propos ont donc été assombris dans cette saison 2, afin de nous donner l’impression d’un vrai changement. Si c’est réussi dans le premier épisode, le second repose trop sur le jeu de Thierry Frémont avec une histoire qui manque d’un poil de folie.

Note : 6.5/10 et 4/10. En bref, la série reste déséquilibrée, reposant souvent sur la qualité d’un épisode par rapport à l’autre étant donné que chaque épisode n’est pas une histoire à suivre sur plusieurs épisodes.

Commenter cet article