Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Billions. Saison 1. Episodes 11 et 12.

14 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Billions

Critiques Séries : Billions. Saison 1. Episodes 11 et 12.

Billions // Saison 1. Episodes 11 et 12. Magical Thinking / The Conversation.
SEASON FINALE


Ce que je trouve d’assez étrange finalement avec Billions c’est sa capacité à être une agréable série sur la longueur et pourtant, l’avant dernier épisode de la saison, « Magical Thinking » vaut surtout pour les pièces qu’il fait bouger par rapport au reste. Le reste, bien que cela ait du sens, n’est pas aussi important. Pour une série qui n’a jamais cherché au début à aller semble t-il dans une direction, semble enfin avoir cette envie de faire évoluer l’histoire de façon beaucoup plus drastique. Si c’est un épisode un poil décevant face à « Quality of Life », le meilleur épisode de Billions jusqu’à présent, cela reste tout de même un avant dernier épisode qui met en place des tas de choses jusqu’au cliffangher final rappelant que même si Chuck est un charognard capable de tout pour faire tomber Bobby, ce dernier n’est pas en reste non plus. Ces deux épisodes sont la preuve que finalement Billions n’a pas vraiment fait d’erreurs tout au long de la saison en prenant dans un premier temps son temps pour venir au bout de cette bataille. On a envie de voir plus de ce fan à face tant attendu désormais, ce qui est une très bonne chose. Surtout que chacun s’avance à faire tout un tas de choses de plus en plus rapidement. Bobby a les moyens de faire des choses que Chuck n’a pas forcément et vice-versa.

C’est ça qui est intéressant car les deux personnages ne se battent pas du tout avec les mêmes armes. Cela change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir dans des séries de ce genre là, façon David vs. Goliath où la bataille se fait plus ou moins avec les mêmes armes pour l’un comme pour l’autre. Du coup, même si la mort de Donnie était un élément très important dans l’histoire, la série tente avec ces deux épisodes de donner une première conclusion à Billions. La série n’a pas finie de nous amuser et surtout de nous raconter quelque chose, encore plus quand on sait qu’elle est déjà renouvelée pour une saison 2. Chuck continue de poursuivre son affaire, capable de sacrifier son mariage et tout dans sa propre vie simplement pour faire tomber Bobby. Au début, la bataille de Chuck n’avait pas suffisamment de profondeur et de caractère pour être aussi intéressante que l’on ne pouvait l’espérer. Mais du coup, dans un premier temps Chuck a menti à Wendy sur le fait de se récuser de l’affaire alors qu’il ne l’a pas fait, de toute façon il n’en a jamais eu l’intention. Chuck est capable de trouver à chaque fois une façon d’être quelqu’un que l’on a envie de soutenir mais aussi tout l’inverse. C’est ce genre de choses qui fait le succès de Billions à mon sens.

Les deux héros sont aussi pourris l’un que l’autre alors forcément, tout le monde est capable d’être attaché à Bobby ou à Chuck. Cette liberté permet à Billions de ne pas avoir de vilain véritablement donné. Même si pour la justice en elle-même le vilain est Bobby, cela ne veut pas forcément dire que c’est lui non plus. Quand Chuck envahit l’espace privé de Wendy, et met en péril sa réputation professionnelle en brisant le secret professionnel est peut-être l’un des rares moments importants de cet avant dernier épisode mais bon, le reste de l’épisode permet aussi à Billions de se poser des questions et d’aller dans d’autres directions avant le dernier épisode. Et le dernier nous délivre le tant attendu face à face entre Bobby et Chuck. Tout le monde attendait ce face à face et Paul Giamatti et Damian Lewis sont brillants chacun des deux. Quand Bobby dit face à Chuck que malgré ses trafics financiers il emploi des tas de gens au travers le pays, qu’il fait de la philanthropie, etc. dans un sens il a raison. Surtout quand il dit à Chuck que ce dernier ne fait rien pour le monde à part arrêter des gens qui ont de l’argent et qui fait des opérations financiers douteuses. « The Conversation » est donc plus ou moins ce que j’attendais du dernier épisode.

Je m’y attendais justement un peu trop à mon goût, ce qui ne m’a ainsi pas permis d’être aussi surpris que je n’aurais probablement pu l’espérer. Ce dernier épisode est loin de nous donner toutes les réponses mais il parvient surtout à conclure une histoire et à donner un avantage à Chuck alors que Bobby a eu la main durant presque toute la saison. Cela change et c’est un changement bienvenu à mon humble avis. Ce n’est pas si facile que ça d’écrire un season finale et je pense que c’est ce que ne peut que reconnaître Brian Koppelman et David Levien, les créateurs de Billions. « The Conversation » est un épisode assez efficace dans tous les sens, et plus ou moins ce que je m’attendais à voir chaque semaine quand Billions a débuté. Ils ont choisi le bon moment pour nous montrer ce que Billions est quand elle est en feu dans tous les sens. Ce dernier épisode était tellement bon qu’au fond, j’ai déjà envie de voir la saison 2 alors que ce n’était pas nécessairement le cas auparavant. Ou en tout cas, je n’étais pas le plus fasciné à l’idée de voir la suite. Je serais revenu bien entendu, mais sans la même fascination dirons-nous qu’après cet épisode. Et puis la scène de destruction porn de la fin de l’épisode (enfin, destruction porn dans un bureau quoi) était ultra fun.

Note : 6/10 et 9.5/10. En bref, voilà ce que je veux voir dans Billions plus souvent l’année prochaine, des épisodes comme « The Conversation ».

Commenter cet article