Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 11 et 12.

27 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 11 et 12.

Blue Bloods // Saison 6. Episodes 11 et 12. Back in the Day / Cursed.


Sous « Back in the Day », on aurait pu facilement dire « Tout change ». C’était le thème de cet épisode et quand Frank se retrouve face à son passé, il n’était pas sûr de pouvoir être fier de ce qui s’est passé dans sa vie. Jamie et Eddie de leur côté vont avoir un aperçu des différentes possibilités pour leur futur. Frank est clairement devenu dans la première partie de la saison le personnage le plus important de Blue Bloods alors que jusqu’à présent ce n’était pas forcément lui. En effet, des personnages comme Danny étaient beaucoup plus importants auparavant. Cet épisode permet donc à Frank de se retrouver face à Lenny, un ancien partenaire et ami à lui, qui a décidé d’écriture un livre dans lequel il va tout raconter sur leurs exploits de flics quand Frank était encore un inspecteur avec un coéquipier. Cela peut se comprendre que Frank ne soit pas sûr que cela soit la meilleure publicité pour lui car il y a toujours quelque chose que l’on peut reprocher à quelqu’un à un moment donné. Mais le passé doit-il être en accord avec le boulot actuel de Frank ? Garrett a sa petite réponse à la question et j’ai trouvé le point de vue des différents personnages intéressant « What I do know is if that book gets published, you're handing your enemies a bat to beat you with, with nails sticking out of the business end.  »

A côté de ça, Danny et Jamie vont jouer les rôles de miroir à Frank alors que ce dernier se souvient de ce qu’il était quand il était plus jeune. J’aime bien la façon dont sa famille est derrière lui même si le tout reste un peu simpliste. Erin et Tony vont devoir gérer un cas de la semaine qui s’avère être beaucoup moins intéressant que les autres mais d’un autre côté, Blue Bloods n’avait pas besoin de ça pour m’intéresser avec cet épisode, d’autant plus que cela permet à Jamie de se retrouver un peu plus sur le devant de la scène. Le fait que Jamie et Eddie se rendent compte qu’ils pourraient voir leur futur évoluer dans des directions différentes est peut-être enfin l’occasion de bousculer un peu les choses car cela commence un peu à durer cette histoire qui n’évolue pas et stagne. La relation entre Eddie et Jamie a besoin de passer à la vitesse supérieure car la série entretient encore le goût de l’ambigüité et ce n’est pas vraiment ce que je préfère non plus. Pour ce qui est de « Cursed », c’est une occasion à la fois de poursuivre les intrigues personnelles de Frank, mais aussi de redonner un cas de la semaine à Danny alors que ce dernier donnait l’impression d’être un peu oublié ces derniers temps.

L’histoire du numéro de Joe permet surtout de parler de choses plus ternes, plus touchantes, et d’apporter un petit plus au repas de famille de la semaine. Une fois de plus, Frank nous plonge dans un univers légèrement différent de ce que Blue Bloods peut faire en parallèle. En effet, si l’histoire de Joe Reagan est donc intéressante, il y a aussi un cas de la semaine. Joe reste cependant quelqu’un qui implique beaucoup de choses pour Blue Bloods, dans le sens où c’est plus ou moins sur lui que tout s’est concentré au départ. Erin a son petit moment, surtout quand elle demande si l’officier Carpenter est mignon. Le cas de la semaine pour Danny est une enquête classique dans le monde de la mafia et je n’ai jamais douté de la place de Ronnie là dedans. Finalement, ces deux épisodes de Blue Bloods parviennent à nous offrir des bons moments en tout genre, quelques répliques plus légères et des intrigues très personnelles sur les personnages qui permettent justement de se placer sur des registres différents. Quoi qu’il en soit, je sais pertinemment que cette saison veut aussi changer des saisons précédents. L’ajustement prend parfois un peu de temps mais les tentatives sont sincères et louables. Je pense que c’est tout ce qu’il faut retenir de tout ça.

Note : 5.5/10. En bref, la série pose des questions personnelles à Frank et ce dernier se retrouve au coeur de ces deux épisodes.

Commenter cet article