Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 10.

14 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 10.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 3. Episode 10. Yippie Kayak.


« It’s real life Die Hard »
Il fallait bien s’attendre un jour à ce que Brooklyn Nine-Nine se face un petit délire à la Die Hard. Cela aurait été dommage de le faire lors de la première saison car les personnages n’auraient pas été suffisamment développés à l’époque. La saison 2 aurait pu être un bon essai, surtout parce que Jake et Sophia partageaient le même amour pour John McClane mais Brooklyn Nine-Nine a décidé d’attendre la saison 3. C’est donc avec « Yippie Kayak », le dernier épisode de l’année, que la série nous offre un épisode de Noël un peu spécial. Après tout, Die Hard premier du nom, aka Piège de Cristal est un film de Noël et Brooklyn Nine-Nine m’a ici donné envie de le revoir. Le fait est que je ne m’attendais pas du tout à apprécier autant ce dernier épisode, que j’ai laissé dans un coin trainer deux semaines. Oui, deux semaines. Pourtant je suis un grand fan de Brooklyn Nine-Nine mais je ne sais pas trop pourquoi, j’avais presque envie de le le garder de côté. Cet épisode a un charme naturel qui colle parfaitement à ce que l’on pouvait attendre d’un épisode qui s’amuse d’une grosse référence à Die Hard. L’histoire de Jake, Gina et Boyle est dans cet épisode une bonne chose qui rutile du début à la fin. Il n’y a pas de temps morts dans cet épisode.

Jake et Gina, Gina et Boyle, Jake et Boyle, tous ces personnages ont déjà développé des moments intéressants auparavant et je pense que c’est aussi ce qui fait le succès de cet épisode de Brooklyn Nine-Nine. Jake pense que Boyle est bizarre mais Boyle est bizarre tout le temps et il pourrait prendre une balle pour lui. Boyle pense que Jake n’est pas parfait mais Jake est loin d’être parfait et il pourrait lui aussi prendre une balle pour lui. Cette amitié est assez unique dans son genre par rapport à la façon dont elle est utilisée au travers de Brooklyn Nine-Nine. Et c’est encore une fois le cas avec cet épisode. Si Jake et Boyle fonctionnent aussi bien ensemble car parce que la série sait vraiment quoi faire d’eux et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout au premier abord. De plus, cet épisode sait être hilarant, notamment quand il créé des moments comme celui où Jake et Boyle se retrouvent sur fond d’un titre qui sort complètement du lot lui aussi. Pour ce qui est de l’histoire de Rosa, Holt et Amy, les choses sont différentes mais est basée sur un conflit qui est dans la tête d’Amy. Après avoir créé une alerte à la bombe avec son cadeau pour Holt, Amy se retrouve avec le Polar Swim.

L’occasion est là aussi de s’amuser, de créer une situation assez cocasse et de délivrer quelque chose d’assez inattendu. Enfin, il y a l’histoire de Terry. C’est encore une fois parfait pour démontrer que Terry n’a besoin de personne pour nous faire rire et le résultat est même assez étonnant. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir et ce n’est pas plus mal. C’est d’autant plus intéressant que Brooklyn Nine-Nine démontre encore une fois à quel point elle sait créer des situations originales avec assez peu de choses. Il n’y avait pas besoin d’en faire des tonnes pour un épisode de Noël et je pense que celui-ci est pile poil ce que j’attendais. Brooklyn Nine-Nine sort un peu des précédents épisodes de Noël pour se créer ici quelque chose qui va bien au delà de la référence et qui sait également nous amuser à sa façon. Terry était donc la cerise sur un gâteau déjà délicieux. J’ai adoré le moment où Jake est terriblement heureux à l’idée de vivre cette expérience Die Hard alors que tout le monde est presque en train de lui dire qu’il ne faut pas rire de ce genre de choses.

« Seven robbers. Two cops. And one Gina »

Note : 9/10. En bref, encore du très bon Brooklyn Nine Nine.

Commenter cet article