Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 16.

7 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 16.

Castle // Saison 8. Episode 16. Heartbreaker.


Parmi tous les épisodes centrés sur Esposito que Castle nous ait offert depuis ses débuts, je crois que « Heartbreaker » est le plus réussi de tous et surtout le premier que j’ai réellement apprécié. Esposito et Sonia ont une vraie alchimie. Lors de leurs rares scènes ensemble, j’ai l’impression que Castle voulait créer quelque chose d’assez intéressant et différent de ce que l’on avait vu auparavant avec Esposito. Pourtant, ce dernier n’est pas un mauvais personnage et je me suis attaché à lui depuis quelques années maintenant. Cependant, j’ai l’impression que Castle n’arrive pas à créer de vraies bonnes intrigues personnelles pour lui. Centrer un épisode de série policière comme celle-ci avec un duo bien installé sur un sidekick est toujours un pari risqué. Ne serait-ce que pour les héros qui sont forcément un peu plus effacés. D’ailleurs, Castle et Beckett ont droit à quelques scènes ensemble, mignonnes comme tout sans pour autant que la série n’en fasse des caisses non plus. Sonia a bon coeur, ce qui permet d’associer de façon assez intelligente Esposito et elle dans des scènes qui leur vont comme un gant.

Esposito - « I know that you had a tough go when you were little but sooner or later you've got to stop blaming your childhood. At some point, when you choose wrong over right that's on you.  »

Esposito n’a jamais dit à sa famille que Sonia a été envoyée en prison et a choisi de s’accuser de l’échec de leur relation. Il y a quelque chose de touchant dans toute l’histoire de Sonia, qui permet de voir les choses un peu autrement. En tout cas, pas nécessairement de la meilleure des façon. Mais Esposito est au rendez-vous des émotions que la série tente de nous délivrer pour un résultat assez détonnant. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Castle fasse quelque chose de ce genre là cette année, surtout que le début de l’épisode semblait plus ou moins le faire partir dans une direction complètement différente. Ryan de son côté soutient son collègue toujours de la meilleure des façons. Après une saison 8 qui démarrait de façon très étrange et surtout très mal, Castle s’est bien repris. C’est un peu comme si le nouveau showrunner devait prendre ses marques avant de se rendre compte que ce que les téléspectateurs veulent ce ne sont pas des intrigues sombres et complexe mais plutôt des cas de la semaine et des personnages qui nous permettent de passer une agréable moment, un brin d’humour et le tour est joué.

Note : 7/10. En bref, un joli épisode d’Esposito.

Commenter cet article