Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 14, 15 et 16.

11 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 5. Episodes 14, 15 et 16.

Grimm // Saison 5. Episodes 14, 15 et 16. Lycanthropia / Skin Deep / The Believer.


L’histoire des loup-garous c’est quelque chose que beaucoup de séries comme Grimm ont déjà exploité par le passé mais je trouve que « Lycanthropia » a réussi à faire quelque chose de vraiment intéressant sur le sujet. Alors que la série a basé plus ou moins toute sa mythologie sur les Wesen, le fait qu’elle revienne à quelque chose d’un peu plus classique et logique dans le registre des monstres est un choix judicieux. La série a toujours su s’éloigner de tout un tas d’archétypes du genre alors que les bêtes occupent une large partie de Grimm tout en étant dans un autre univers que les créatures de Grimm que l’on connaît. Ceux des romans. En s’éloignant des références à la pop culture (et ce même si à de certaines occasions Grimm fait des références à des contes que l’on connaît), elle s’est créée un monde bien à elle. Quoi qu’il en soit, cet épisode raconte donc la première histoire de loup-garous de Grimm et le résultat est assez étonnant. Je dirais même qu’il est assez réussi dans son ensemble. En plus de ça, l’épisode parvient également à faire quelque chose d’intéressant en créant une ambiance et un environnement propice à une telle histoire. La série trouve un moyen assez intelligent de nous introduire de nouvelles histoires dans le monde de Grimm.

On sent que le but est clair, c’est aussi de ne pas se reposer sur ses lauriers et d’étendre l’histoire à bien d’autres choses. Sans compter qu’au fil des épisodes, on a l’impression de découvrir Grimm sous un regard légèrement différent cette année. La saison 5 est pour le moment l’une des meilleures saisons de Grimm, en grande partie car la série a trouvé une façon bien à elle de casser un peu la routine afin de nous embarquer dans de toutes nouvelles aventures. L’introduction du lycanthrope est quelque chose que je m’attendais à voir un jour dans Grimm mais entre aussi dans la ligne directrice prise par cette saison. La scène finale de l’épisode est l’un des moments les plus intéressants et je me demande donc comment tout cela va évoluer par la suite pour Wu notamment. Le fait que Wu ait été ajouté à notre fine équipe a permis aussi de se séparer de Renard qui suit son chemin de son côté. Dans la mécanique de Grimm, je trouve que cela fonctionne et que c’est même un peu plus original que je n’aurais probablement pu l’imaginer. Renard de son côté suit son bout de chemin, notamment dans « Skin Deep » qui est à côté de ça un épisode un peu plus maigre. Si l’idée de créer une sorte de semence de la jeunesse des gens était possible et que par la suite c’était utilisé comme crème pour enlever les rides, on se retrouve avec un truc ultra tordu.

Mais bien que l’idée soit fun, l’utilisation de cette idée l’est beaucoup moins. L’introduction de l’épisode n’est pas à la hauteur de l’ambition fun-tastique de l’histoire. Patrick Fabian met un bon quart d’heure avant de réellement apparaître comme un grand cinglé devant l’écran. Cet épisode ne fait pas de grands développements dans les intrigues des personnages non plus, sauf peut-être pour Renard et Eve, et encore ce n’est pas non plus ce que Grimm a fait de mieux. Au fond, l’histoire de « Skin Deep » devient intéressante dans son dernier acte et le dernier quart d’heure réserve donc quelques bonnes surprises. Je n’avais pas forcément besoin de beaucoup plus mais l’idée reste bien sympathique et utilisée de façon intelligente. Patrick Fabian, qui était excellent dans Better Call Saul, démontre encore une fois ici qu’il peut être très bon, mais aussi assez effrayant en parallèle. Certes, cet épisode a au moins l’occasion d’être drôle, que cela soit voulu ou non. L’avancement de l’histoire de Renard est étrange alors que l’on ne sait pas trop quelles sont ses vraies intentions. « The Believer » de son côté était beaucoup plus sympathique, ne serait-ce que pour la tête de la créature de la semaine. Sacrément moche mais encore une fois non loin de ce que Grimm a pu faire avec le 5.14.

L’idée d’incarner le Diable (ou en tout cas proche de ça) en Wesen était une sacré bonne idée mine de rien. Alors que NBC vient de renouveler Grimm pour une saison 6 (et c’est sacrément loin d’être une surprise quand on voit la bonne tenue de route de la série le vendredi, même si ce n’est plus ce que c’était il y a encore quelques années), la série continue de développer aussi en parallèle les intrigues personnelles de chacun. Nous avons Eve, puis Renard et son débat alors qu’il a annoncé à la fin de l’épisode précédent sa candidature pour la Mairie de Portland, sans compter sur Wu dont l’évolution commence à devenir de plus en plus curieuse elle aussi. C’est en tout cas ici un bon épisode de Grimm car il permet de justifier le renouvellement de la série dans notre esprit. C’est un bon cas de la semaine, rythmé avec ses bonnes surprises, une bonne créature et puis du développement de personnage qui se fait en parallèle et qui lui aussi fonctionne très bien. Si au fond Grimm aurait très bien pu s’enfoncer dans des intrigues ennuyeuses et ne pas trop faire grand chose de ses personnages, elle démontre ici qu’elle a bien plus à raconter qu’elle ne semble bien vouloir le montrer au premier abord et ce n’est pas plus mal. Au delà de ça, c’est tout de même aussi très intéressant de voir Eve se transformer en Adam … euh… Renard.

Note : 7/10, 4.5/10 et 7.5/10. En bref, les intrigues de la saison continue de grandir en parallèle de bons cas de la semaine (parfois).

Commenter cet article