Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episode 15.

10 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episode 15.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 3. Episode 15. Spacetime.


Je ne pense pas qu’il en faille beaucoup pour réussir avec cette série. Cette dernière jongle entre des intrigues et parvient généralement à s’en sortir. En termes d’exécution, elle trouve toujours une façon intelligente de s’extirper de certaines situations qui lui vont bien. « Spacetime » est un assez bon épisode de Agents of S.H.I.E.L.D., en grande partie car il exécute les choses proprement du début à la fin. Et ce n’est pas seulement car la narration est très explicite dans ce que l’on entrevoit à l’écran mais aussi car c’est un épisode qui parvient à installer quelque chose d’idéal afin de mettre en scène de l’action là où il faut. C’est aussi car tout est bien mis en place, préparé avec soin et chacun des personnages se trouve donc avec une place qui lui va bien. Chaque image compte dans cet épisode et l’épisode gagne donc des points à faire en sorte qu’il n’y ait pas de fausse note. L’idée de jouer avec une histoire de voyages dans le temps est quelque chose qui colle parfaitement à l’univers d’une série comme Agents of S.H.I.E.L.D. mais au delà de ça, cela permet aussi d’entrevoir de nouvelles idées qui vont par la suite donner un sens à certains éléments narratifs de la série.

Ce qui me fascine cependant aussi avec cet épisode c’est sa capacité à proposer une formule gagnante simplement en utilisant des éléments que l’on connaît plutôt bien. Jouer avec ce que le futur nous réserve est un truc qui a souvent été joué dans ce genre de séries. The Flash a joué avec les voyages entre les univers, Legends of Tomorrow avec les voyages dans le temps, etc. sans compter que Agents of S.H.I.E.L.D. semble aussi plus ou moins utiliser des éléments que l’on a déjà vu dans des films comme Looper, même la série 12 Monkeys. Sans compter sur Minority Report dans le but était là aussi de prévenir des crimes qui pouvaient se dérouler dans un futur proche. Peut-on déjouer l’avenir ? C’est une question originale que la série tente de poser pour la première fois dans un épisode qui parvient à faire de cette question une nouvelle thématique centrale de la narration de la série. Ce n’est pas souvent que l’on a l’occasion de voir l’introduction d’un nouvelle notion de cette importance dans la série alors forcément, je suis aux anges. Et le résultat, qui aurait pu être ridicule, s’avère être beaucoup plus intéressant que je n’aurais probablement pu l’imaginer.

De son côté, « Ward » continue de faire plus ou moins acte de présence afin de rester l’un des vilains éteints de Agents of S.H.I.E.L.D.. La série n’en fait pas grand chose pour le moment à mon goût mais j’ai bon espoir que cela change rapidement par la suite. L’épisode a donc beau être étrange dans un sens, c’est aussi quelque chose qui prend le temps de développer une autre partie de la série alors que la fin de la saison approche à grands pas. Pourquoi pas après tout puisque Agents of S.H.I.E.L.D. se lance ici un défit, celui de remettre en cause le présent et le passé, après avoir tenté de nous introduire le potentiel spin-off dans l’épisode précédent.

Note : 7.5/10. En bref, un épisode étrange mais efficace.

Commenter cet article