Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episodes 16 et 17.

20 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 3. Episodes 16 et 17.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 3. Episodes 16 et 17. Paradise Lost / The Team.


Quand le passé revient hanter nos personnages préférés et leurs ennemis, les choses se présentent de façon assez médiocre. Nous avons donc cette semaine droit à l’histoire de Gideon Malick. Au travers de cet épisode nous avons des flashbacks de son passé, quand Gideon et son frère Nathaniel ont découvert que leur père n’était pas sincère pendant toutes ces années. L’historie est ici un peu trop perchée à mon goût pour être véritablement passionnante. Disons que l’on a l’impression que Agents of S.H.I.E.L.D. en fait des tonnes pour pas grand chose surtout que ce n’est pas comme si Gideon était le meilleur personnage et le plus intéressant, bien que justifier pourquoi il est là n’est pas inutile non plus. Lincoln et Daisy vont eux aussi revisiter le passé, de façons différentes. Lincoln tente à la fois de garder au fond de lui le traumatisme de son histoire personnelle (son accident) pendant qu’il cherche à trouver ce qui pourrait être intéressant durant son passé dans l’entre deux. Le fait que Lincoln partage son passé est une occasion de comprendre un peu mieux ce personnage qui n’était pas forcément plus important et intéressant que ça auparavant. Le fait que l’on en apprenne un peu plus sur lui est donc une très bonne nouvelle à mon goût. En ajoutant à tout cela l’histoire de Hive, Agents of S.H.I.E.L.D. va poursuivre cette intrigue dans « The Team ».

Et franchement, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela prenne ce tournant là. Mais c’est une bonne occasion de comprendre que le premier Inhuman a été créé dans le but ultime de créer une armée. Certes, la série va pousser le bouchon un peu loin par moment dans son histoire et ne creuse pas toujours de la meilleure des façons à mon goût mais l’ensemble reste entrainant. Je pense qu’il y a toujours des trucs plus importants à cerner par la suite mais pour le moment, Agents of S.H.I.E.L.D. tente de conclure une partie de l’histoire tout en donnant de nouvelles indications pour la suite. Notamment dans « The Team » avec Ward et Daisy. Le face à face entre Lincoln et Daisy dans ce second épisode est d’ailleurs très important, accouplé de quelques flash-backs, le but est de comprendre ce qui se passe et surtout dans quelle direction la saison veut réellement aller pour sa conclusion et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas forcément très joyeux pour le moment. Je ne serais d’ailleurs pas surpris que quelqu’un meurt prochainement (surtout que le tremblement de terre détruisant la base du S.H.I.E.L.D. à la fin de « The Team » était aussi choquant que brillant. Daisy est en train de devenir ce pourquoi la saison l’a préparé et cela me fait plaisir.

Daisy n’était pas aussi passionnante que les promesses qui avaient été faites. Voici donc un changement bienvenu. Mais l’action, dans « Paradise Lost » provient de notre équipe à GT Agrochemical où ils doivent capturer Mr. Giyera et enquêter sur les recherches que Hive voulait absolument cacher ou bien utiliser. Bon, Giyera nous offre avec May une scène qui m’a donné l’impression d’être dans Matrix. Ce qui n’est pas aidé par le fait que Ward est plus ou moins en train de copier le style vestimentaire de Neo (sans les lunettes de soleil). La scène de combat entre May et Giyera est en tout cas très sympathique et permet de donner un coup de fouet à un épisode qui manquait alors cruellement d’entrain à mon goût. Surtout que Giyera est un opposant parfait pour May. « The Team » est efficace en grande partie car l’on se rend compte à quel point tous les membres de l’équipe du S.H.I.E.L.D. et donc de Coulson a beaucoup changé depuis le début de la série. May est de nouveau sur le terrain, Fitz a du mal à retrouver son propre lui depuis l’histoire avec Ward, sans parler de sa relation avec Jemma. Simmons de son côté a là aussi beaucoup changé, à la fois sur la planète alien ou encore au début de la saison 2 quand elle était sous couverture, Coulson de son côté a presque perdu la tête, perdu une main, et maintenant se sent responsable de ce qui se passe actuellement.

Dans un sens, il n’a pas vraiment tord. Mais Daisy Johnson ou Skye est le personnage qui a le plus changé depuis le début de Agents of S.H.I.E.L.D.. Quand elle est devenue une Inhuman, son monde a complètement changé. En apprenant qu’elle était une alien, quelqu’un de différent de ce qu’elle pensait être, son monde a été bousculé. Mais maintenant, quelqu’un d’autre est dans son esprit. Ce qui va la transformer en une menace intéressante à conduire pour le reste de la saison. L’idée ici dans cet épisode est de créer une sorte de whodunit permettant de poser les bonnes questions et d’apporter des réponses soignées. Peut-être que même si l’épisode n’est pas brillant, il n’en reste pas moins excellent. Coulson ordonne la fermeture de la base, créant un huis clos où la tension se créée petit à petit. Un poil de destruction porn en guise de final et toute une histoire où la tension règne en maitre, c’est pile poil ce que je voulais voir dans Agents of S.H.I.E.L.D. et le résultat est clairement au rendez-vous. Malick de son côté apparaît ici bien plus utile que dans l’épisode précédent, ce qui n’est pas plus mal non plus. Maintenant, reste à savoir comment Agents of S.H.I.E.L.D. va évoluer et surtout ce que Daisy va devenir.

Note : 5.5/10 et 8/10. En bref, on s’approche petit à petit d’une fin de saison qui promet de tout changer.

Commenter cet article