Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New Girl. Saison 5. Episodes 12 et 13.

4 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : New Girl

Critiques Séries : New Girl. Saison 5. Episodes 12 et 13.

New Girl // Saison 5. Episodes 12 et 13. D-Day / Sam, Again.


Maintenant que New Girl retrouve ses couleurs originales avec une Jess de nouveau bien installée, alors on retrouve aussi des épisodes sympathiques manquant de cette fraîcheur que Megan Fox avait apporté sous les traits de Reagan. En tout cas les scénaristes de New Girl savent maintenant que si quelqu’un dans le casting de la série ne voulait pas revenir, il y a largement de quoi faire en invitant d’autres acteurs ou actrices pour les remplacer. « D-Day » est plutôt pas mal pourtant. Cet épisode est à apprécier au fil du temps. Ce n’est pas tout de suite que j’ai vraiment apprécié ce que cet épisode avait à offrir. C’est donc l’épisode où apparaît le père absent de Schmidt (incarné par Peter Gallagher), sans compter que Nick aimerait bien que Winston soit fier de lui à un moment donné. Jess et Cece avaient eu l’occasion d’avoir leur épisode dans « The Apartment » et maintenant, avec « D-Day » ce sont les hommes de la série qui ont donc leur petite histoire chacun dans son coin (plus ou moins). Peter Gallagher est un choix intelligent pour incarner le père de Schmidt, Gavin. Cet épisode parle donc du fait que Schmidt a un mauvais père (un peu comme Nick finalement) ce qui créé des liens entre cet épisode et d’autres comme « A Father’s Love » et « Chicago ».

Dans ces deux épisodes, Nick apparaît à pardonner à Walt Miller. Mais cet épisode a aussi pour sujet le respect. Et puis il y a une très jolie scène où Gavin s’excuse par GoPro interposée avec son fils. La scène est tout de même assez touchante, surtout par rapport au moment du face à face en chair et en os. Au fond, l’épisode sait rester très simpliste et n’en fait pas vraiment des tonnes. D’un côté il permet à Schmidt d’avoir son père pas très loin, de l’autre côté c’est un épisode qui donne à Nick et Winston l’occasion de partager leurs moments à eux, des aventures de mec en somme. Au fond, cet épisode vient démonter encore une fois que New Girl est une série sur des personnages, une comédie qui a besoin de ses personnages et qui n’est donc pas basée sur des intrigues ou même sur des gags. Ces développements (comme il y a avec le père de Schmidt ici) sont donc importants. Peut-être même beaucoup plus que des gags à tire-larigot. Avec « Sam, Again », nous assistons surtout au retour de Sam incarné par David Walton. J’aime beaucoup ce dernier et pourtant, Sam n’apporte rien de vraiment neuf là dedans. Ce n’est pas un mauvais épisode, juste un épisode sans grande envergure qui n’utilise pas suffisamment bien les personnages et l’histoire qu’il veut mettre en scène.

Il n’y a pas trop de scènes comiques dans cet épisode non plus, mais il y a pourtant quelque chose qui fonctionne avec Jess et Nick dans cet épisode et je pense que c’est ce qu’il faut surtout retenir. Car New Girl est comme ça de toute façon. On n’avait pas besoin de Sam dans cet épisode pour raconter une nouvelle histoire, d’autres auraient pu très bien ré-apparaître pour le faire comme Ryan ou même Genzlinger. Mais « Sam, Again » veut faire revenir David Walton (et j’adore cet acteur) mais n’en fait rien de vraiment intéressant. Ou en tout cas, New Girl ne sait pas trop quoi faire de lui et n’arrive pas à nous intéresser à ce qu’il veut apporter à la série. Tout cela se fait en parallèle d’un loft qui est en train de devenir un nid à microbes quand tout le monde tombe malade. Jess, Nick, Sam et Genevieve sont donc au centre de cet épisode et si je devais surtout choisir un personnage qui sort du lot c’est plus la petite amie de Sam qu’autre chose. Si l’épisode est une grande errance sans grande ambition, ce qui reste intéressant c’est surtout le fait que Jess et Nick, bien que leur relation n’aient pas fonctionné, ne regrettent aucun moment qu’ils ont passé ensemble. Je crois que c’est la plus belle chose qui pouvait leur arriver.  Vraiment car c’est ce genre de moment qui fait le succès de New Girl à mon humble avis.

En mettant en avant les liens entre les colocs, New Girl s’amuse à sa façon et nous offre alors pas mal de moments assez funs comme il se doit. On avait probablement besoin de cet épisode pour que Jess et Nick aillent de l’avant. C’est presque étrange de voir cela arriver aussi tard dans la série mais bon, peu importe ce n’est pas trop grave non plus surtout quand on sait que Zooey Deschanel a dû quitter la série pendant plusieurs épisodes.

Note : 7/10 et 5/10. En bref, raconter une histoire n’est pas toujours facile mais Jessica Day reste elle-même.

Commenter cet article