Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New Girl. Saison 5. Episodes 17 et 18.

29 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : New Girl

Critiques Séries : New Girl. Saison 5. Episodes 17 et 18.

New Girl // Saison 5. Episodes 17 et 18. Road Trip / A Chill Day In.


Après quelques échecs avec David Walton, New Girl délivre ici deux solides épisodes que FOX a pris soin de diffuser l’un à la suite de l’autre. C’était une assez bonne idée car les deux épisodes sont assez complémentaires. Le premier est très centré sur les hommes de New Girl, le second sur les femmes. Le choix permet de confronter les deux dans deux épisodes interposés. Ces deux épisodes existent donc en dehors de la norme de New Girl. En plus de séparer les colocs par leur sexe, « Road Trip » propose quelque chose de vraiment intéressant pour les hommes de la série. Winston, Schmidt et Nick se retrouvent confronté aux hommes du désert de Mojave ce qui change du cadre habituel de la série pendant que dans « A Chill Day In », Jess et Cece sortent également de leur zone de confort à leur façon. Le fait que la série cherche à faire quelque chose de complètement différent avec ces deux épisodes (même en mettant « Roar » dans « Road Trip » et en invitant les bonnes personnes), New Girl prouve qu’elle mérite bien son renouvellement pour une saison 6. Les deux épisodes sont complémentaires, peut-être aussi car l’on a l’impression que finalement le premier épisode prépare le second et que le second n’aurait peut-être pas de sens sans le premier.

Ces deux épisodes jouent donc le rôle de miroir, permettant de mettre en abîme à la fois les hommes et les femmes de la série. Chacun à sa façon. Les hommes dans une histoire de mec avec ce road trip, les femmes dans leur zone à elle. FOX a fait un bon choix en diffusant ces deux épisodes l’un à la suite de l’autre même si les deux ne racontent pas du tout la même histoire, les deux se déroulent durant le même espace temps, en parallèle. Pendant que les hommes sont dans leur road-trip, les femmes peuvent faire ce qu’elles veulent. L’absence de Jess et Cece dans le premier est bénéfique à chacun des personnages masculins de la série alors que dans le second, tout cela me rappelle un peu ce que New Girl a déjà fait avec « The Apartment » entre Cece et Jess. La relation entre ces deux personnages est vraiment sympathique car c’est une amitié qui sort du lot et qui n’est pas forcément déjà vu. Elles sont toutes les deux complètement folles. Du coup, « A Chill Day In » est une vraie force de la nature pour Cece et Jess. En concentrant cela sur une histoire de machine à pain, New Girl parvient à faire quelque chose de vraiment drôle.

Je me souviens encore du moment où les machines à pain se vendaient comme des petits pains. Ma mère en a même acheté une en se disant c’est sympa de faire son propre pain et de ne pas aller à la boulangerie. Sauf que tout le monde (ma mère et toute la famille inclus) s’est rendu compte que faire son pain dans une machine à pain c’est dégueulasse et que cela n’a ainsi pas le même goût que le vrai bon pain d’une boulangerie. La série parvient à faire quelque chose de vraiment sympathique avec l’histoire de la machine à pain. Quoi qu’il en soit, toute l’histoire de la machine à pain était très drôle et met en scène des femmes jusqu’au bout. C’est fou car New Girl aurait très bien pu faire quelque chose de vraiment différent, de plus classique mais elle a choisi de s’amuser et de sortir un peu des sentiers battus, ce qui n’est pas plus mal. Finalement, quand je regarde cette année New Girl, je me dis que la série a encore de beaux jours devant elle. Après une saison 4 parfois en demi-teinte, cette saison 5 a su être vraiment fun, aidée en grande partie par l’absence de Zooey Deschanel durant plusieurs épisodes (et l’arrivée de Megan Fox pour quelques épisodes). J’ai maintenant envie d’en voir encore plus de ces trucs plus originaux qui font l’intérêt de New Girl à mes yeux encore aujourd’hui et qui justifient très bien son existence.

Note : 8/10. En bref, deux solides aventures complémentaires.

Commenter cet article