Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 17.

9 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 17.

Scandal // Saison 5. Episode 17. Thwack.


Dois-je abandonner l’idée de comprendre Scandal ? Je crois que je ne sais pas du tout ce que la série a cherché à faire avec cet épisode. Il ne se passe rien de palpitant et/ou d’intéressant. J’ai eu l’impression de voir l’un des pires épisodes de la série, comme si le scénariste, le metteur en scène et le casting voulaient sonner le glas et nous dire d’abandonner complètement la série. La série cherche encore à jouer avec les conséquences des meilleures idées de Scandal et notamment de l’enlèvement d’Olivia dans « Run ». Elle n’est donc toujours pas remise de ce qui s’est passé dans cet épisode de la mi saison 4 ? Apparemment non. Les séquences rêvées, les flashbacks, la musique, etc. tout est fait pour donner à Olivia un stress post-traumatique des années lumières plus tard. L’architecte de ce plan n’est autre que l’ancien vice-président Andrew Nichols qui fait son grand retour dans cet épisode. Il a apparemment survécu à Huck et il veut révéler tous ces éléments passés où le Président est parti en guerre pour sa maîtresse. Si l’idée aurait été intéressante l’an dernier, trop de temps a passé pour que l’on ait envie de se replonger là dedans. C’est comme revenir en arrière après que l’on soit passé à autre chose depuis des années. Car c’est le cas, je suis passé à autre chose et j’aimerais bien que Scandal se concentre sur la campagne plutôt que de revenir sur des trucs aussi chiants et pompeux.

C’est sans compter sur Rowan Pope qui est toujours dans les parages et qui se fait des brunchs avec Jake. Olivia retourne même chez son père comme si de rien n’était alors que j’ai l’impression qu’un épisode sur deux Olivia a envie de tuer son père. L’accumulation de toutes ces choses n’a pas forcément de sens, surtout qu’en parallèle Scandal doit continuellement développer la campagne électorale qui est l’intrigue la plus intéressante de la saison et qui est balancée par la fenêtre dans cet épisode au profit de scènes longues et pompeuses, d’une mise en scène ridicule et de personnages qui semblent être dans une sorte de sur-jeu constant. Après l’épisode précédent, je n’aurais jamais imaginé un tel épisode qui se veut conceptuel par certains aspects mais qui est tout ce que Scandal n’aurait jamais dû faire. Je pense aussi que les scénaristes ont oublié ce que la série incarne réellement et surtout ce qu’elle incarne d’intéressant. Du coup, on se retrouve avec une intrigue qui n’évolue pas très bien, un épisode aussi ennuyeux qu’irritant. On a envie de taper la tête de tout le monde avec la tête de tout le monde. Même Abby, qui s’est révélée cette année, tombe dans les pièges créés par cet épisode. C’est un comble.

Et je crois que la cerise sur le gâteau c’est Papa Pope et Jake. Le duo est sacrément ridicule. Surtout que dès qu’Olivia va voir son père dans la première partie de l’épisode, on a l’impression que l’on assiste à une scène de sitcom en multi-cam. On attend une seule chose : les rires enregistrés et je suis sûr et certain qu’ils auraient été à leur place. Remarquez, même le face à face entre Olivia et Abby à la fin de l’épisode aurait pu être là aussi un élément parodique, non pas de sitcom mais d’une série de Tyler Perry sur la chaîne d’Oprah Winfrey. J’aime beaucoup les swaps de Tyler Perry sur OWN mais franchement, j’attends des trucs bien mieux de Scandal et au moins The Haves and the Have Nots a le mérite de m’accrocher à chaque épisode à ses révélations. Là… il ne se passe strictement rien. Le seul but de cet épisode est de donner à Olivia l’occasion de revenir sur « Run »… et c’était loin d’être nécessaire. Sauf peut-être de voir Olivia tuer Andrew Nichols comme une sauvage avec une chaise en fer. La scène est hilarante ! Alors qu’elle aurait dû être effrayante dans un tel épisode.

Note : 1/10. En bref, j’ai envie d’être un peu gentil pour ce qui est certainement l’un des pires épisodes de Scandal.

Commenter cet article

vts 10/04/2016 11:31

"stress post-traumatique des années lumières plus tard" --> totalement ridicule on est d'accord ;

"la campagne électorale qui est l’intrigue la plus intéressante" --> je trouve cela chiant au plus haut point surtout en ce moment ou en France on ne fait que de parler de ça ;

"voir Olivia tuer Andrew Nichols comme une sauvage avec une chaise en fer." --> meilleur scène de l'épisode j'ai bien aimé je pensais que c'est Huck qui allait le tué puis Abby .. et au final non surprise c'est elle donc j'aurais mis 6/10 à l'épisode moi