Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shades of Blue. Saison 1. Episodes 12 et 13.

1 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shades of Blue

Critiques Séries : Shades of Blue. Saison 1. Episodes 12 et 13.

Shades of Blue // Saison 1. Episodes 12 et 13. For I Have Sinned / One Last Lie.
SEASON FINALE


Déjà renouvelée pour une saison 2, on est sûrs de retrouver Jennifer Lopez l’année prochaine dans ce nouvelles aventures sous les traits d’Harlee. C’est une très bonne nouvelle surtout quand on voit que cette série dont personne n’attendait probablement grand chose s’est avérée être un divertissement plus qu’honorable. Quand Shades of Blue avait été commandée, sans pilote, seul le casting n’avait véritablement chauffé à l’idée de voir à quoi cela pouvait ressembler. Après un pilote bourré de potentiel mais trop convenu, c’est petit à petit que la série a su se révéler. Mais alors que l’on pensais probablement avoir compris tout ce que la série cherche à nous raconter, ce n’est pas totalement le cas, par chance. Les premières minutes de ce nouvel épisode étaient déjà bien sympathiques et ont permis de nous mettre dans l'ambiance de ce qui ne pouvais pas être un épisode trop facile. Au premier abord, Shades of Blue nous plonge dans un bon quart d'heure de twists en tout genre comme il se doit puis ensuite en révélations bien ficelées. Il y a des tas de questions posées au début puis peu à peu la série nous révèle certain de ses petits secrets.

Shades of Blue continue donc d'être ce mélange de polar, de thriller psychologique et de film noir. Il y a des tas d'influences là dedans mine de rien et c'est peut être bien ce qui fait le succès de cette série finalement. En plus de retrouver un univers familier que le téléspectateur connaît de productions différentes. Dans le fond c'est assez simple mais globalement cela ne manque pas de peps. Jennifer Lopez est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles Shades of Blue tient debout. Au fil de ces deux derniers épisodes sa façon de naviguer est intelligente et surtout efficace. Cela aurait pu être tout le contraire mais par chance il n'y a rien de mauvais. Toutes les avancées scénaristiques fonctionnent et l'on en veut donc encore un peu plus. Ce que je me demande cependant c'est ce que la saison 2 compte raconter. "For I Have Sinned" reste par exemple dans la lignée des précédents épisodes, une bonne dose d'action en plus. Puis il y a les détails de la saison qui commencent à faire savoir ce qu'ils ont encore en stock pour nous. Je sais pertinemment que vu la façon dont Shades of Blue nous a surpris, elle sait faire les choses avec intelligence. Stahl continue de son côté d'être à la fois pigeon et voyageur. Je trouve drôle de voir ce personnage sensé représenter une certaine notion de la justice et de l'ordre être aussi peu à cheval sur certains principes tout en étant sur d'autres.

En tout cas l'histoire personnelle d'Harlee a été savamment développée tout au long de la saison pour notre plus grand plaisir. Jusqu'au bout on est tenu aux lèvres de ce personnage à la morale travaillée et au idées menées par ses propres problèmes. Shades of Blue n'a au fond rien renouvelé dans le genre mais cela reste une agréable petite série sympathique avec son lot de surprises. Wozniak de son côté incarne quant à lui cette morale différente, toujours en marge mais c'est pour ça qu'on l'apprécie justement. Cela a aussi du sens que Lorman ait menti au FBI car il croyait qu'il allait sauver sa peau et celle de l'équipe qui a été si loyale avec lui. Mine de rien la série tente aussi de montrer comme The Shield à son époque que les liens dans une équipe de flics sont toujours immuables (enfin.. Jusqu'à ce que quelqu'un retourne sa veste bien évidemment). La comparaison avec The Shield n'est pas anodine puisque je trouve que justement cette série ressemble énormément. Je vois ça comme une autre qualité de la série bien évidemment et il est indéniable que j'ai hâte d'en voir plus.

Si le dernier épisode offre une conclusion aussi agréable c'est aussi peut être car la ligne de démarcation entre le bien et le mal n'a jamais aussi bien porté le nom de la série. Tout est flou et les personnalités de chacun se retournent et se rebellent, tout en faisant petit à petit de belles révélations sur l'ensemble de l'histoire. Shades of Blue permet aussi ici à Harlee de jouer de deux tableaux en même temps et c'est à mon sens une bonne façon de donner un coup de fouet à la série et à ce qu'elle veut bien nous raconter. La façon dont le jeu trouble est joué par Harlee et Woz change de pas mal de choses que l'on a pu voir auparavant mine de rien. Ensemble ou séparés ces deux là sont un peu comme une tragédie grecque où deux personnages se déchirent pour une chose importante : leur propre liberté. En guise de dernier épisode le drame est soutenu en même temps que l'action ce qui n'est pas plus mal non plus. Maintenant, ce que j'ai surtout hâte de voir c'est comment ils vont gérer la saison 2 avec potentiellement une nouvelle histoire et je l'espère aussi de nouveaux acteurs un peu sur leur fin de cartier comme Ray Liotta et qui cherchent à payer leurs impôts grâce à des rôles plus ambitieux que ceux que l'on pourrait leurs donner dans des DTV dégueulasses.

Note : 6.5/10. En bref, fin de saison réussie.

Commenter cet article