Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 12.

4 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Shameless

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 6. Episode 12.

Shameless (US) // Saison 6. Episode 12. Familial Supra Gallegorious Omnia !.
SEASON FINALE


Que serait une fin de saison de Shameless sans un évènement surprenant. C’est en tout cas ce que nous propose ce tout nouvel épisode de Shameless avec les révélations de Frank à la fin de l’épisode venant faire capoter le mariage tant attendu de Fiona et Sean. Le mariage ne pouvait pas aboutir, cela aurait été une fin trop heureuse. Il se trouve que Sean se drogue, s’injecte de l’héroïne. Le pire, c’est qu’il l’a fait avant le mariage et même le soir où tous les deux ont passé une super soirée ensemble. Il tente de dédramatiser face à Fiona sur le fait qu’il ne le fait que pour se maintenir à flot, qu’il ne ressent plus les effets. Cela me rappelle un reportage d’Enquête Exclusive sur la dépendance des américains aux anti-douleurs opiacés (et le fait que cela devient très rapidement une addiction à l’héroïne). L’histoire de Sean est très inspirée ici de ce problème qui est en train de ronger tout le pays. Du coup, Shameless tente de faire quelque chose de vraiment intéressant autour de Sean et Fiona, brisant ce mariage pour rappeler à Fiona encore une fois qu’elle n’a pas le droit d’être heureuse et surtout, qu’elle ne fait pas toujours les meilleurs choix. Frank débarque lors du mariage de sa fille afin de faire quelques révélations. Il a raison Frank, c’est un salaud mais un salaud honnête, qui n’a pas peur de dire que c’est un salaud.

Alors que Sean a côté de ça est beaucoup plus pervers dans le sens où il n’a jamais eu le cran de parler à Fiona du fait qu’il a replongé dans la drogue. Fiona de son côté est aussi un peu ce que son père dit d’elle, quelqu’un qui enchaîne les histoires avec les hommes. Sa petite réplique sur le fait qu’il faudra bientôt mettre un panneau sortie dans son vagin en référence au fait qu’elle a été « prise » dans tous les sens est très drôle et surtout fidèle à l’humour noir de Shameless. Frank sert donc pour une fois de personnage pivot que la série utilise pour apporter le chaos. Il l’apporte généralement dans la série mais c’est la première fois que c’est utilisé de façon aussi judicieuse depuis sacrément longtemps. Je n’avais pas vu un aussi solide épisode de Shameless depuis un bon bout de temps pour ce qui est de l’histoire de Frank. Le reste est un peu plus bancal alors que les conclusions s’affairent très rapidement, ne laissant pas toujours de place pour la réflexion autour des personnages et c’est bien dommage. Lip a sa petite conclusion, aussi heureuse que malheureuse mais il a appris quelque chose, une leçon de vie dont il avait besoin. Ce dernier épisode a donné à Frank les clés, aussi au travers des réflexions des personnages qui sont tout droit issues de cette partie de l’histoire de la famille Gallagher.

Au fond, les Gallagher seraient-ils comme ça si leur père était différent ? Je pense qu’il y a donc un fort lien entre les actions de cette saison et le comportement de Frank. Ce comportement d’homme rebelle qui n’aime pas les conventions et encore moins que le monde n’aille pas dans son sens. Il a inculqué tout cela à ses enfants, sans compter sur les manigances de chacun (l’influence sur Carl par par exemple). Fiona de son côté est au top même si Emily Rossum a déjà fait mieux dans la série. L’attachement que l’on a pour son personnage sied parfaitement à l’ensemble, ce qui n’est pas plus mal. Puis nous avons aussi l’histoire de Debbie et du constat qu’elle va faire. Elle a pensé qu’elle était forte et grande, qu’elle pourrait être une mère mais elle se rend aussi compte des difficultés que c’est que d’avoir à sa charge un être humain. L’émotion qui découle ici est sensible et assez plaisante à voir dans le sens où Shameless prend aussi conscience du fait que ses personnages ne sont pas des super-héros, mais des humains avant tout. On peut enfin voir la lumière au bout du tunnel pour Debbie, ce qui dans un sens n’est pas plus mal car la série a mis énormément de temps à décoller de ce point de vue là mine de rien.

Et puis il y a aussi Ian. Après le départ de Mickey, la série a dû donner de nouveaux objectifs à Ian et c’est ce qu’ils ont fait au travers de sa relation amoureuse avec Caleb mais aussi avec sa nouvelle position sociale, cette reconnaissance qu’il n’a jamais eu et qu’il tente d’avoir avec un boulot qui pourrait lui donner ce dont il a besoin. Je me demande comment la série compte évoluer la saison prochaine mais je reste persuadé qu’elle a des idées qui peuvent fonctionner.

Note : 6.5/10. En bref, au bout de la ficelle se cache de bonnes idées.

Commenter cet article

Clap 13/05/2016 23:45

Je suis daccord avec une petite deception pour cette saison 6 mais cette serie est tellement bien que le dernier épisode m'a donner envie pour la saison 7