Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Family. Saison 1. Episodes 5 et 6.

19 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Family

Critiques Séries : The Family. Saison 1. Episodes 5 et 6.

The Family // Saison 1. Episodes 5 et 6. I Win / Nowhere Man.


Après les erreurs de « Feathers or Steel », la série vient enfin de démarrer dans le vif avec ces deux nouveaux épisodes. « I Win » est l’occasion pour The Family de faire quelque chose de légèrement plus passionnant avec un point de départ qui l’était déjà. Les choses partent dans tous les sens, pour le meilleur. Je pense que la série avait besoin de cette adrénaline qu’elle nous délivre ici. A la fin de l’épisode précédent, les blessures de Hank étaient-elle auto-infligée ? Telle était la question. La révélation de cet épisode est aussi l’une des raisons pour lesquelles je pense que The Family, plutôt que de nous raconter une histoire qui va droit au but, préfère se concentrer sur des tas d’autres choses afin de nous conduire petit à petit vers des révélations qui prennent des chemins assez sinueux pour le coup. On attend des réponses sur certaines questions, ne serait-ce que sur Adam mais alors que la série en est à son cinquième épisode, elle passe outre certains poncifs afin d’aller dans la bonne direction et nous surprendre. Surtout qu’au delà de la scène de Hank, il y a des tas de choses étonnantes à sortir de cet épisode. Il se passe suffisamment de choses assez étonnantes dans cet épisode pour nous donner aussi envie de revenir. Alors que généralement les épisodes de ce genre de séries valent plus pour la fin, l’intrigue est ici à suivre tout au long.

S’il y a bien quelque chose que l’on sait pertinemment (mais dont on attend malgré tout confirmation) c’est Adam. Il n’est pas le vrai Adam sinon le suspense serait vain et alors The Family beaucoup moins intéressante. La réaction initiale et logique est de se dire que ce n’est pas lui et pourtant, The Family parvient à jouer avec le fait que l’on ne sait pas encore si c’est vraiment lui ou non. Certes, comme je le dis plus haut, si c’est vraiment lui le suspense va s’en vouloir, mais d’un autre côté j’ai presque envie que cela soit le vrai. Juste qu’il soit différent. Mais d’un autre côté, tout est plus ou moins expliqué dans notre esprit par Adam regardant la vidéo de l’un de ses vieux anniversaires dont il ne se souvient pas. Adam ne se souvient pas d’énormément de choses de son enfance, sans compter sur la couleur de ses yeux. Si Adam n’est pas Adam, alors cela ne va faire que conduire The Family de façon logique et classique au Pockmarked Guy. Ce serait alors le nouveau mystère de la série. Mais qu’est-il arrivé alors au vrai Adam ? Tout cela, ce ne sont que des suppositions car globalement, « I Win » fonctionne dans sa façon de remettre en question tout l’univers de la série, apportant un vrai suspense comme il se doit. « Nowhere Man » de son côté était encore meilleur que le précédent.

Je pense que si vous ne regardez pas The Family, c’est le bon moment pour commencer (surtout qu’il n’y aura probablement pas de saison 2 quand on voit les audiences catastrophiques). En effet, au début je me demandais si The Family pouvait vraiment tenir la marche et c’est ce qu’elle est en train de démontrer ici. On retient des informations pendant un bout de temps et puis ensuite nous avons les révélations qui viennent nous prendre de court. Hank se castre chimiquement, Nina a peut-être des infos sur Jane et puis Adam n’est pas Adam mais… Ben, qui était le co-kidnappé dans le bunker avec Adam. Et Willa… le sait. C’est beaucoup d’informations dans un seul et même épisode, surtout que l’on n’est pas encore arrivé au bout de la saison mais seulement à la moitié. La révélation est assez surprenante mais colle parfaitement aussi avec l’image que j’ai de The Family. Une révélation aussi surprenante avait besoin d’être bien construite. Et Joan Allen était parfaite encore une fois quand le docteur l’informe que l’enfant qu’elle pense être son fils a toujours son appendis, alors que le vrai Adam n’en a plus. C’est le genre d’intrigue que l’on ne voit pas toujours, mais dans un sens Joan Allen, à l’hôpital, parvient à capturer le deuil qui pourrait arriver quand une mère apprend que finalement son fils n’est plus là après avoir cru qu’il l’était.

C’est donc comme perdre son fils une seconde fois et se retrouver avec un inconnu chez soi alors que l’on pensait que c’était la chair de sa chair. La vraie identité d’Adam est bénéfique pour The Family, surtout que cela permet aussi d’envoyer la série dans une toute nouvelle dimension. Mais de toute façon, comment Willa a trouvé Ben et si Adam n’est pas Adam, est-ce que cela veut dire que Hank va retourner en prison ? Je pense que tout cela n’arrivera que si la famille Warren révèle ce dernier secret et je doute qu’ils le fasse. En grande partie car ce serait pour Claire une occasion de perdre les élections et de créer une frénésie toujours plus grande avec les médias. Dans un sens, je ne m’attendais pas nécessairement à ce que « Nowhere Man » soit aussi réussi. Même « I Win » d’ailleurs, avec une montée en puissance petit à petit.

Note : 7.5/10 et 8.5/10. En bref, je ne m’attendais pas du tout à ce que The Family évolue aussi rapidement mais c’est efficace.

Commenter cet article