Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Path. Saison 1. Pilot & Episode 2.

2 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Path

Critiques Séries : The Path. Saison 1. Pilot & Episode 2.

The Path // Saison 1. Episodes 1 et 2. What the Fire Throws (Pilot) / The Era of the Way.


Le monde des sectes est un monde complexe mais quelque chose qui me fascine. The Leftovers avait même réussi à en faire quelque chose de vraiment intéressant dans sa première saison par exemple. The Following a tenté de le faire mais a échoué sur la durée alors que le précepte de base était véritablement passionnant. Mais pour en revenir à The Path, nouvelle série de Hulu (le service de streaming), l’univers est dans ces deux premiers épisodes développé de façon assez intelligente et curieux. La série pose des questions et parvient aussi à introduire ses personnages de la meilleure des façons afin de ne pas nous donner l’impression que cela part en sucette. Le premier épisode est une introduction intelligente au monde de « The Path », cette secte aussi étrange que fascinante. Mais cela aurait rapidement pu devenir un échec, alors que dans ces deux premiers épisodes l’histoire se suit avec une certaine fascination du genre. Vers la fin du premier épisode, le leader du culte, Cal Roberts, donne un sermon sur l’allégorie de la caverne de Platon. Tout le monde connaît cette histoire, comme quoi l’homme sera enchaîné dans une caverne avec l’incapacité de voir le monde intelligible, celui qui est en dehors de cette caverne. Le parallèle trouvé ici est intéressant et permet aussi de confortablement installer The Path au milieu de bonnes références.

Une famille est plongée au coeur d'une secte nommée "The Path", qui va chaque jour les confronter à des dilemmes moraux. Lorsqu'Eddie Cleary décide qu'il est temps pour lui de la quitter, quitte à faire voler son mariage en éclats, il se rend compte que cela lui est impossible sans mettre sa vie en danger...

Eddie et Sarah sont donc des membres de la secte The Path et leur vie commence à partir en cacahuète, leur bonheur à disparaître, quand Eddie commence à avoir des doutes sur cette secte et sur son envie d’en faire partie. Les deux premiers épisodes ne prennent pas la tangente et préfèrent donc nous proposer quelque chose de très droit et brut de décoffrage. L’introduction est donc bonne mais elle ne perd jamais de temps. A chaque fois, dans ces deux épisodes on n’a jamais l’impression de perdre notre temps, mais cela se fait aussi au détriment de certains passages qui auraient pu apaiser un peu les esprits et échauder quelques théories plus émotionnelles sur l’univers de The Path. Quoi qu’il en soit, le casting est très solide. Michelle Monaghan apporte donc ce sentiment de chaleur humaine et d’émotion dont la série a besoin. Sous les traits de Sarah elle apporte beaucoup. A côté de ça, nous avons Aaron Paul sous les traits d’Eddie. Là aussi ce dernier est parfait dans le rôle de celui qui commence à avoir des doutes et qui prépare plus ou moins sa sortie de cette secte (sauf que ce n’est pas aussi simple que l’on ne pourrait bien le penser).

Car Eddie a beau avoir des doutes, Sarah n’en a pas autant que lui et semble plutôt impliquée dans son boulot de « true believer ». Enfin, nous avons le leader du culte incarné par un Hugh Dancy assez fascinant sous les traits de Cal. On sent que derrière The Path se cache une vraie réflexion sur un monde complexe que la société moderne a encore un peu de mal à comprendre aujourd’hui. C’est vrai que les sectes c’est quelque chose qui me fascine, plus par la façon dont elles s’imposent (notamment l’Eglise de scientologie - même si cette dernière se dit être autre chose qu’une secte… -) et tentent de se frayer un chemin dans le monde. Visuellement, la série est elle aussi intéressante, très concentrée sur l’atmosphère que la série tente d’installer à sa façon . Cela aurait pu être un vrai échec et étrangement, c’est là aussi une belle réussite. On se retrouve alors assez proche des séries de Sundance TV ce qui est une qualité (Rectify notamment). Ce côté un peu brut dans le visuel apporte peut-être un peu plus de réalisme à l’ensemble. On a envie de croire, comme les « followers » de Cal croient en The Path. Je pense que si la série poursuit sur son chemin et s’en donne les moyens, elle pourrait devenir une brillante série sur l’exploration d’un monde différent.

Note : 7/10 et 6/10. En bref, deux solides entrées dans un univers original.

Commenter cet article

vts 19/05/2016 15:30

je viens de m'y mettre j'ai regardé les 4 premiers mais c'est bof bof je trouve