Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episode 1.

27 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episode 1.

Veep // Saison 5. Episode 1. Morning After.


Déjà renouvelée pour une saison 6 avant même le début de la saison 5, HBO prouve qu’elle a confiance en sa comédie politique et sincèrement, j’ai hâte de voir ce que cela va bien pouvoir donner l’année prochaine. Mais avant tout cela, nous avons « Morning After », le premier épisode de la saison 5. C’est une belle entrée en matière, très drôle avec son lot de gags et de dialogues ciselés, dignes de ce que la série est capable de faire depuis le début. Rien que le gag des escaliers à la fin de l’épisode était excellent et la preuve que Veep est vraiment capable de faire des tas de conneries en tout genre sans apparaître ridicule. Veep revient donc avec un solide épisode, qui joue surtout sur le fait que l’on avait tous hâte de retrouver ces personnages dans leurs habits humoristiques habituels. Au fond, Veep ne change rien à la formule mais faire évoluer l’histoire malgré tout, tout en donnant des pistes pour la suite de la saison. Armando Iannucci, le créateur de la série, a laissé sa place de showrunner mais pour le moment, de ce que l’on voit dans cet épisode, la série est entre de bonnes mains. David Mandel, le nouveau showrunner de Veep reste fidèle au ton sarcastique de la série, de bon coeur bien entendu car il y a toujours un poil de tendresse là dedans qui apporte l’attachement nécessaire au téléspectateur afin de revenir chaque semaine toujours plus hâtif à l’idée de découvrir la suite.

Ce qui est présenté dans cet épisode est assez rapide dans le sens où en même pas trente minutes tout est déjà balayé mais l’ensemble est tellement énergique et vivant qu’il parvient aussi à installer des pistes pour ce qui pourrait bien être une saison mémorable. En reprenant les affaires le matin après le dernier épisode de la saison 4, Mandel et ses équipes ne perdent pas de temps pour installer l’arc narratif de la saison tout en prenant soin de reconstituer l’équipe de Selena. Organiser la saison autour de Meyer/O’Brien n’est pas une mauvaise chose. Je dirais au contraire que c’est particulièrement intelligente de la part des scénaristes. La série a un casting suffisamment fort pour faire la différence d’autant plus qu’il s’agit de son meilleur atout. Dan et Amy sont de nouveau au coeur des histoires avec un recompte à gérer au Nevada (probablement), le Congrès, les affaires de Selina en tant que Présidente des Etats-Unis, etc. Le recompte du Nevada est le premier enjeu de la saison et c’est même un enjeu particulièrement fort. Cela va permettre de changer la direction des histoires et de donner un coup de pouce pour la suite. En tout cas, rapidement les choses se mettent en place et Veep ne semble pas vouloir perdre de temps (ce qui n’est pas plus mal). La relation entre Selina et Tom est l’un des derniers éléments importants là aussi.

Selina et Tom ont une relation assez efficace et Hugh Laurie continue d’être un atout dans une série qui sait clairement quoi faire de lui. Son retour est donc le bienvenu. Mais c’est Julia Louis Dreyfus qui continue de faire rutiler la machine. Son talent d’actrice continue de briller et de faire de Veep l’une des meilleures comédies actuellement diffusées. Continuer de faire ce ce personnage ce qu’elle est depuis le début est forcément intéressant. Avec des histoires secondaires comme Mike et Sue avec leur bataille de Fitbit, l’ensemble sait rester bien cadré et drôle. Même si ce n’est pas là que Veep tire son lait bien entendu.

Note : 8.5/10. En bref, retour très drôle pour l’une des meilleures comédies actuellement diffusée.

Commenter cet article