Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Younger. Saison 2. BILAN.

4 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Younger

Critiques Séries : Younger. Saison 2. BILAN.

Younger // Saison 2. 12 épisodes.
BILAN


Younger est une série qui ne sert à faire rien d’autre à part être confortablement installée avec ses personnages dans le but de nous faire passer un agréable moment. C’est ce qui se passe encore une fois cette année après une première saison agréable sans être exceptionnelle non plus. On suppose aussi que TV Land a renouvelé Younger pour une saison 3 étant donné que les audiences ont su rester assez stables et bonnes pour la chaîne. Dès le premier épisode de la saison, Younger met les choses au clair : il n’y a pas de grande évolution à avoir durant cette saison, juste à profiter des personnages. Il suffit de voir que la série cherche à parler un peu de Liza et Josh, puis Liza et Lauren, et Liza et le boulot, etc. Il y a des tas de relations que Younger continue d’explorer à sa façon, sans en faire des tonnes pour autant. Car une fois de plus, le but de cette série est juste de nous faire passer un agréable petit moment au milieu des personnages. Liza n’est pas sûre et certaine d’elle-même. On peut la comprendre alors que la saison reposait surtout sur le mensonge de Liza : elle n’est plus aussi jeune qu’elle ne voulait nous le faire croire au départ. Sutton Foster continue de briller sous les traits de Liza, délivrant à chaque nouvel épisode quelque chose à mi chemin entre de la comédie et quelque chose de plus dramatique.

La dynamique entre Liza et Josh reste compliquée, mais c’est une dynamique qu’il reste intéressant d’explorer dans une série comme Younger. Le fait que les deux personnages n’aient pas du tout le même âge et les mêmes désirs est intéressant. Cela me fait un peu penser au postulat de départ de Cougar Town avant que cette dernière ne change complètement de direction et devienne une comédie familiale complètement différente. Le truc c’est que les deux personnages n’ont pas du tout les mêmes responsabilités. Josh n’en a pas beaucoup pour le moment : un boulot avec des horaires irréguliers, un coloc, etc. Ce n’est pas comme la vie de Liza même si la vie de Liza reste compliquée elle aussi, en grande partie par rapport au mensonge qu’elle s’est créée au départ. Si j’aime beaucoup Sutton Foster dans cette série (et que je l’aimais déjà beaucoup dans Bunheads), ce que j’apprécie aussi dans cette série c’est Hilary Duff. Elle ne brille pas forcément et son personnage n’est pas le plus mis en valeur mais sans trop savoir pourquoi, cela fonctionne très bien malgré tout. La série a su faire des choses différentes cette année, notamment dans « Like a Boss » quand l’épisode prend un tournant un peu plus dramatique que comique.

Younger est un mélange de plusieurs choses. D’un côté Liza est dans une relation compliquée mais avec quelqu’un qui l’aime. Josh est prêt à tout pour la rendre heureuse et si ça ce n’est pas une belle preuve d’amour. Darren Star a créé une série qui ne cherche pas à être originale, mais qui cherche uniquement à nous proposer quelque chose de sympathique dans son ensemble. Younger est tout de même une série qui a quelque chose de mignon à nous offrir aussi et innocent. L’humilité des scénaristes face aux histoires contées fait que l’on a droit à une comédie inoffensive. La première saison était déjà pas mal mais la saison 2 est une belle avancée, utilisant de façon intelligente chacun des membres du casting. Notamment car tout ne tourne plus uniquement autour de Liza ou bien de sa relation complexe avec son âge face à Josh ou même face au monde du travail. Comme je le disais plus haut, Younger a su créer une zone de confort pour ses personnages dans laquelle la série les emprisonne à sa façon. La série semble être confiante dans ce qu’elle entreprend avec ses personnages (même si pour certains ce n’est pas forcément le cas, ils ont noyés dans la masse) mais j’apprécie aussi ce que Younger raconte sur les femmes.

Car ce sont des femmes qui sont face à une bataille constante pour simplement tenter de se comprendre elles-mêmes. Il y a quelque chose de presque poignant là dedans. Car les éléments les plus romancés de Younger ne pouvaient plus prendre autant de place cette année qu’ils n’en prenaient l’an dernier, alors la série donne plus de corps à son histoire de bureau. C’est là que de vraies questions sociales sont posées mine de rien et de façon sous jacente. Derrière une bonne réplique ou un bon gag se cache quelque chose de beaucoup plus fort et intelligent sur les femmes d’aujourd’hui. Tout cela sans pour autant trop dévier de ce que la première saison représentait déjà elle même.

Note : 7/10. En bref, une jolie petite saison 2.

Commenter cet article