Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 20.

6 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 20.

Arrow // Saison 4. Episode 20. Genesis.


Ce que j’ai trouvé de vraiment intéressant avec cet épisode c’est sa capacité à recentrer un peu toutes les intrigues d’Arrow en un seul et même épisode pour en faire un tout véritablement intéressant (et différent par la même occasion). Darhk prend le contrôle de H.I.V.E et met petit à petit en place son projet Genesis. Cet épisode est l’occasion de nous démontrer que Arrow n’avait pas oublié les intrigues de la saison et qu’elle compte enfin se donner un coup de pied aux fesses afin de les utiliser de façon un peu plus judicieuse et intelligente. Darhk a besoin de ça de toute façon. Je ne sais pas trop dans quelle direction Arrow compte réellement aller désormais mais ce dont je suis sûr et certain c’est qu’elle a une vraie capacité à faire un truc qui me plaît. On comprend enfin quel est le but de Darhk (et sincèrement j’ai l’impression qu’il en aura fallu du temps). Il veut détruire tout : Starling City, le monde entier, tout. C’est une bonne chose que de donner un vrai but à ce vilain qui ne semblait pas en avoir vraiment jusqu’à présent. Du coup, même si on s’en fout un peu, ce qui m’intéresse là dedans c’est la façon dont à la fois Darhk met son plan en oeuvre et comment nos héros vont tenter de l’arrêter. Ce que cet épisode tente de faire aussi c’est de nous rappeler qu’il y a un personnage qui s’appelle Diggle dans cette série.

Digne n’est pas toujours oublié mais disons qu’il s’était vraiment effacé dès que Laurel est passée dans le costume de Black Canary. Du coup, je suis content de retrouver le Arrow des débuts, celui qui mettait en scène Diggle comme l’une des pièces maîtresses du puzzle. Certes, Diggle a au moins deux épisodes à lui chaque année mais cet épisode n’est pas fait pour être centré sur lui, mais uniquement sur une histoire cohérente en lien avec le personnage. David Ramsey est donc la grande star de l’épisode, ce qui est une bonne chose car Diggle est l’un des personnages que j’aime le plus dans Arrow. Derrière ce côté humble qu’il y a toujours chez ce personnage, on n’a de cesse d’être surpris. En tout cas, même si parfois le gueule un peu contre ses épisodes, je trouve que Arrow a toujours su quoi faire de lui quand elle le veut bien et elle le démontre encore une fois ici. Du coup, on reste accroché à l’épisode de façon très intéressante. C’est une bonne chose que d’avoir un personnage comme Diggle dans Arrow car même s’il n’est pas suffisamment fort ou intéressant pour être à la tête de sa propre série, l’ensemble trouve toujours un terrain séduisant pour nous proposer quelque chose de neuf. Par ailleurs, Oliver et Felicity vont à Hub City pour rencontrer une amie à Constantine dans le but de faire face à la magie de Darkh.

Là aussi Arrow parvient à faire quelque chose d’intéressant à la fois pour la relation entre Felicity et Oliver mais également par rapport à ce que l’histoire implique de vraiment intéressant pour chacun. Car chacun des personnages est en train de faire avancer l’histoire de façon assez intelligente. On a envie d’en voir beaucoup plus, surtout que cet épisode donne un peu d’air à l’histoire en recentrant tout. Thea est en envoyée dans une banlieue bizarre, Papa Lance peut se reposer et avoir un peu de répit suite à la mort de sa fille, etc.

Note : 7/10. En bref, du bon Arrow.

Commenter cet article