Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 4. Episode 10.

18 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bates Motel

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 4. Episode 10.

Bates Motel // Saison 4. Episode 10. Norman.
SEASON FINALE


Ce dernier épisode était parfait pour conclure une saison où l’évènement le plus important de l’histoire de Norman est arrivé : la mort de sa mère, orchestrée par lui-même. « Norman » est un épisode riche en émotions qui parvient à se concentrer sur le héros de la série. C’est un épisode qui parvient à rappeler tout l’amour de Norman pour sa mère tout en créant un engouement différent en parallèle. Il y a quelque chose de vraiment touchant mine de rien dans cet épisode car même si Norman est responsable de la mort de sa mère, au fond il reste touché par la disparition de celle-ci. Freddie Highmore incarne très bien la dualité qu’il y a chez son personnage. A la fois pour le garçon touché par la mort de sa mère et le garçon troublant qui va récupérer le corps de sa mère pour l’installer chez lui. Dans Psychose, le squelette de Norma est dans la chambre de cette dernière, assis dans un rocking-chair. Je suppose donc que dans un sens Bates Motel va créer petit à petit ce lien qu’il y a entre Norman et Norma. Norman qui sort de chez lui en parlant à sa mère alors que cette dernière n’est qu’un tas d’os. Plus le temps passait et plus cette mort était de toute façon logique pour Bates Motel. La série devait se séparer de Norma afin de pouvoir aller de l’avant et se rapprocher ainsi de plus en plus de l’histoire du film dont la série est le prequel.

J’aime bien aussi la façon dont finalement Romero et Norman se confrontent. A la fois car Norman sait rester calme et peser les mots qu’il dit, pendant que Romero comprend qu’au fond tout cela n’est pas une erreur de lui-même mais bel et bien de Norman. La scène où Romero s’en prend à Norman est logique elle aussi car Alex sait très bien ce qui s’est passé. Romero vit l’épisode de son côté, en cherchant à comprendre ce qui s’est passé et ce qui se pass dans la tête de notre héros. Ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus facile mais en tout cas c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Surtout que scénaristiquement parlant, il n’y a rien à redire. Cette conclusion est trouée de scènes intelligentes qui viennent s’incruster dans le reste. C’est aussi une série qui tente de donner un élan pour une nouvelle saison (la saison 5 a déjà été commandée l’an dernier et je l’avais complètement oublié). Cet épisode est donc une sorte de requiem pour Norman Bates, plutôt que pour sa mère. Ce qui est dans un sens étrange mais durant tout cet épisode, Norman passe son temps à passer les étapes du deuil. Jusqu’à penser au suicide et puis tout d’un coup, il entend Norma au piano. On sait très bien qu’il hallucine complètement mais c’est ce qui au fond est en train de le raccrocher à la vie.

Note : 10/10. En bref, magnifique fin de saison.

Commenter cet article