Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episode 13.

19 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episode 13.

Black-ish // Saison 2. Episode 13. Keeping Up with the Johnsons.


Il s’avère que cet épisode est excellent. C’est peut-être même le meilleur épisode de la saison. Cette semaine, Black-ish tente de nous parler d’argent et de problèmes d’argent. C’est un épisode travaillé, drôle et intelligent. Il parle d’un sujet important (l’idée d’être fauché) dans une famille américaine qui a du mal à imaginer qu’elle puisse être fauché un jour. Tout cela même si au fond les Johnson vont devoir comprendre qu’ils doivent faire des économies dans leur train de vie. La série démontre ici qu’elle n’est pas fainéante, qu’elle travaille afin de nous faire rire et même plus encore : réfléchir sur certains sujets. L’introduction de l’épisode est assez intelligente dans sa façon de parler du fait que les afro-américains aiment bien dépenser depuis que l’esclavage a été aboli dans une sorte de démonstration personnelle qu’ils ont eux aussi de l’argent à dépenser. Bon, cela ne se vérifie plus autant de nos jours (ce n’est que mon avis) mais l’idée n’était pas mal développée. Avec cet épisode, Black-ish est au sommet de son art, dans sa façon de mettre en avant la culture afro-américaine afin de créer un débat interne au sein de cette même culture. Car le but est de confronter Dre à ses problèmes, à sa façon de penser qui n’est pas en adéquation avec la société actuelle.

Dre et Bow parviennent alors à partager de bons moments dans cet épisode grâce aux confrontations qu’ils vont partager tout au long de l’épisode. J’ai adoré Bow dans cet épisode, en grande partie car l’actrice s’amuse et cela se voit. A l’écran, elle a beau faire passer un message, c’est beaucoup plus que ça. Le retour de la mère de Bow (incarnée par Anna Deavere Smith - Nurse Jackie -) est un moment inattendu mais réussi. Certes, sa mère n’est là que par une communication Skype mais peu importe, elle apporte pas mal de bonnes surprises aux téléspectateurs surtout car je ne m’attendais pas du tout à la voir dans cet épisode. Si cet épisode a un sujet intéressant, c’est la façon dont il est déroulé au travers des personnages qui lui permet de fonctionner. Après tout, les sitcoms adorent prétendre par moment que des personnages avec un certain train de vie, ne sont plus capable d’entrer dans cette classe à laquelle ils appartiennent. C’est donc un grand classique, que l’on a déjà vu des dizaines de fois, ailleurs, mais pas nécessairement en mieux. C’est aussi pour cela que cet épisode est aussi réussi. Qui aurait pu croire que Black-ish allait être capable de sortir un tel épisode de son chapeau, surtout que c’est un peu tendancieux pour une telle série.

Notamment car elle a pour habitude de prendre des positions tranchées jusqu’à la petite morale de la fin de l’épisode. Dre et Bow forment un couple que j’adore toujours autant et ce même s’ils ne sont pas parfaits. Dans le registre des sitcoms, je crois que c’est le meilleur couple que j’ai pu voir depuis un bon bout de temps. Les liens sont savamment construits et la série sait comment les confronter afin de nous faire rire et bousculer la dynamique de la série. Au delà de ça, les enfants n’ont pas grand chose à faire dans cet épisode. Junior tente de se faire une place, en vain, même si au fond ses apparitions (accompagnées des autres enfants) font mouche. Peut-être car c’est drôle, sans nécessairement avoir besoin d’être ultra original. J’ai notamment toujours adoré les jumeaux et ceux-ci ont de bonnes répliques à nous délivrer tout au long de l’épisode. Ce qui est déjà pas mal.

Note : 10/10. En bref, le meilleur épisode de la saison pour le moment.

Commenter cet article