Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episode 17, Chicago Fire. Saison 4. Episode 22, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 21

14 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D, #Chicago Med, #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Med. Saison 1. Episode 17, Chicago Fire. Saison 4. Episode 22, Chicago P.D.. Saison 3. Episode 21

Chicago Med // Saison 1. Episode 17. Withdrawal.
Chicago Fire // Saison 4. Episode 22. Where the Collapse Started.
Chicago P.D. // Saison 3. Episode 21. Justice.

BACKDOOR PILOT "Chicago Justice"


Alors que dans Chicago P.D. nous assistions à l’épisode introductif de Chicago Justice, nouveau spin off de la franchise Chicago, NBC a annoncé cette semaine la commande d’une première saison de la série. L’année prochaine, je parlerai donc probablement de 4 épisodes à la fois. Nous verrons bien comment s’organisera le tout. Quoi qu’il en soit, « Withdrawal » nous prépare au season finale la semaine prochaine sans pour autant créer de véritablement engouement. L’épisode reste assez classique dans son ensemble, avec une leçon de respect à apprendre pour chacun de nos personnages préférés et pas grand chose de plus en dehors des cas de la semaine. Du coup, l’histoire des témoins de Jehovah est un peu déjà vu. Je crois que la série qui a réussi le mieux à gérer une telle histoire médicale est Dr House. Il faut bien avouer que le cynisme du héros était important pour traiter correctement une telle histoire. Ici, Chicago Med reste un peu trop classique à mon goût ou en tout cas ne sortait pas des sentiers battus et c’est dommage. Surtout que globalement, Chicago Med n’est pas incapable de créer des surprises. C’est juste qu’elle semble ici faire des cas de la semaine tout ce qu’il y a de plus classiques sans parvenir à sortir du schéma qu’elle s’est construit.

De plus, sur les témoins de Jehovah, l’épisode ne cherche pas vraiment à parler des croyances du patient, mais plutôt à les respecter. Si dans un sens cela change un peu de ce que l’on avait pu voir habituellement avec ce genre d’intrigues, le résultat est légèrement différent. Les flirts, les relations entre chacun des personnages, ne sont pas aussi bien développées qu’elles ne le devraient probablement. C’est quelque chose que je trouve dommage d’autant plus que Chicago Med est capable de créer des éléments émotionnels un peu plus riches que dans les autres séries. Elle a l’environnement parfait pour ce genre de choses. Dans « Where the Collapse Started », de nouvelles tragédies frappent nos personnages préférés. Le frère de Jimmy avait beau être un con, il ne méritait pas qu’un bâtiment s’effondre sur lui. Jimmy est donc forcément énervé, et cela peut se comprendre, mais il ne pense pas clairement non plus. Danny aurait dû sortir quand Boden a donné l’ordre de sortir, mais il a choisi de rester et c’est sa faute, pas celle de Boden. Il est mort en héros même s’il aurait clairement pu sauver sa peau. Qu’est-ce que Jimmy aurait fait si Boden avait autorisé l’équipe à aller dans le bâtiment et que quelqu’un d’autre serait mort ? Il s’en voudrait, ce qui est déjà plus ou moins le cas de toute façon. Pas pour sa mort, mais plus pour ne pas l’avoir aidé.

Je dois avouer que cela me fait un peu mal de voir Danny partir de Chicago Fire. La série aurait pu sacrifier un autre personnage que l’on connaît depuis un bout de temps, car cela aurait été un peu plus intéressant. Danny était quelqu’un qui avait du potentiel. Danny c’est un peu comme Mills finalement, Chicago Fire n’en a pas fait grand chose et c’est vraiment dommage. Il aurait justement été intéressant d’aller dans une direction différente. Accessoirement, l’histoire de Dawson et Louie n’avait pas de grand intérêt. Elle reste sympathique mais le problème de cet épisode ce n’est pas vraiment ça, c’est plus la façon dont le tout est orchestré. Andy Ahrens s’était bien intégré à l’univers de Chicago Fire à mon humble avis. Heureusement que parmi les petits nouveaux il reste toujours Jimmy. La mort de son frère va certainement le changer et c’est une bonne chose. J’ai toujours apprécié ce genre de changements dans une série pour un personnage. Enfin, « Justice » était surtout là pour nous introduire à Chicago Justice, plus qu’à réellement être un épisode de Chicago P.D.. Les introduction de spin off dans l’univers Chicago n’a pas toujours été ce que je préfère dans ces séries mine de rien.

Cet épisode nous a surtout donné un aperçu de ce que Chicago Justice pourrait incarner. Grâce à l’apparition de personnages de Chicago Fire et Chicago Med, cet épisode nous a donné une impression un peu plus globale. C’est donc ici une sorte de cross-over pas forcément brillant non plus. L’aspect judiciaire de Chicago n’est pas ce que je préfère. J’ai toujours adoré les séries judiciaires mais uniquement quand celle-ci ont un ton particulier ou alors que le judiciaire le prend pas beaucoup de place en parallèle. En effet, SVU par exemple mélange le policier et le judiciaire, ce qui permet de rythmer la série et de ne jamais avoir la même structure. J’aime bien aussi les séries judiciaires avec un angle de vue différent comme The Good Wife qui creusait des aspects différents de la justice américaine, ou encore Harry’s Law où le ton restait classique mais les personnages particulièrement intéressant et le scénario savait attaquer le système américain là où il fallait. Mais bon, on ne peut pas trop comparer une série de David E. Kelley avec Chicago Justice. Fort heureusement pour nous, cet épisode avait tout de même l’occasion de traiter un cas complexe pour la police, celui de Burgess.

La résolution est un peu trop simpliste malgré le fait qu’au premier abord rien ne semblait aller pour Burgess. Les choses changent donc très rapidement et l’on revient aussi sur la vie des personnages (notamment quand en plein tribunal on nous montre une vidéo surveillance de Burgess et son co-équipier beaucoup trop proche l’un de l’autre). Finalement, les season finale de nos séries fétiches la semaine prochaine vont forcément changer pas mal de choses et ce n’est pas sans hâte que je vais regarder ceux de Chicago Fire et Chicago P.D..

Note : 4.5/10, 6.5/10 et 5.5/10. En bref, la franchise reste égale à elle-même.

Commenter cet article